Xi Hydrae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Xi Hydrae
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 11h 33m 00,10s
Déclinaison −31° 58′ 28,0″
Constellation Hydre
Magnitude apparente 3,54[1]

Localisation dans la constellation : Hydre

(Voir situation dans la constellation : Hydre)
Hydra IAU.svg
Caractéristiques
Type spectral G7 III[1]
Indice U-B 0,71
Indice B-V 0,94
Astrométrie
Vitesse radiale −4,90 km/s
Mouvement propre μα = −209,62 mas/a
μδ = −40,84 mas/a
Parallaxe 25,16 ± 0,16 mas
Distance 130 ± 1 al
(39,7 ± 0,3 pc)
Caractéristiques physiques
Masse 2,89 ± 0,23 M[2]
Rayon 10,2 ± 0,1 R[2]
Luminosité 57,65 ± 2,39 L[2]
Température 4 984 ± 54 K[2]
Métallicité +0,21[2]
Rotation 2,7 km/s[2]

Autres désignations

ξ Hya, 19 Crt (Flamsteed), HD 100407, HIP 56343, HR 4450, CD-31 9083, CPD-31 3293, FK5 434, SAO 202558[3]

Xi Hydrae (ξ Hya, ξ Hydrae) est une étoile de 4e magnitude de la constellation de l'Hydre. Elle est située à 130 années-lumière de la Terre et a un rayon d'environ 10 fois celui du Soleil. Sa luminosité est 58 plus grande que celle du Soleil[2]. Cette étoile s'approche de la fin de sa vie, et son enveloppe externe a gonflé pour devenir une géante rouge.

L'étoile Xi Hya est devenue très intéressante dans le domaine de l'astérosismologie depuis qu'un groupe international d'astronomes a découvert qu'elle se comporte comme un gigantesque instrument de musique dans les fréquences ultra basses[4].

Xi Hydrae porte la désignation de Flamsteed de 19 Crateris. John Flamsteed, dans son catalogue d'étoiles, incluait parmi les constellations l'Hydre (Hydra) ainsi que « l'Hydre et la Coupe » (Hydra & Crater). Cette dernière incluait indifféremment les étoiles de la Coupe à proprement parler et les étoiles de l'Hydre qui sont situées en dessous ou à côté d'elle, les frontières entre les deux constellations étant alors mal définies[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Sushma V. Mallik, « Lithium abundance and mass », Astronomy and Astrophysics, vol. 352,‎ , p. 495–507 (Bibcode 1999A&A...352..495M)
  2. a b c d e f et g (en) H. Bruntt, T. R. Bedding, P.-O. Quirion, G. Lo Curto, F. Carrier, B. Smalley, T. H. Dall, T. Arentoft et M. Bazot, « Accurate fundamental parameters for 23 bright solar-type stars », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 405, no 3,‎ , p. 1907–1923 (DOI 10.1111/j.1365-2966.2010.16575.x, Bibcode 2010MNRAS.405.1907B, arXiv 1002.4268)
  3. (en) * ksi Hya -- Double or multiple star sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  4. (en) « Ultrabass Sounds of the Giant Star xi Hya : First Observations of Solar-type Oscillations in a Star Very Different from the Sun - Innovations Report », sur Innovations Report, (consulté le ).
  5. (en) M. Wagman, « Flamsteed's Missing Stars », Journal for the History of Astronomy, vol. 18,‎ , p. 216 (Bibcode 1987JHA....18..209W)

Liens externes[modifier | modifier le code]