Vladimir Alexandrovitch Soukhomlinov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vladimir Alexandrovitch Soukhomlinov
Vladimir A. Sukhomlinov.jpeg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalités
Allégeance
Formation
Activités
Autres informations
Arme
Grade militaire
Conflits
Distinctions
Liste détaillée
Chevalier de l'ordre de Saint-Alexandre Nevski (d)
Ordre de Saint-Vladimir, 3e classe (d)
Ordre de saint Stanislas, 3e classe (d)
Ordre de Saint-Vladimir de 2e classe (d)
Épée d'or pour le courage (en)
Ordre de Saint-Alexandre Nevski
Chevalier de l'ordre de Saint-Georges de la quatrième classe (d)
Ordre de Saint-Vladimir, 4e classe
Ordre de Saint-Stanislas de première classe (d)
Ordre de Sainte-Anne de première classe (d)
Ordre de Saint-Stanislas, 2e classe (d)
Ordre de Sainte-Anne de deuxième classe
Ordre de l'Aigle blanc
Ordre de Sainte-Anne de troisième classe (d)
Ordre de l'Aigle rouge 1ère classe (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Vladimir Soukhomlinov en 1912.

Vladimir Alexandrovitch Soukhomlinov (en russe : Владимир Александрович Сухомлинов) ( à Telšiai dans le gouvernorat de Kaunas en Lituanie, alors province russe - à Berlin), général et homme politique russe, il fut ministre de la Guerre de 1909 à .

Biographie[modifier | modifier le code]

Vladimir Alexandrovitch Soukhomlinov sortit diplômé de l'École de cavalerie Nicolas et de l'Académie militaire de Saint-Pétersbourg en 1874.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Vladimir Alexandrovitch Soukhomlinov participa à la Guerre russo-turque de 1877-1878 ; il commanda une division d'un régiment de cavalerie ; il fut décoré de l'Ordre de Saint-Georges (quatrième classe).

De 1884 à 1886, Vladimir Alexandrovitch Soukhomlinov commanda un régiment de dragons ; en 1890, il fut promu général de cavalerie, de 1886 à 1897 et dirigea l'École d'officiers de cavalerie de Saint-Pétersbourg. En 1899, Nicolas II le nomma chef d'état-major de l'armée impériale russe. En 1902, il fut nommé commandant adjoint ; en 1904, commandant du district militaire de Kiev. En 1905, Nicolas II le nomma au poste de gouverneur général de Kiev, de Podolie et de Volhynie. En décembre 1908, il fut promu chef d'état-major.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

En mars 1909, Nicolas II nomma Soukhomlinov ministre de la Guerre. À ce poste, il tenta de réformer l'armée avec des méthodes obsolètes. Certains le rendirent responsable de la stagnation de l'armée impériale russe lors des années 1905-1912. Cet immobilisme de l'armée russe provoqua son affaiblissement au moment où eut lieu la déclaration de la Première Guerre mondiale. Les réformes de Soukhomlinov (ou peut-être à cause de son inefficacité et sa résistance au changement, comme certains l'affirmèrent) lors de la déclaration de la Première Guerre mondiale se révélèrent néfastes pour l'armée impériale. Après plusieurs défaites pendant la première année de guerre, il fut relevé de ses fonctions en juin 1915.

Après que certains de ses collaborateurs (S. Miasoïedov, A. Altschuller, V. Doumbadzé et d'autres) eurent été arrêtés pour espionnage au profit de l'Allemagne, en mars 1916, Soukhomlinov fut également arrêté et inculpé d'abus de pouvoir et de trahison. Après six mois de détention, il fut placé en résidence surveillée.

Révolution russe[modifier | modifier le code]

Lors de la Révolution russe, Vladimir Alexandrovitch Soukhomlinov fut arrêté par les Bolcheviks. En septembre 1917, il fut condamné aux travaux forcés, mais fut envoyé en forteresse pour purger sa peine.

Exil[modifier | modifier le code]

Le , Vladimir Alexandrovitch Soukhomlinov atteignit ses 70 ans ; en raison de son grand âge, il fut libéré. Il émigra en Finlande puis en Allemagne. En 1924, il publia ses Mémoires.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]