Limes de Germanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frontières de l’Empire romain *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Reconstitution du fort romain de la Saalburg
Reconstitution du fort romain de la Saalburg
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Type Culturel
Critères (ii) (iii) (iv)
Superficie 527 ha
Zone tampon 5 226 ha
Numéro
d’identification
430
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1987 (11e session)
Année d’extension 2005 (29e session)
2008 (32e session)
Extension Limes de Germanie
Mur d'Antonin
Tracé du Limes germanique à la fin du Ier siècle
Tracé du Limes germanique à la fin du Ier siècle
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Les limes de Germanie supérieure et de Rhétie matérialisaient la frontière extérieure de l'Empire romain sur une longueur de 550 km entre le Rhin et le Danube. Ils sont classés au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2005. Ils complètent le mur d'Hadrien déjà classé en 1987 et forment avec le mur d'Antonin classé en 2008 le bien « Frontières de l’Empire romain ».

Sa fonction a fini par être oubliée : de là les appellations populaires de mur du Diable et Pfahlgraben (palissade) en allemand.

Tracé[modifier | modifier le code]

Limes de Germanie supérieure & limes de Rhétie.

Le tracé suit rarement les limites physiques que sont les cours d'eau et les lignes de crête, sauf sur un court tronçon qui passe sur le Main (Camp romain d'Obernburg).

Fonction[modifier | modifier le code]

Les limes romains n'avaient sans doute pas exclusivement une fonction défensive, et n'avait pas pour objet de rendre la frontière infranchissable. Les recherches récentes suggèrent qu'ils devaient également marquer vis-à-vis de l'intérieur la limite des espaces dans lesquels l'Empire assurait la sécurité. Rome étendait son influence bien au-delà, et les échanges commerciaux étaient importants. On assistait même parfois à l'installation de légionnaires au-delà du limes ou au recrutement d'auxiliaires germains.

Actuellement[modifier | modifier le code]

Tour à Kastell Zugmantel.

On en voit encore des restes entre Abensberg en Bavière et Cologne, et à Dinkelsbühl, le Musée du Limes d'Aalen présente la présence romaine au travers d'un camp de cavaliers et d'animations pédagogiques. Une tour reconstruite à Kastell Zugmantel ou une porte et un pan de mur à Saalburg.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

La Saalburg