Yves Bertucci

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bertucci.
Yves Bertucci
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France EA Guingamp (adjoint)
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (54 ans)
Lieu Cannes
Taille 1,76 m (5 9)
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1980-1986 Drapeau : France Cannes 164 (11)[1]
1986-1989 Drapeau : France Montceau 093 (20)
1989-1993 Drapeau : France Tours 128 0(6)
1993-1994 Drapeau : France Dunkerque 040 0(5)
1994-1996 Drapeau : France Tours
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1996-1998 Drapeau : France Tours FC B
1998-2008 Drapeau : France Le Mans UC B
2008-2009 Drapeau : France Le Mans
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 15 août 2013

Yves Bertucci, né le 24 octobre 1962 à Cannes, est un footballeur français reconverti entraîneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arrivé au club du Mans en 1998, Yves est le responsable de la formation du club et l’entraîneur de la CFA jusqu'en 2008. Il est l'entraîneur du Mans Union Club 72 de juillet 2008 à février 2009[2].

Joueur pendant 13 ans à Cannes, Montceau, Tours et Dunkerque, Yves Bertucci entraîne également pendant 2 saisons l’équipe réserve tourangelle. Homme de club et éducateur dans l’âme, Yves permet l’éclosion au MUC 72 de joueurs comme Didier Drogba, Olivier Thomert, Laurent Bonnart, Yohann Pelé ou encore Mathieu Coutadeur.

En juin 2009, il signe un contrat d'un an au Paris Saint-Germain, comme entraîneur-adjoint auprès d'Antoine Kombouaré[3].

Le 22 décembre 2011, au lendemain de la victoire du PSG contre l'AS Saint-Etienne qui permet de remporter le titre symbolique de « champion d'automne », Antoine Kombouaré est démis de ses fonctions et remplacé par Carlo Ancelotti. Bertucci quitte le club le 18 janvier 2012.

En juin 2012, Bertucci suit Antoine Kombouaré en Arabie saoudite où le Kanak prend la tête de l'équipe de Al-Hilal. Ils y restent six mois avant de se faire licencier alors que l'équipe est 2e du classement.

En juillet 2013, à nouveau avec Antoine Kombouaré, ils rejoignent le club du RC Lens avec pour objectif de faire revenir le club parmi les grands de France.

En juin 2016, il quitte le Racing Club de Lens pour rejoindre Antoine Kombouaré à l'En Avant Guingamp.

Notes et références[modifier | modifier le code]