Alexeï Polivanov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Polivanov.
Alexeï Polivanov
Portrait d'Alexeï Polivanov en 1906
Portrait d'Alexeï Polivanov en 1906

Naissance 16 mars 1855
Décès 25 septembre 1920
Origine russe
Allégeance Armée impériale russe
Grade Général
Autres fonctions Homme politique

Alexeï Andreïevitch Polivanov (en russe : Алексей Андреевич Поливанов), né le 16 mars 1855, décédé le 25 septembre 1920, est un général de l'armée impériale russe, ministre de la Guerre de 1915 à 1916.

Biographie[modifier | modifier le code]

Homme politique et militaire russe, Alexeï Polivanov nait dans une famille d'aristocrates de la Russie impériale. Il est diplômé de l’université technique du génie militaire en 1880.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Polivanov participe à la Guerre russo-turque de 1877-1878. De 1899 à 1904, il appartient à l'état-major de l'armée impériale de Russie. En 1905, il en devient le chef.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

En 1906, Polivanov entre au ministère de la Guerre, il devient l'adjoint du général Soukhomlinov (1848-1926). Après la terrible défaite de la Russie lors du conflit qui l'oppose au Japon (1904-1905), Polivanov entreprend de profondes réformes politiques et militaires. Suspecté de libéralisme il est limogé.

De 1912 à 1915, il siége au Conseil d'État.

En 1915, le général Polivanov succède à Vladimir Soukhomlinov au poste de ministre de la Guerre. Immédiatement, il apporte des transformations au sein de l'armée impériale de Russie, notamment dans les communications et l'approvisionnement, et ces réformes rencontrent un franc succès.

En septembre 1915, informé des intentions de Nicolas II de remplacer personnellement son cousin, le grand-duc Nicolas Nikolaïevitch à la tête de l'armée impériale, le général Polivanov tente sans succès de dissuader le tsar. Il réussit seulement à s'attirer l'animosité de l'impératrice Alexandra qui met tout en œuvre pour obtenir son renvoi qu'elle obtient en mars 1916.

Le général Polivanov ne joue plus aucun rôle au cours de la guerre. En février 1920, il offre ses services à l'Armée rouge.

Décès[modifier | modifier le code]

Participant aux entretiens concernant le Traité de Riga signé le , Polivanov décède du typhus le . Son corps est rapatrié et inhumé au cimetière Saint-Nicolas de Saint-Pétersbourg.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]