213

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 213 (homonymie).

Années :
210 211 212  213  214 215 216

Décennies :
180 190 200  210  220 230 240
Siècles :
IIe siècle  IIIe siècle  IVe siècle
Millénaires :
Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire  IIe millénaire


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Cette page concerne l'année 213 du calendrier julien.

Événements[modifier | modifier le code]

Carte figurant le noyau fondateur du royaume alaman en 213 et ses extensions ultérieures.
  • Printemps[1] : Caracalla se rend en Gaule Narbonnaise, dont il fait mettre a mort le gouverneur ; il tombe malade[2].
  • 20 mai : les Frères Arvales saluent Caracalla comme Germanicus maximus. La guerre est déclarée contre les Germains[3].
  • 11 août : Caracalla franchit le limes de Rhétie par la porte de Rainau-Dalkingen[4]. Début d'une campagne victorieuse contre les Chattes et les Alamans, les derniers mentionnés pour la première fois. Malgré cette victoire, les Alamans vont se déplacer et constituer progressivement un royaume[5]. Caracalla fait renforcer d’un mur de pierre épais de trois mètres doublé d'un fossé le limes de Rhétie entre Sankt Goar et Mayence[6].
  • 6 octobre : les Arvales célèbrent la victoire de Caracalla, qui obtient le titre de Germanicus maximus, sa troisième salutation impériale et les honneurs du triomphe[7].
  • Avant la fin de l'année, Caracalla visite un sanctuaire du dieu guérisseur Apollon Grannos à Faimingen en Rhétie où à Grand[8].
  • Hiver 213-214 : séjour possible de Caracalla à Sirmium[9].


Naissances en 213[modifier | modifier le code]


Décès en 213[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Marie Duval, La Gaule jusqu'au milieu du Ve siècle, vol. 2, A. et J. Picard,‎ 1971 (résumé)
  2. Louis-Sébastien Le Nain de Tillemont, Histoire des empereurs et des autres princes qui ont régné durant les six premiers siècles de l’Église, vol. 3, Paris, Charles Robustel,‎ 1691 (résumé)
  3. Collection Latomus, vol. 122, Latomus,‎ 1972 (résumé)
  4. Rudolf Fellmann, La Suisse gallo-romaine : cinq siècles d'histoire, Payot,‎ 1992 (ISBN 9782601030853, résumé)
  5. Malcolm Todd, The early Germans, John Wiley and Sons,‎ 2004 (ISBN 9781405117142, résumé)
  6. Jacques Bloeme, L'Europe avant l'an mil : De l'éveil de l'Europe à l'apogée de l'empire romain, vol. 1, Éditions L'Harmattan,‎ 2001 (ISBN 9782747516365, résumé)
  7. D. M. Pippidi, Actes du neuvième Congrès international d'études sur les frontières romaines, Mamaïa, 6-13 septembre 1972, Editura Academiei Republicii Socialiste România,‎ 1974 (ISBN 9783412041748, résumé)
  8. Maarten Jozef Vermaseren, Margreet B. de Boer, T. A. Edridge, Hommages à Maarten J. Vermaseren, vol. 2, BRILL,‎ 1978 (ISBN 9789004056688, résumé)
  9. Alan K. Bowman, Peter Garnsey, Averil Cameron, The Cambridge ancient history : The crisis of empire, A.D. 193-337, vol. 12, Cambridge University Press,‎ 2005 (ISBN 9780521301992, résumé)
  10. Lily Xiao Hong Lee, A. D. Stefanowska, Sue Wiles, Biographical dictionary of Chinese women : antiquity through Sui, 1600 B.C.E.-618 C.E., M.E. Sharpe,‎ 2007 (ISBN 9780765617507, résumé)