Économie de Macao

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau de Macao Macao
Indicateurs économiques
Monnaie Pataca
Année fiscale calendaire
Organisations internationales OMC
Statistiques
Produit intérieur brut (parité nominale) 10 milliards $ (2004)
Produit intérieur brut en PPA 21,059 milliards $
Rang pour le PIB en PPA 108e
Croissance du PIB 39,4 % (2007)
PIB par habitant en PPA 28,853 $ (2006)
PIB par secteur agriculture :
industrie :
services :
Inflation (IPC) 4,9 % (2007)
Pop. sous le seuil de pauvreté
Indice de développement humain (IDH) 0,909 ; 28e en 2004
Population active 275 500 (2004)
Population active par secteur agriculture :
industrie :
services :
Taux de chômage 3,8 % (2006)
Principales industries Jeu, Tourisme, Textile, électronique, Jouets
Commerce extérieur
Exportations 3 465 milliards $ (2004)
Biens exportés Vêtements, textile, chaussures, électronique, jouets
Principaux clients États-Unis (57 %), Chine (17 %), Hong-Kong (11 %), Allemagne (7 %) (2005)
Importations 3 478 milliards $ (2004)
Biens importés Matières premières, manufactures, biens de consommation, biens d'équipement, pétrole
Principaux fournisseurs Chine (54 %), Japon (13 %), Hong-Kong (12 %), Allemagne (5 %), Taïwan (5 %) (2005)
Finances publiques
Dette publique 3,1 milliards $ (2004)
Dette extérieure 0
Recettes publiques 3,16 milliards $ (2006)
Dépenses publiques 3,16 milliards $ (2006)
Déficit public
Aide au développement CIA World Fact Book

Suivant le principe également appliqué à Hong Kong, d'un pays, deux systèmes, Macao dispose d'une autonomie économique avec son propre système fiscal et douanier et sa propre monnaie, le pataca, lié au dollar hong-kongais. Propriété privée et libre circulation des capitaux sont également garanties.

L'économie de Macao bénéficie de son port franc, du libre échange avec la Chine continentale et de sa proximité avec la province du Guang-Dong, une des provinces chinoises les plus dynamiques. Mais ce sont surtout les casinos qui constituent la plus grande attraction et la source principale de revenus du territoire. Ils contribuent à plus de 40 % au PIB local, permettant à Macao de se classer, pour l'Asie, juste après la Japon, Singapour et Hong-Kong pour le PIB par habitant.

Les parieurs de Hong Kong, la riche voisine, peuvent débarquer à Macao grâce à un service de ferrys qui relie les deux villes 24 heures sur 24, tous les jours. Depuis sa rétrocession et le développement économique de la Chine continentale, Macao a vu arriver des centaines de milliers de parieurs chinois. En 2005, Macao a ainsi accueilli près de 19 millions de touristes. Les bénéfices des casinos ont progressivement explosés, se comptant en milliards de dollars. Le territoire présente aussi la particularité d'accueillir beaucoup de gros parieurs, préférant les tables de jeux aux machines à sous, ces dernières étant assez peu nombreuses comparées aux autres sites mondiaux de jeux. Le gouvernement chinois a décidé de garantir l'exclusivité à Macao des salles de jeux pour l'ensemble du territoire chinois. Ce privilège a encouragé de nombreuses initiatives privées de construction de casinos et fait du territoire, le Las Vegas asiatique. La frénésie de constructions fait craindre une bulle immobilière. Une zone de 5 km², nommée Cotai a été conquise sur la mer entre l'île de Taipa et l'île de Coloane, zone quasi-exclusivement dédiée au jeu avec la construction de plusieurs casinos et de grands hôtels mais également de salles de spectacles et centre de loisirs, Macao essayant comme sa jumelle américaine de diversifier ses activités touristiques.