Élisabeth de Mantoue (1471-1526)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
portrait d'Élisabeth de Gonzague par Raphaël.

Élisabeth de Gonzague (née vers 1471 à Mantoue, † 1526 à Ferrare), duchesse d'Urbino, fit de la cour de son époux, Guidobaldo da Montefeltro, l'un des hauts lieux de la Renaissance.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mariage[modifier | modifier le code]

Élisabeth était la fille de Frédéric de Gonzague, marquis de Mantoue, et de Marguerite de Bavière (1442-1479). Elle était la cinquième sœur de François II de Gonzague. Elle épousa en 1489 le duc d'Urbin, Guidobaldo da Montefeltro, alors veuf de Lucrèce d'Aragon, mais ils ne purent avoir d'enfants.

Élisabeth accompagna en 1501 la fille du pape Lucrèce Borgia, qui devait épouser Alphonse Ier d'Este, à Ferrare. Élisabeth était l'amie et la confidente de sa belle-sœur, Isabelle d'Este (celle-ci avait épousé François II de Gonzague).

Fuite d'Urbino[modifier | modifier le code]

Quand le 21 juin 1502 César Borgia s'empara d'Urbino, mettant en fuite Guidobaldo, Élisabeth se trouvait à Mantoue où elle demeura en otage jusqu'à ce qu'à l'initiative du pape la situation se rétablisse. Elle put rentrer à Urbino en 1503.

Devenue veuve en 1508, elle put cependant demeurer à Urbino, car sa nièce Éléonore de Mantoue (1493-1550) était la femme du nouveau duc, François Marie Ier della Rovere.

Mais en juin 1516 elle dut quitter de nouveau Urbino, chassée par le pape Léon X qui voulait transmettre le duché à son neveu Laurent de Médicis. Ruinées, sa nièce Éléonore et elle se retirèrent dans le fief familial de Ferrare.

Voir également[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]