Acidification des sols

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’acidification des sols est une notion importante en agriculture et sylviculture car c'est un processus influençant la fertilité des sols cultivables et augmentant la biodisponibilité de certains toxiques (métaux lourds) naturellement ou artificiellement présent dans les sols.
Certaines espèces décoratives nécessitent néanmoins des sols acides (type terre de bruyère, tourbe acide).

Bien que l'acidification soit naturelle dans certains contextes géomorphologiques (ex : tourbière acide), l’homme, par ses activités (pollution atmosphérique, engrais, activités minières…), peut fortement l'aggraver. Les sols artificiellement acidifiés sont plus vulnérables à l'érosion. Et de nombreux polluants y sont plus actifs, car plus biodisponibles. La part des acides naturels (acides organiques essentiellement) et des acides d'origine anthropique pourrait jouer un rôle [1] dans la gravité des [[Santé environnementale|effets environnementaux et sanitaires].

Tendances et variation globale des pH des sols dans le monde
 : sols acides ou acidifiés
 : pH plutôt neutre
 : sols alcalins
■ : absence de données.
En Europe, les efforts de diminution des intrants et retombées acides (fuel, gaz désoufrés, recul du charbon) ont porté leurs fruits (Pour le SO2 et certains COV notamment, et moindrement pour les NOx (à cause des transports et des engrais), et NH3). Les dépassement de la « charge crititique » de retombées acide sont en diminution (unité : eq ha-1a-1). Attention, sur cette carte de l'Agence européenne de l'environnement, les valeurs pour 2010 (carte de droite) étaient les valeurs-cibles prévues par l'adhésion à la mise en œuvre de la directive NEC (Ces cibles peuvent ne pas avoir été atteintes)[2]

Éléments de définition[modifier | modifier le code]

L'acidité d'un sol se définit par son potentiel hydrogène (pH).
En dessous d'un certain seuil (~6 sur l'échelle pH), le sol est trop acide (pour la plupart des plantes cultivées) : il limite l'activité biologique (fertilité) et sa structure même est dégradé. En effet, l'acidité a une influence sur l’assimilation des nutriments et oligo-éléments par une plante, ainsi que sur la présence des racines profondes ou des vers de terre qui structurent et aèrent le sol. De plus dans un sol acide, les métaux lourds et radionucléides sont beaucoup plus mobiles et bioassimilables.

Les résineux, quand ils sont densément présents, acidifient naturellement la litière et le sol sous les arbres (voir au-delà si ruissellement) ce qui entraine à la longue une stérilisation d'abord superficielle puis plus profonde. Le sous sol superficiel capte moins de carbone et perd une partie de sa vie biologique (moindre présence de micro-organismes, de vers de terre, de larves… traditionnels des sols arables). Seules les plantes acidophiles résistent ou s'installent (lierre, myrtille, certains lichens et champignons…). Il en va de même dans les zones humides avec les tourbières à sphaignes, dont l'acidité sélectionne quelques espèces de plantes acidiphiles (ex : Molinie bleue, bruyère… dont certaines remarquables par leurs adaptations (ex : droseras)..

Avec la valorisation moderne des déchets dégradables par les particuliers pour faire du compost il est à noter que le placement du composteur sous un résineux (donc sur un sol acide dépourvu de vers) nécessitera un apport de vers appropriés pour que le compostage se réalise.

En agriculture[modifier | modifier le code]

Les sols pauvres en calcaire (granitique, schisteux et tourbeux) sont très sensibles à l'acidification. L'agriculteur (comme le jardinier) peut corriger un « excès » (« excès » devant ici être entendu du point de vue de la rentabilité agronomique, car les sols naturellement plus acides peuvent aussi présenter une haute biodiversité ou des espèces plus rares) d'acidité par épandage de chaux, appelé « chaulage »[3], avec un dosage qui peut être calculé après analyse du pH du sol.

Les indications nécessaires sont le pH du sol, sa capacité d'échange cationique (CEC) ainsi que l'état de saturation de la CEC par les ions autres que hydrogène. Une augmentation du pH vise un pH de 6.5 à 7, cependant, il n'est pas conseillé d'augmenter le pH de plus d'une unité car la vie microbienne du sol en serait fortement affectée. La vie du sol est en effet directement impactée par un excès d'acide comme par un excès de base.

En sylviculture[modifier | modifier le code]

l'acidification de sols déjà naturellement acides, par exemple importante en Europe du Nord, conduit à fragiliser les écosystèmes forestiers.

Le chaulage par hélicoptère ou au sol de sols et lacs acidifiés a été testé.
Il semble au moins provisoirement pouvoir favoriser les populations et l'activité de certains champignons mycorhizateurs (ex: Clavulina cristata (à forte activité glucuronidase), Lactarius subdulcis (à forte activité laccase) ou Xerocomus pruinatus caractérisé par une importante activité leucine-aminopeptidase[4]).

Toxicologie, écotoxicologie[modifier | modifier le code]

Dans un milieu naturel ou sur les sites et sol pollués, certains éléments toxiques posent des problèmes de toxicité aggravés, car ils sont mieux solubilisés grâce aux pH faibles. C'est le cas du plomb (facteur de saturnisme pour l'homme, mais aussi de saturnisme animal, qui peut notamment toucher les espèces-gibier. C'est aussi le cas de l'aluminium (on parle alors de « toxicité aluminique »), de radionucléides, etc.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Collier, K. J., Ball, O. J., Graesser, A. K., Main, M. R., & Winterbourn, M. J. (1990). Do organic and anthropogenic acidity have similar effects on aquatic fauna?. Oikos, 33-38 (résumé)
  2. Exceedance of critital loads of acidity Document Actions Maps showing changes in the extent to which European ecosystems are exposed to acid deposition (i.e. where the critical load limits for acidification are exceeded). Values for 2010 are predicted based on adherence to implementation of NEC Directive (Directive 2001/81/EC of the European Parliament and of the Council of 23 October 2001 on national emission ceilings for certain atmospheric pollutants). En chine à cause de l'utilisation généralisée du charbon, les phénomènes de type pluies acides perdurent.
  3. http://www.pleinchamp.com/elevage/bovins-viande/actualites/chaulage-maintenir-le-ph-du-sol-des-prairies-permanentes-au-dessus-de-5
  4. François Rineau and Jean Garbaye, Does forest liming impact the enzymatic profiles of ectomycorrhizal communities through specialized fungal symbionts ? ; Mycorrhiza Volume 19, Number 7, 493-500, DOI: 10.1007/s00572-009-0249-y (http://www.springerlink.com/content/w4563w64722t41q4/résumé])