Aller au contenu

ZU-23-2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

ZU-23-2
Image illustrative de l'article ZU-23-2
Un ZU-23-2 au musée d'artillerie de Saint-Pétersbourg (Russie).
Présentation
Pays Drapeau de l'URSS Union soviétique
Type DCA
Munitions 23 × 152 mm
Période d'utilisation 1960 - présent
Poids et dimensions
Masse (chargé) 950 kg
Longueur(s) 4,57 m
Longueur du canon 2,008m
Caractéristiques techniques
Portée pratique 2500 m
Cadence de tir 1000 coups par minute

Le ZU-23-2 ou ZU-23 (Zenitnaya Ustanovka, Зенитная Установка) est un canon antiaérien soviétique de 23 mm.

Entré en service dans l'armée soviétique en 1960, le ZU-23-2 a été largement exporté à travers le monde et a connu une variété de conflits.

Historique[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Une salve du canon antiaérien ZU-23

Le ZU-23-2 a été développé à la fin des années 1950, dans le but de détruire des cibles volant à basse altitude avec une portée de 2,5 km ou des véhicules blindés à 2 km. Parmi les prototypes présentés en 1955, le ZU-1 présentait un seul tube quand le ZU-14 en utilisait deux. Ce dernier a été choisi, et après quelques modifications, produit en série.

Production[modifier | modifier le code]

140 000 exemplaires ont été produits en URSS, mais des versions sous licence ont été fabriquées en Bulgarie, Égypte (Nile 23 et Sinai 23), Iran (dont le Mesbah 1 (en) exatubes), Pologne, Tchéquie (ZU-23-2M2 Vlara) et République populaire de Chine (types 80 et 87).

Postérité[modifier | modifier le code]

Le ZSU-23-4 Chilka dispose de 4 tubes et est auto-tracté car monté sur un châssis de véhicule. Il est utilisé par beaucoup d'armées en étant monté sur différents types de véhicules notamment civils. Son faible poids et taille lui permette d'être installé sur presque tous types de véhicules assez gros pour l’accueillir. On le retrouve généralement sur des camions ou picks up mais il a été adapté pour des véhicules blindés également comme le MT-LB ou BTR-MD.

La Russie a présenté une amélioration de ce système installé sur un toit de KamAZ Typhoon 4x4. L'arme a été considérablement modifiée : elle est entièrement téléopérée et elle est équipée deux deux MANPADS Igla ou Verba. Plusieurs modernisations ont été tentées : les principaux changements se font au niveau de système de visée avec des stations optique-électronique dotées de canaux de télémètre jour, nuit et laser. De tels dispositifs de visée sont synchronisés avec des systèmes de contrôle numérique, notamment un ordinateur balistique, un suivi automatique de la cible, un moniteur pour l'émission de signaux et de données vidéo[1]... Un autre gros point d'améliorations se situe autour de l'installation de commande électrique pour le maniement du canon, avant l'opérateur devait faire lui même ce qui était long et peu efficace contre des cibles ayant de grandes vitesses[2].

Malgré son âge il reste un canon antiaérien courte portée très efficace qui est également très efficace en antipersonnel lors de combats urbains[3]. Même si son utilisation commençait à s'étioler auprès des armées modernes il se retrouve sur le devant de la scène en 2022 avec le début de la guerre en Ukraine. Particulièrement efficace pour lutter contre les drones le ZU-23 est remis en service en large quantité par les deux camps pour protéger les deux pays contre les attaques de drones à longue distance visant les infrastructures stratégiques[4]. Les ZU-23 sont installés à l'arrière d'un camion pour leur permettre de se déployer rapidement n'importe ou dans le pays, ils sont souvent accompagnés d'autres unités anti aériennes légère comme des KPV monté à l'arrière de pick-up ou alors des unités de guerre électronique. Afin de lutter contre les vagues de drones l'artillerie anti aérienne est un des moyens les plus efficace car elle très peu onéreuse comparé aux missiles anti aériens qui peuvent couter plusieurs dizaines voir centaines de milliers d'euros[5].

ZAK-23E[modifier | modifier le code]

Au forum Army 2023 la Russie a présenté un prototype d'un nouveau véhicule antiaérien équipé de deux canons 2A7M basé sur un châssis de BTR-82[6].

