Abalak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abalak
Administration
Pays Drapeau du Niger Niger
Région Tahoua
Département Abalak
Démographie
Population 33 882 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 15° 27′ 08″ N 6° 16′ 42″ E / 15.4522, 6.2783 ()15° 27′ 08″ Nord 6° 16′ 42″ Est / 15.4522, 6.2783 ()  
Altitude 440 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Niger

Voir sur la carte Niger administrative
City locator 13.svg
Abalak

Abalak ou Abalagh est une ville touareg du Niger, située dans le département d'Abalak et la région de Tahoua.

Géographie[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Abalak est une commune urbaine du département d'Abalak, dans la région de Tahoua au Niger.
C'est le chef-lieu de ce département.

Situation[modifier | modifier le code]

Abalak est située à environ 125 km au nord-est de Tahoua, et à 500 km au nord-est de Niamey la capitale du pays [1].

Relief et environnement[modifier | modifier le code]

Abalak se trouve dans le bassin fossile d'Azawagh.
La vallée d'Abalak jadis verdoyante est orientée est-ouest et est longée par plusieurs petits villages de Tamayas sur 70 km vers Agadez jusqu'à Tahoua en passant par Akebennu, Ibesetan et la grande mare de Tabalak qui, du fait du retrait du Lac Tchad du territoire du Niger, constitue aujourd'hui la plus grande mare permanente du Niger. En ce sens elle est un grand site où se développe des cultures de contre saison.

Population[modifier | modifier le code]

La population de la commune urbaine était estimée à 33 882 habitants en 2011[2],[3].
En 1980, le village d'Abalak comptait seulement quelques centaines d'habitants.

Économie[modifier | modifier le code]

Transport et communication[modifier | modifier le code]

La ville se trouve sur l'unique route qui traverse cette partie du pays, la N25 appelée route de l'uranium.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ancien village a été fondé au milieu du siècle passé, par les nomades Tagaraygarayt, à côté d'une des toutes premières écoles créées dans l'Azawagh par les colons français.
Il est le fief des touaregs religieux Kel Eghlal dont est issu, presque toujours, le Chef Spirituel des Touaregs de l'Azawagh.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Distances, coordonnées et altitude sont mesurées à l'aide de Google Earth
  2. Institut National de la Statistique du Niger : Le Niger en chiffres 2011, p. 24
  3. Population dans le territoire de la commune urbaine.