William Rothenstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
William Rothenstein
William Rothenstein photo by George Charles Beresford 1920.jpg

William Rothenstein par George Charles Beresford (1920)

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activité
Autres informations
Genre artistique
Œuvres réputées
Charles Conder (d), Le Fils de l'artiste et sa femme (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

William Rothenstein, né le 29 janvier 1872 à Bradford (Yorkshire) et mort le 14 février 1945 à Londres, est un peintre, graveur, dessinateur et critique d'art britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

William Rothenstein naît dans la famille d'un Juif émigré d'Allemagne pour aller travailler dans une usine textile de Bradford. Il est le cinquième de six enfants. Formé à la Slade School of Fine Art et à l'académie Julian, il a représenté aussi bien les paysages de la France que les synagogues de Londres[1], mais il doit également sa notoriété à son rôle d'artiste de guerre pendant les deux conflits mondiaux du XXe siècle, à ses nombreux portraits ainsi qu'à la publication de ses souvenirs, Men and memories : A History of the Arts, 1872-1922.

Plus de deux cents de ses portraits sont conservés à la National Portrait Gallery de Londres. La Tate possède elle aussi une importante collection de ses œuvres. Directeur du Royal College of Art de 1920 à 1935, William Rothenstein a été anobli en 1931. Son fils, le critique d'art Sir John Rothenstein (1901-1992), a été le conservateur de la Tate pendant plus de vingt-cinq ans. Son frère, Albert Rutherston (1881-1953), était aussi peintre, comme plusieurs autres membres de la famille. Julian Rothenstein, le fils de John, est le fondateur des éditions d'art Redstone Press (en) (Londres), créées en 1986.

Sir William Rothenstein, ami d'Auguste Rodin, a été l'un de ceux qui ont permis au public britannique de découvrir ce grand sculpteur français. Rabindranath Tagore lui a dédié son recueil de poèmes Gitanjali.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Lago, Mary, and Karl Beckson, eds. Max and Will : Max Beerbohm and William Rothenstein, their friendship and letters, 1893-1945. (1975)
  • Lago, Mary. Imperfect Encounter : Letters of William Rothenstein and Rabindranath Tagore (1972)
  • Rothenstein, John. Summer's Lease : Autobiography 1901-1938 (1965)
  • Rothenstein, William. Men and Memories, Vols I and II (1931–1932)
  • Rothenstein, William. Since Fifty (1939)
  • Speaight, R. William Rothenstein: The Portrait of an Artist in his Time (1962)

Liens externes[modifier | modifier le code]