William Thaddeus Coleman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coleman.
William Thaddeus Coleman
William Thaddeus Coleman (vers 1975-1977).
William Thaddeus Coleman (vers 1975-1977).
Fonctions
4e secrétaire aux Transports des États-Unis
Président Gerald Ford
Gouvernement Administration Ford
Prédécesseur Claude Stout Brinegar
Successeur Brock Adams
Biographie
Nom de naissance William Thaddeus Coleman
Date de naissance (97 ans)
Lieu de naissance Philadelphie (Pennsylvanie)
(États-Unis)
Date de décès (à 96 ans)
Lieu de décès Alexandria (Virginie)
(États-Unis)
Nationalité Américain
Parti politique Parti républicain
Diplômé de Université de Pennsylvanie
Université Harvard

William Thaddeus Coleman
Liste des secrétaires aux Transports des États-Unis

William Thaddeus Coleman, Jr., né le à Philadelphie (Pennsylvanie) et mort le à Alexandria (Virginie)[1], est un juriste et homme politique américain.

Membre du Parti républicain, il est secrétaire aux Transports entre 1975 et 1977 dans l'administration du président Gerald Ford. Il est le deuxième Afro-Américain à appartenir à un cabinet présidentiel américain. Il est également reconnu en tant qu'avocat important dans le domaine des droits civils.

Biographie[modifier | modifier le code]

William Coleman obtient un diplôme avec la plus grande distinction à l'université de Pennsylvanie en 1941 puis un diplôme en droit avec grande distinction à l'université Harvard. Il commence à travailler en 1947 dans le domaine du droit en tant qu'assistant au juge Herbert F. Goodrich puis de Felix Frankfurter en 1948, quand il devient le premier afro-américain à devenir greffier à la Cour suprême des États-Unis. Il participe également à la rédaction de la lettre Brown v. Board of Education (1954), dans laquelle il est indiqué que la ségrégation raciale dans les écoles publiques est anti-constitutionnelle.

Il devient le quatrième secrétaire aux Transports des États-Unis entre le 7 mars 1975 et le 20 janvier 1977. Il est ainsi le second Afro-Américain à appartenir à un cabinet présidentiel américain après Robert C. Weaver. C'est le président Gerald Ford qui a personnellement choisi William Coleman pour cette fonction[2]. En 1969, il est membre de la délégation américaine à la vingt-quatrième session de l'assemblée générale des Nations Unies. Entre 2004 et 2009, il est juge à la cour United States Court of Military Commission Review.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « William T. Coleman Jr., Who Broke Racial Barriers in Court and Cabinet, Dies at 96 », sur nytimes.com, 31 mars 2017
  2. (en) « Military Commission Review Panel Takes Oath of Office », United States Department of Defense (consulté le 2 novembre 2008)

Liens externes[modifier | modifier le code]