Abu Zakariya Yahya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Abû Zakariyâ Yahyâ.

Abû Zakarîyâ Yahyâ[1] est devenu le premier régent du dernier sultan mérinide Abû Muhammad `Abd al-Haqq âgé d'un an en 1421. Il est mort en 1448 en laissant son poste de vizir à `Alî ben Yûsuf.


Biographie[modifier | modifier le code]

Après l'échec d'une expédition portugaise contre Tanger (1437), le roi Édouard Ier (Duarte I) du Portugal s'était engagé à livrer Ceuta et donna en otage son frère Ferdinand. Poussé par le pape, Édouard Ier préféra sacrifier son frère plutôt que sa place de commerce. L'infant captif à Fès pendant six ans y mourut (1443). L'Église le béatifia en 1470 en le considérant comme un martyr de la foi catholique.

Abû Zakarîyâ tenta de détourner à son profit le nationalisme religieux en prenant la tête de la lutte contre les Portugais. On découvrit à Fès le tombeau de Idrîs II, tombeau que l'on croyait jusque-là à Walila avec son père. Cette redécouverte ne lui valut pas le prestige escompté car il alla de pair avec l'apparition de nombreux prétendants au titre de chérif c'est-à-dire de descendants putatifs d'Idrîs Ier.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. arabe : abū zakarīyā' yaḥyā ben ziyān al-waṭṭāsī, أبو زكرياء يحيى بن زيان الوطاسي

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]