Abaz Kupi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Abaz (ou Abas) Kupi (1892-1976). Une version tout à fait erronée et impardonnable pour Wikipedia. Le Kupi il n'était pas du tout commandant du garnison, mais seulement commandant de la gendarmerie locale. Analphabète et ignorant, officier de nécessité de la gendarmerie, par manque de cadres. Le port de Durres (Durazzo) avait été occupé par les italiens le 7 avril en moins de deux heures. Au sujet a été monté toute une mensonge d'une résistance inexistante de 36 heures, lorsque l’endemain le 8 avril les troupes italiennes entraient triomphantes dans la capitale Tirana. Le Roi Zog il c'était enfuit en grande hait de qu'il apprit par les radios étrangères la nouvelle de l'attaque italien.On ne peut pas écrire l'histoire avec de telles mensonges évidentes, dont nous étions obligés d'intervenir pour mettre au point la vérité. Wikipedia doit y faire attention.

Membre des nationalistes fidèles au roi Zog 1er, on suppose qu'il entre en résistance dès le début de l'occupation de l'Albanie par l'Italie fasciste. Il collabore avec la mission britannique en Albanie, devenant leur guide travers les zones du Nord. Il n'a jamais organise une seul attaque contre les occupants. Il n'avait rien à faire avec la frontière serbe-albanaise, lorsque les Serbes (Yougoslaves) étaient amis des Alliés.

Il s'autoproclame comme chef du Parti de la Légalité (Legaliteti, en albanais) créé en novembre 1943 par les royalistes après leur r rupture avec les communistesMouvement de Libération Nationale - LNÇ ou (Lëvizje nacionalçlirimtare en albanais), passé sous le contrôle des Partisans communistes d'Enver Hoxha. Les résistants du mouvement de Kupi ont eu le soutien des équipes britanniques du SOE en Albanie.

Le 7 juillet 1949, Abaz Kupi collabore avec un organisme secret chargé de contrôler les opérations militaires de déstabilisation du régime communiste de la République populaire d'Albanie, le projet Valuable, mais sans succès, car il n'avait aucune préparation et cognition militaire. Il devint également membre du Comité de l'Albanie Libre (Committee for Free Albania) qui s’était constitué en Italie, Londres et New-York à l'été 1949.

Le parti royaliste Legaliteti, de même que son rival en opposition, le parti du Front National Balli Kombëtar de Mid-hat Frashëri, fonctionnera toujours à l'étranger jusqu'en 1991, année des premières élections démocratiques en Albanie.

Abaz Kupi est photographié dans Albanian Assignment et Au cœur de l’action clandestine. Des Commandos au MI6 de David Smiley.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • L'Albanie, « pays des aigles » Résumé de l’histoire contemporaine de l’Albanie par Georges Castellan, Professeur honoraire à l’Institut national des langues et civilisations orientales.
  • Roger Faligot, Les services spéciaux de sa Majesté - Messidor/ Temps Actuels – 1982. Dans le chapître 5, l’auteur traite de la politique britannique dans la zone des Balkans (Grèce, Albanie, Yougoslavie) pendant la Deuxième guerre mondiale et des tentatives de déstabilisation de l’Albanie en 1949.
  • Colonel David Smiley, Au cœur de l’action clandestine. Des Commandos au MI6, L’Esprit du Livre Éditions, 2008 (ISBN 978-2-915960-27-3). Traduction de (en) Irregular Regular, Michael Russell, Norwich, 1994 (ISBN 0 85955 202 0). Cahier de photographies.
  • John Prados, Guerres secrètes de la CIA - Éditions du Toucan - 2008. Le chapitre 4 est consacré au projet Valuable (Albanie, 1949).
  • (en) Colonel Dayrell Oakley-Hill, An Englishman in Albania, The Centre for Albanian Studies, Learning Design Limited, Londres, 2002 (ISBN 978-1-903616-20-8). Préface du colonel David Smiley. Conseiller militaire de la gendarmerie du roi Zog d’Albanie de 1929 à 1939. Au début de la guerre, il est officier de sécurité à Malte avant d’être nommé responsable du bureau SOE pour l’Albanie, dans la capitale yougoslave, Belgrade. Il assure des missions de transport d’armes et d’explosifs entre la Yougoslavie et l’Albanie, au profit de la résistance albanaise du Nord (mouvements des frères Kryeziu et d’Abaz Kupi).
  • (en) Bernd J. Fischer Albania at War, 1939-1945, West Lafayette, Purdue University Press, 1999. L'Albanie dans la guerre. Extraits en ligne
  • (en) The Wildest Province: SOE in the Land of the Eagle de Roderick Bailey, 2008, Jonathan Cape Ltd (ISBN 978-0-224-07916-7)
  • (en) Colonel David Smiley, Albanian Assignment, avec une préface de Patrick Leigh Fermor, Éditions Chatto & Windus, Londres, 1984. Cahier de photographies. Le SOE en Albanie
  • (en) Illyrian venture: The story of the British military mission to enemy-occupied Albania, 1943-44 – Éditions Bodley Head - 1952. Les mémoires du colonel Edmund "Trotsky" Davies. Le SOE en Albanie.
  • (en) Sons of the Eagle. A Study in Guerilla War de Lord Julian Amery - 1948 – Éditions Macmillan & C° Ltd, Londres. Le SOE en Albanie.
  • (en)Stephen Dorril MI6: Inside the Covert World of Her Majesty's Secret Intelligence Service - The Free Press - New York - 2000 (ISBN 978-0-7432-0379-1). Toutes les opérations du MI6 sont détaillées. Le chapitre 19 est consacré à l'Albanie (projet Valuable) Index en ligne. Kupi est cité

Liens externes[modifier | modifier le code]