Description[modifier | modifier le code]

Utilisation par les forces Russes du Zu-23-2 installé sur un camion

Initialement le ZU-23-2 dispose de deux canons rayés 2A14 de 23 mm couplés sur une plate-forme à roues. Au moins 4 améliorations de ce canon ont été effectué pendant la guerre froide et en 2024 la plupart des ZU-23 en service dans l'armée russe sont équipés des canons 2A14M et 2A7M. En position de tir, les roues sont repliées, et le passage d'une position à l'autre prend moins de 30 secondes. Il est cependant possible de tirer sur roues en cas d'urgence.

Optiques et visée[modifier | modifier le code]

Le ZAP-23 est utilisé pour la visée, l'opérateur doit rentrer manuellement les données de la cible. Ce viseur ne peut fonctionner que le jour et oblige l'opérateur a effectuer beaucoup de calculs pour déterminer la distance et la vitesse de la cible.

Canons[modifier | modifier le code]

Un canon surchauffe après avoir tiré environ 100 munitions, et chaque ZU-32-2 est normalement fourni avec deux canons de rechange. Des poignées sont installés sur les canons pour pouvoir les changer plus facilement et pour éviter aux soldats de se bruler les mains[7].

Les munitions sont alimentées par un tapis roulant à partir de deux chargeurs. Chacune des caisses de munitions est située sur le côté des canons et chacune transporte 50 cartouches. Le ZPU est capable d'atteindre des angles d'élévation très important à +90° et jusqu'à -10°.

La société Tulamashzavod propose de remplacer les tubes 2A14 par des 2A14M permettant une durée de vie totale de 10 000 munitions tirées, au lieu de 8 000.

Munitions[modifier | modifier le code]

Les munitions utilisées sont de calibre 23 × 152B, le même que celui du canon pour Volkov-Yartsev VYa-23 (en) utilisé par l'Iliouchine Il-2. Cependant les munitions ne sont pas interchangeables[8].

Appellation Type Masse du projectile [g] Charge explosive [g] Vitesse de sortie du canon [m/s] Description
BZT API 190[9] ? 970 enveloppe en acier comportant une charge incendiaire[9] . Perce 15 mm de BHL à 1 000 m de portée, sous un angle de 30°, et brûle 5 secondes.
OFZ HE 184[9] 19[10] 980[9] Fragmentation, avec mécanisme d'autodestruction[9]
OFZT HE-T 188[9] 13[10] 980[9] Traceuse et fragmentation
APDS-T APDS-T 103 aucune 1220 version polonaise, anti-blindage et traceuse. Perce 30 mm de BHL à 100 m et 30 degrés. Durée de brûlure de 2,5 s

En Bulgarie, c'est la société ARCUS Co. qui produit les munitions pour les variantes 2A7 et 2A14[11].

Pays utilisateurs[modifier | modifier le code]

ZU-23-2 biélorusses.

Anciens pays utilisateurs[modifier | modifier le code]

Le ZU-23-2 dans l'histoire militaire[modifier | modifier le code]

ZU-23-2 monté sur un camion Ukrainien

Sa forte diffusion explique l'utilisation de cette arme dans de nombreux conflits asymétriques :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-GB) Administrator, « ZU-23-2 anti-aircraft 23mm twin gun technical data | Russia Russian army light heavy weapons UK | Russia Russian army military equipment vehicles UK », sur Army Recognition, (consulté le )
  2. « Façons de développer et de moderniser le canon anti-aérien ZU-23-2 » Accès libre, sur top war,
  3. (en) MSW, « ZSU Truck Technicals », sur Weapons and Warfare, (consulté le )
  4. (en-GB) office_zzam, « Breaking News: Russia Deploys New Mobile Anti-Drone Units with ZU-23-2 », sur www.armyrecognition.com, (consulté le )
  5. (en-US) « 60-year-old ZU-23-2 twin autocannon hunts Russian Lancet UAV », (consulté le )
  6. (en-GB) Jerome, « Russia unveils new ZAK-23E 8x8 mobile air defense system at Army-2023 | Defense News August 2023 Global Security army industry | Defense Security global news industry army year 2023 | Archive News year », sur Army Recognition, (consulté le )
  7. (en) « 23mm 2A14 », sur Weaponsystems.net (consulté le )
  8. "Williams, Anthony G: An introduction to collecting 23–28 mm cartridges. http://www.quarryhs.co.uk/collecting%2023-28mm.htm
  9. a b c d e f et g "Russian Ammunition Page, http://www.russianammo.org
  10. a et b ORDATA: Ordnance Identification Tool, http://maic.jmu.edu/ordata
  11. (en) « Arcus JSC Home », sur Arcus JSC. (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :