Lazuli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Yohan Simeon)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lazuli (homonymie).
Lazuli
Description de cette image, également commentée ci-après
Lazuli, au festival Minnuendo de Peralta, en Espagne.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Rock progressif
Années actives Depuis 1998
Labels L'Abeille Rôde
Influences Ange, Peter Gabriel, Pink Floyd[1]
Site officiel www.lazuli-music.com
Composition du groupe
Membres Claude Leonetti
Dominique Leonetti
Gédéric Byar
Romain Thorel
Vincent Barnavol
Anciens membres Pol Amar
Marc Almeras
Sylvain Bayol
Frédéric Juan
Yohan Simeon

Lazuli est un groupe de rock progressif français, originaire du Gard.

Biographie[modifier | modifier le code]

Romain Thorel et Dominique Leonetti.

Lazuli est formé en 1998[1] par les frères Claude et Dominique Leonetti après avoir voyagé dans le sud de la France au sein de quelques groupes locaux[2]. À cette période, le milieu du rock est peu propice à l'exportation de la langue française. En quelques années, le groupe devient l'ambassadeur de la France sur les plus grosses scènes internationales du rock progressif. Inspiré par Ange, Peter Gabriel et autres Pink Floyd[1], le groupe se distingue par sa singularité, son instrumentation peu courante et l'invention d'un instrument appelé la Léode. Le groupe se situe quelque part entre rock, chanson, electro et world music[1].

Les 2 et 3 juillet 2005, ils effectuent un concert au FIMU, Belfort. Le 12 août 2006, ils jouent en première partie de Ange dans le cadre des conventions de Bergerac, pour le 60e anniversaire de Christian Décamps. Le 7 juin 2007, ils jouent première partie de Ange, à Aix-en-Provence. Du 16 au 18 août 2007, ils jouent le Festival Crescendo, Saint-Palais-sur-Mer. Les 3, 8 et 9 décembre 2007, ils jouent en premières parties de la tournée française de Fish. Le 23 mai 2009, ils participent au Prog'Sud, Pennes Mirabeau, et il y reviendront le 2 juin 2011.

En 2011, le groupe effectue de nombreux concerts ; il joue le 9 juillet au Concert contre le gaz de schiste, organisé au lac des Cambous, à La Grand-Combe. Puis le 27 août, à l'Énergies pour la planète, concert de soutien, à Lézan, et le 2 décembre au concert pour le Téléthon à L'Entrepôt, Le Haillan. Le 7 octobre 2011, ils participent au festival britannique Summer's End, à Lydney[3],[4]. En 2014, le groupe tourne au Royaume-Uni avec Moon Safari[4].

En 2016, le groupe sort le CD/DVD Nos âmes saoules[1].

Léode[modifier | modifier le code]

La Léode est un instrument inventé et utilisé par le groupe. Claude Leonetti explique : « En 1986, un accident de moto me prive de mon bras gauche (et de ma guitare!!!)... Pour assouvir mon besoin de son et de musique, j’explore le monde de l’informatique musicale, des synthés et de l’enregistrement... Mais la guitare me manque toujours et c’est à la suite d’un rêve (si, si, je vous jure c’est vrai !!!) que l’idée va naître. Je me lève un matin, et je matérialise les limbes de mon songe, sur un bout de papier... Dans la semaine qui suit, le griffonnage devient cahier des charges et dessin à l’échelle. L’instrument imaginaire porte même un nom: une contraction de mon nom et de mon prénom, Leonetti Claude : Léo...de. Mon mirage n’en est plus un, par bonheur, au moment où je rencontre Vincent Maury de chez LAG Innov’art. Nous travaillons sur le projet durant deux ans ...La Léode voit le jour (au siècle dernier !!!) en 1995. Je dis LA Léode, car elle est la seule (et je suis donc, à ce jour, le meilleur joueur de Léode au monde !!!!!!). Cet instrument est en fait, le mix improbable d’une guitare, d’un synthé, d’une scie mélodique et d’une onde Martenau. (et d’un bout de bois !!!) La Léode contrôle un sampler et un multi effet par système midi. Je travaille les enveloppes de mes sons, issus de synthèse ou d’échantillon que je puise autour de moi. C’est ainsi, que l’on peut retrouver dans ma banque de son, sans pour autant les reconnaître, la voix de mon chien, de mon chat ou celle de mon frère !!! On peut y retrouver aussi, des sons inspirés de guitare, de sarangui, de doudouk, d’ensemble de cordes et bien d’autres choses encore, pas vraiment définissables. Je déclenche la note par pression de la main droite. Les cordes, les touches, sont ici des canaux et les doigts se déplacent sur une surface lisse[5]. »

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Pol Amar - guitare (1998-2002)
  • Marc Alméras - guitare (2002-2004)
  • Sylvain Bayol - chapman stick, warr guitar (1998-2009)
  • Yohan Simeon - percussions (1998-2009) (Yohan étudia le saxophone alto au conservatoire de Nîmes, joua dans l'orchestre régional du Languedoc, puis s'intéressa aux groupes grunges et alternatifs, à la batterie comme à la guitare électrique)
  • Fred Juan - marimba, percussions (1998-2009)

Discographie[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Sébastien Buret, « Lazuli – Nos âmes Saoules - chronique », sur Amarok Mag, (consulté le 8 mai 2018).
  2. Hervé, « Encyclopédie du Rock - Lazuli », sur rockmadeinfrance.com, (consulté le 8 mai 2018).
  3. « 09/10/2011 - Summer's end festival - (Lydney - UK)- », sur leprozy.com/ (consulté le 8 mai 2018).
  4. a et b (en) « Moon Safari & Lazuli on joint UK tour », sur loudersound.com (consulté le 8 mai 2018).
  5. « PETITE HISTOIRE DE LA LÉODE », sur lazuli-music.com (consulté le 8 mai 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :