Yaakov Leiser

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Yaakov Leiser
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
AnversVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Enfant
Autres informations
Religion

Yaakov Leiser (1907-1998), le second Grand-rabbin de la Dynastie hassidique de Pshevorsk (Pologne), connu comme Reb Yankele est un Grand-rabbin hassidique, d'origine polonaise. Il est le gendre et successeur en 1976 de Moshe Yitzchok Gewirtzman (1882-1976), connu comme Reb Itzekel. Ils vont avoir une destinée commune, avant, pendant, et après la Seconde Guerre mondiale. Il suit Reb Itzekel en Sibérie, en Pologne, à Paris, en France, de 1949 à 1957, puis à Anvers, en Belgique.

Après la Shoah, les dynasties hassidiques qui survivent quittent l'Europe pour s'établir en Israël, aux États-Unis, au Canada, et en Amérique du Sud[1]. La dynastie hassidique de Pshevorsk est unique dans sa détermination de demeurer en Europe[2], bien que l'on trouve aussi un Beith Hamedrash de Pshevorsk à Williamsburg (Brooklyn), New York[3].

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Les jeunes années[modifier | modifier le code]

Yaakov Leiser est né le 6 Tevet (5667) 1907[4] dans le petit village de Roig, près de Rimanov (Rymanów) (lat. Rimanovia, or Rimanoa) , une des villes de la voïvodie des Basses-Carpates, en Galicie, dans le Sud-Est de la Pologne.

Son père est le rabbin Dovid Yitzchok, qui était un Hassid du Shiniver Rebbe.

Yeshiva de Dukla[modifier | modifier le code]

Après sa Bar Mitzvah, il va étudier à la yeshiva de Dukla, en Galicie.

Yeshiva de Koloshitz[modifier | modifier le code]

Rabbin de Yashlisk, en Galicie[modifier | modifier le code]

Mariage[modifier | modifier le code]

En 1934, Reb Yankele se marie avec Alta Bina, une des trois filles de Moshe Yitzchok Gewirtzman, Reb Itzikel. Il ne quittera pratiquement pas son beau-père durant les 40 années qui suivent. Il vit au service de Reb Itzikel.

Pshevorsk (-1939)[modifier | modifier le code]

Reb Itzikel s'installe à Przeworsk (פּרשעוואָרסק-yiddish Pshevorsk), une des villes de la voïvodie des Basses-Carpates, dans le Sud-Est de la Pologne.

A Pshevorsk, pour le Chabbat et les jours de fête, Reb Itzikel reçoit des Hassidim. En 1930, alors que Reb Itzikel absent, plus de 50 maisons juives sont détruites par un feu à Pshevorsk, dont sa maison, le Beth Hamedrash des Hassidim, et l'unique imprimerie.

La Deuxième Guerre mondiale éclate. A Rosh Hashana (5700) 1939, les nazis entrent dans Pshevorsk, et détruisent la Synagogue.

Exil en Sibérie (1939-1946)[modifier | modifier le code]

Le lendemain de Yom Kipour 1939, les juifs sont chassés de Pshevorsk et forcés de trouver refuge en Russie. Reb Itzikel se réfugie à Lemberg, en Galicie, alors sous contrôle soviétique[5],[6].

Durant l'hiver de 1940, la Russie offre à tous les habitants de la Galicie, en Pologne ainsi qu'à tous les réfugiés fuyant l'avance des troupes allemandes d'acquérir la citoyenneté soviétique. Reb Itzikel demande à ses Hassidim de ne pas accepter.

Ceux qui n'ont pas accepté la citoyenneté soviétique sont exilés de force par les soviétiques en Sibérie. Reb Itzikel dit aux Juifs que la date de cette action, "Le 23 Sivan[7] est un jour favorable pour Israël." En effet, la plupart des exilés en Sibérie, malgré le froid, la faim, le travail forcé, survivent à la guerre.

Le gouvernement polonais demande à la Russie de libérer les citoyens polonais.

Retour en Pologne (1946-1949)[modifier | modifier le code]

Durant le mois de Iyar 1946, Reb Itzikel entreprend le voyage du retour en Pologne. Le voyage par chemin de fer dure plusieurs semaines. Il s'installe à Breslau, en Silésie. Il n'y a ni Mikvé, ni Beth Hamidrash et Reb Itzikel passe parfois plusieurs semaines à Cracovie, où finalement, il s'établit en Eloul 1947. Il demeure en Pologne jusqu'en 1949, puis va s'installer, à Paris, en France.

Paris (1949-1957)[modifier | modifier le code]

De 1949 à 1957 Reb Itzikel habite à Paris, au Pletzl. Toute sa famille a été assassinée durant la Shoah, dont son fils Yosef Chaim, son gendre le rabbin Chaim Steimetz. De ses trois filles, seule Alta Bina[8] survit ainsi que son époux, Reb Yankele. Ils suivent Reb Itzekel à Paris

Anvers (1957-1998)[modifier | modifier le code]

En 1957, Reb Itzikel s'installe à Anvers, en Belgique, au Mercatorstraat 56. Il décède à Anvers le jour de Yom Kipour (5737) 1976. Il a 95 ans. Des dizaines de milliers de personnes l'accompagne à sa dernière demeure.

Son gendre, Reb Yaakov (Reb Yankele) Leiser (aussi transcrit comme Leizer)[2] succède (de 1976 à 1998) à Reb Itzikel à la tête de la Dynastie hassidique de Pshevorsk.

Reb Yankele décède le 27 Heshvan (5759) 1998. Il a 91 ans. Il est enterré au cimetière juif de Putte (Pays-Bas).

Le fils unique de Reb Yankele Chaim Aryeh Leibish, Reb Leibish Leiser (aussi transcrit comme Leizer), qui lui succède en 1998, est l'actuel Rebbe de Pshevorsk.

Les Pshevorsker Hassidim[modifier | modifier le code]

Le Rebbe de Pshevorsk habite Anvers, mais on trouve des Pshevorsker Hassidim aussi à Londres et à Manchester, en Angleterre[9], à Williamsburg (Brooklyn), New York[3], et en Israël.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir,Rabbi Gershon Tannenbaum. My Machberes. The Jewish Press. New York. November 4, 2009.
  2. a et b Voir, The Pshevorsker Rebbe, Reb Yaakov Leizer Zt"l - A Year Since his Petirah.
  3. a et b Voir, ,Rabbi Gershon Tannenbaum. My Machberes. The Jewish Press. New York. November 4, 2009.
  4. Il est né en 1906 selon une source, Voir,>Rabbi Gershon Tannenbaum. My Machberes. The Jewish Press, New York. March 26, 2008. et en 1907, selon une autre source, Voir, The Pshevorsker Rebbe, Reb Yaakov Leizer Zt"l - A Year Since his Petirah.
  5. Voir,The Pshevorsker Rebbe, Reb Yaakov Leizer Zt"l - A Year Since his Petirah.
  6. Selon une autre source, à la veille de Souccot, les juifs atteignent le village de Ulshitza, dont la majorité de la population est juive. Reb Itzikel y vit sept mois, avant d'être exilé en Sibérie. Voir,Reb Yitzchak Gvirzman. HevratPinto.
  7. Le décret de Haman est annulé en ce jour.
  8. Alta Bina et Reb Yankel se marient en 1935, Voir, Rabbi Gershon Tannenbaum. My Machberes. The Jewish Press. New York. November 4, 2009.. Selon une autre version, le mariage a lieu en 1934, puisque 5 ans avant la Seconde Guerre mondiale, Voir, The Pshevorsker Rebbe, Reb Yaakov Leizer Zt"l - A Year Since his Petirah..
  9. Voir, « Jewish Community of Antwerp. »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]