William Melvin Kelley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
William Melvin Kelley
Portrait of William Melvin Kelley LCCN2004663124.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
ManhattanVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinction
Archives conservées par
Stuart A. Rose Manuscript, Archives, and Rare Book Library (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

William Melvin Kelley, né le à New-York et mort le dans la même ville, est un romancier et écrivain afro-américain. Il est également professeur d'université. En 2008, il reçoit le Anisfield-Wolf pour l'ensemble de sa carrière.

Biographie[modifier | modifier le code]

William Melvin Kelley est étudiant à la Fieldston School à New York et à l'université Harvard (promotion de 1960). Ses professeurs sont John Hawkes et Archibald MacLeish. Il publie son premier roman, Un autre tambour (A Different Drummer), en 1962, à l'âge de 24 ans. Il se marie la même année avec Karen Gibson.

En 1964, il publie un recueil de nouvelles Danseurs sur le rivage (Dancers on the Shore) et son deuxième roman, A Drop of Patience. Puis il vient vivre à Paris, où il écrit, en 1967, son roman dem et enseigne la littérature américaine à l'université de Paris. Il séjourne fréquemment à Rome.

Après les assassinats de Martin Luther King en 1968 et de Robert F. Kennedy, Kelley et son épouse décident qu'ils ne souhaitent pas élever leurs enfants aux États-Unis. Ils s'installent avec leurs deux filles en Jamaïque jusqu'en 1977 ; pendant ces années, lui et sa famille se sont convertis au judaïsme[1]. En 1988, il écrit et produit le film Excavating Harlem in 2290 avec Steve Bull.

Les romans de William Melvin Kelley sont revenus dans l'actualité grâce à Kathryn Schulz qui publie[2] l'éloge de l'auteur dans le New Yorker du [3].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • A Different Drummer (Doubleday, 1962)
    Un autre tambour (A Different Drummer), traduit par Lisa Rosenbaum, Delcourt, Paris, Casterman, 1965, 260 p. ; réédition, Paris, Delcourt, 2019, 258 p. ; réédition, Paris, 10/18, coll. « Littérature étrangère » no 5577, 2020 (ISBN 978-2-264-07561-1)
  • A Drop of Patience, Doubleday (1965)
  • dem (1967)
    dem, traduit par Michelle Herpe-Voslinsky, Lausanne/Pantin, L'Aire/Le Castor astral, 1992, 177 p.

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Dancers on the Shore (Doubleday, 1964)
    Danseurs sur le rivage, traduit par Michelle Herpe-Voslinsky, préf. de Michel Fabre, Lausanne/Pantin, L'Aire/Le Castor astral, 1990, 223p.

Autre publication[modifier | modifier le code]

  • Dunfords Travels Everywheres (Doubleday, 1970)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Yannick Blec, Le Blafringo-Arumerican dans l’œuvre de William Melvin Kelley : l’afro-américanité entre concept et expérience vécue, Thèse de doctorat en langues et littératures étrangères sous la direction de Jean-Paul Rocchi, soutenue le 09-12-2016 à Paris-Est[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « William Melvin Kelley », sur delcourt-litterature.fr (consulté le 17 octobre 2019)
  2. (en) Kathryn Schulz, « The Lost Giant of American Literature », sur newyorker.com, newyorker.com, (consulté le 17 octobre 2019)
  3. Macha Séry, « William Kelley sort de l’indifférence », Le Monde,‎ , p. 6
  4. « Le Blafringo-Arumerican dans l’œuvre de William Melvin Kelley : l’afro-américanité entre concept et expérience vécue », sur theses.fr (consulté le 17 octobre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]