WISE J085510.74-071442.5

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis WISE 0855–0714)
Aller à : navigation, rechercher
WISE J085510.83–071442.5
Description de cette image, également commentée ci-après

Objets stellaires connus les plus proches du Soleil, dont WISE 0855–0714 (au 25 avril 2014).

Époque J2000

Données d'observation
Ascension droite 08h 55m 10,83s
Déclinaison −07° 14′ 42,5″
Constellation Hydre[1]
Magnitude apparente ?
Caractéristiques
Type spectral Y2[2]
Astrométrie
Mouvement propre μα = −8 100 ± 20 mas/a[3]
μδ = 700 ± 20 mas/a[3]
Parallaxe 433 ± 15 mas[3]
Distance 7,53 ± 0,26 al
(2,31 ± 0,08 pc)
Caractéristiques physiques
Masse 0,002 à 0,009 M(3 à 10 MJ)
Température 225 à 260 K

WISE 0855–0714 (désignation complète : WISE J085510.83–071442.5[4]) est une sous-naine brune située à 7,2 al dans la constellation de l'Hydre[1]. En avril 2014, c'est la naine brune la plus froide connue (225 à 260 K en surface).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

WISE 0855–0714 est située dans la constellation de l'Hydre. Elle possède le troisième plus grand mouvement propre et la quatrième plus grande parallaxe de tout objet stellaire connu en avril 2014. Elle est distante de 7,5 al, le quatrième objet stellaire le plus proche connu à cette date, après le système triple d'Alpha Centauri, l'étoile de Barnard et le système binaire Luhman 16, et juste avant Wolf 359.

WISE 0855–0714 est une naine brune, d'une masse comprise entre 3 à 10 masse joviennes. Sa température de surface est estimée entre 225 et 260 K (−48 à −13 °C), la naine brune la plus froide connue lors de sa découverte.

Observation[modifier | modifier le code]

WISE 0855–0714 est détectée en mars 2013 et des observations additionnelles sont alors entreprises par le télescope spatial Spitzer et l'observatoire Gemini[5]. Sa découverte est annoncée en avril 2014 par Kevin Luhman sur la base de données du Wide-Field Infrared Survey Explorer (WISE).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Résultats pour WISE J085510.83–071442.5 sur l'application Compute constellation name from position de VizieR
  2. (en) Sandy K. Leggett et al., « Near-infrared photometry of Y dwarfs : Low ammonia abundance and the onset of water clouds », The Astrophysical Journal, vol. 799, no 1,‎ , id. 37, 16 p.  (DOI 10.1088/0004-637X/799/1/37, Bibcode 2015ApJ...799...37L, arXiv 1411.2020, résumé, lire en ligne)
  3. a, b et c (en) K. L. Luhman et T. L. Esplin, « A New Parallax Measurement for the Coldest Known Brown Dwarf », The Astrophysical Journal, vol. 796, no 1,‎ , p. 6 (DOI 10.1088/0004-637X/796/1/6, Bibcode 2014ApJ...796....6L, arXiv 1409.5899)
  4. (en) Kevin L. Luhman, « Discovery of a ~250 K Brown Dwarf at 2 pc from the Sun », The Astrophysical Journal Letters, vol. 786, no 2,‎ , p. L18 (DOI 10.1088/2041-8205/786/2/L18)
  5. (en) Whitney Clavin, J. D. Harrington, « NASA's Spitzer and WISE Telescopes Find Close, Cold Neighbor of Sun », NASA,
  • Andrew J. Skemer et al., « The first spectrum of the coldest brown dwarf » [« Le premier spectre de la naine brune la plus froide »], ArXiv,‎ (arXiv 1605.04902, lire en ligne)
    Les co-auteurs de l'article sont, outre Andrew J. Skemer, Caroline V. Morley, Katelyn N. Allers, Thomas R. Geballe, Mark S. Marley, Jonathan J. Fortney, Jacqueline K. Faherty, Gordon L. Bjoraker et Roxana Lupu
  • M. R. Zapatero Osorio et al., « Near-infrared photometry of WISE J085510.74−071442.5 » [« Photométrie en proche infrarouge de WISE J085510.74-071442.5 »], ArXiv,‎ (arXiv 1605.08620, lire en ligne)
    Les co-auteurs de l'article sont, outre M. R. Zapatero Osorio, N. Lodieu, V. J. S. Béjar, E. L. Martín, V. D. Ivanov, A. Bayo, H. M. J. Boffin, K. Mužic ́, D. Minniti et J. C. Beamín.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]