Champion d'automne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne pas confondre avec le « bouclier d'automne », une compétition de rugby organisée en France dans les années 1970 et 1980.

Champion d'automne est un titre honorifique décerné à l'équipe en tête d'un championnat après la première moitié de son déroulement, c'est-à-dire à l'issue des matchs aller.

Ce concept est médiatisé en France au football[1],[2] comme au rugby[3], mais aussi en Suisse, en Allemagne et en Autriche (Herbstmeister), aux Pays-Bas (Herfstkampioen), en Italie (Campione d'inverno).

L'expression vient du fait qu'une saison sportive en Europe se déroule généralement à cheval sur deux années civiles, et que la fin des matchs aller survient alors à la fin de l'automne. En Autriche, le champion d'automne se voit décerner un trophée officiel[4].

Championnat de France de football[modifier | modifier le code]

Une fois sur deux[5], le « champion d'automne » remporte en fin de saison la compétition[6]. Le tableau récapitulatif des champions d'automne du championnat de France de football depuis 1975-1976 le confirme : les clubs champions d'automne surlignés en or ont été champions de France à l'issue de la saison.

Dans ce tableau, il faut distinguer les années où la victoire valait 2 points (jusqu'à la saison 1993-1994) et les années où la victoire vaut 3 points (depuis la saison 1994-1995). Au cours de la saison 1988-1989, la victoire valait 3 points, c'était une saison test.

Saison Champion d'automne (place finale) Points V N D
2018-2019 Paris SG 42 14 0 0
2017-2018 Paris SG (1er) 50 16 2 1
2016-2017 OGC Nice (3e) 44 13 5 1
2015-2016 Paris SG (1er) 51 16 3 0
2014-2015 Olympique de Marseille (4e) 41 13 2 4
2013-2014 Paris SG (1er) 44 13 5 1
2012-2013 Paris SG (1er) 38 11 5 3
2011-2012 Paris SG (2e) 40 12 4 3
2010-2011 Lille OSC (1er) 35 9 7 2
2009-2010 Girondins de Bordeaux (6e) 43 14 1 4
2008-2009 Olympique lyonnais (3e) 38 11 5 3
2007-2008 Olympique lyonnais (1er) 39 12 3 4
2006-2007 Olympique lyonnais (1er) 50 16 2 1
2005-2006 Olympique lyonnais (1er) 44 13 5 1
2004-2005 Olympique lyonnais (1er) 39 10 9 0
2003-2004 AS Monaco (3e) 43 13 4 2
2002-2003 Olympique de Marseille (3e) 34 10 4 5
2001-2002 RC Lens (2e) 35 10 5 2
2000-2001 Girondins de Bordeaux (4e) 30 8 6 3
1999-2000 AS Monaco (1er) 36 11 3 3
1998-1999 Girondins de Bordeaux (1er) 38 12 2 3
1997-1998 FC Metz (2e) 34 10 4 3
1996-1997 Paris SG (2e) 39 11 6 2
1995-1996 Paris SG (2e) 41 12 5 2
1994-1995 FC Nantes (1er) 41 11 8 0
1993-1994 Paris SG (1er) 29 12 5 2
1992-1993 AJ Auxerre (6e) 26 11 4 4
1991-1992 Olympique de Marseille (1er) 29 11 7 1
1990-1991 Olympique de Marseille (1er) 28 13 2 4
1989-1990 Girondins de Bordeaux (2e) 30 13 4 2
1988-1989 Paris SG (2e) 40 12 4 3
1987-1988 AS Monaco (1er) 28 12 4 3
1986-1987 Olympique de Marseille (2e) 27 10 7 2
1985-1986 Paris SG (1er) 33 14 5 0
1984-1985 FC Nantes (2e) 31 14 3 2
1983-1984 Girondins de Bordeaux (1er) 28 12 4 3
1982-1983 FC Nantes (1er) 30 13 4 2
1981-1982 AS Saint-Étienne (2e) 29 12 5 2
1980-1981 FC Nantes (2e) 28 12 4 3
1979-1980 AS Monaco (4e) 29 13 3 3
1978-1979 RC Strasbourg (1er) 29 11 7 1
1977-1978 Olympique de Marseille (4e) 27 12 3 4
1976-1977 FC Nantes (1er) 26 11 4 4
1975-1976 AS Saint-Étienne (1er) 27 10 7 2

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ligue 1 : l'OM sacré champion d'automne », Le Monde.fr, (consulté le 23 décembre 2014)
  2. « Le PSG est champion d'automne 2011 », sur lexpress.fr, AFP, (consulté le 23 décembre 2014)
  3. « Toulon champion d'automne après sa victoire bonifiée contre Lyon (30-6) », sur rugbyrama.fr, (consulté le 23 décembre 2014)
  4. (de) « Die SV Ried ist Herbstmeister: „Ein Titel für die Ewigkeit“ », Oberösterreichische Nachrichten, (consulté le 23 décembre 2014)
  5. « Ligue 1. Le champion d'automne, champion de L1 une fois sur deux », ouest-france.fr, (consulté le 1er janvier 2015)
  6. « Le titre de champion d'automne est anecdotique, la troisième place du PSG ne l'est pas », Eurosport.fr, (consulté le 23 décembre 2014)

Sur les autres projets Wikimedia :