Église Santi Antonio da Padova e Annibale Maria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église Santi Antonio da Padova e Annibale Maria
Image illustrative de l'article Église Santi Antonio da Padova e Annibale Maria
Présentation
Nom local Chiesa dei Santi Antonio da Padova e Annibale Maria
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Début de la construction XXe siècle
Fin des travaux 1965
Style dominant Moderne
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Commune Rome
Coordonnées 41° 52′ 53″ N 12° 31′ 13″ E / 41.8813401, 12.520337141° 52′ 53″ Nord 12° 31′ 13″ Est / 41.8813401, 12.5203371  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Église Santi Antonio da Padova e Annibale Maria

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Église Santi Antonio da Padova e Annibale Maria

L'église Santi Antonio da Padova e Annibale Maria (en français : église Saints-Antoine-de-Padoue-et-Hannibal-Marie) est une église romaine située dans le quartier Tuscolano sur la Piazza Asti et dédiée à saint Antoine de Padoue et Annibale Maria Di Francia.

Historique[modifier | modifier le code]

L'église construite sur les plans de l'architecte Raffaele Bocconi, devient paroisse en 1956 et fut allouée aux Rogationistes du Cœur de Jésus (it) dont le fondateur de l'ordre, Annibale Maria Di Francia, était co-titulaire du titre de l'église. Elle fut consacrée le 27 mai 1965 et obtint en 1973 le titre cardinalice Sant'Antonio da Padova in Via Tuscolana institué par le pape Paul VI.

Architecture[modifier | modifier le code]

La façade se compose de trois portails et de cinq fenêtres alignées surmontées de tympans. L'intérieur est constitué de trois nefs dont une centrale nettement plus large, d'un tabernacle d'albâtre, et de statues de bronze. Le campanile mesure 47 mètres, faisant de lui le plus haut de Rome.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • C. Rendina, Le Chiese di Roma, Newton & Compton Editori, Milano 2000, p.38.

Sources et références[modifier | modifier le code]