Vincent Courtois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Courtois.
Vincent Courtois
Description de cette image, également commentée ci-après

Vincent Courtois

Informations générales
Naissance (49 ans)
Paris
Genre musical jazz
Instruments violoncelle
Années actives depuis 1990
Site officiel http://violoncelle.free.fr/

Vincent Courtois, né le à Paris, est un violoncelliste compositeur de jazz.

Biographie[modifier | modifier le code]

A six ans il commence le violoncelle classique dans la classe d'Erwan Fauré au conservatoire d'Aubervilliers où il obtiendra un premier prix de violoncelle et de musique de chambre. Il étudie par la suite avec Roland Pidoux et Frédéric Lodéon et obtient en 1987 le diplôme supérieur d'exécution de l'Ecole Normale de Paris.
Parallèlement à ses études classiques, Vincent Courtois découvre le jazz et l'improvisation avec Jean-Charles Capon et Dominique Pifarély. En 1988, il joue ses premiers concerts au sein de l'Octet de Christian Escoudé puis rejoint le Swing String System de Didier Levallet. C'est à cette époque qu'il forme son premier quartet avec lequel il enregistre deux disques "Cello News" et "Pleine Lune". De nombreux musiciens font alors appel à lui, notamment Martial Solal qui l'invite à jouer en duo.
En 1993 il fonde le Pendulum Quartet avec, entre autres, Julien Lourau, le groupe Tukish Blend et le trio Zebra 3 avec Franck Tortiller et Xavier Desandre. Un an plus tard il enregistre l'album Marvellous avec Michel Petrucciani, Tony Williams et Dave Holland et rejoint le "Quartet Opera" de Gérard Marais. Il commence également à travailler avec les Rita Mitsouko et les accompagne sur la tournée Acoustique.

En 1995, Vincent Courtois donne ses premiers concerts solo, joue dans le septet de François Corneloup et rencontre Louis Sclavis pour travailler sur des musiques de film et de théâtre. Il rejoint l'ONJ de Didier Levallet et le quintet de Rabih Abou-Khalil avec qui il enregistre deux disques "Yara" et "Cactus of Knowledge".

En 1998 il joue dans l'ensemble de Pierre Favre et dans le trio d'Yves Robert. En 2000, il crée trois trios et un quintet avec Pierre Favre, Noël Akchoté, Lucilla Galeazzi, Michel Godard, Marc Ducret, Dominique Pifarély, Cyril Atef, John Greaves et Nicolas Mizrachi. Il sort le disque Translucide et l'année suivante The Fitting Room avec Marc Ducret et Dominique Pifarély.

En 2002, il participe au Quartet Napoli's Walls de Louis Sclavis et crée au Festival Banlieues Bleues le Trio Six windows avec Ellery Eskelin et Sylvie Courvoisier.

En 2003, il enregistre "Trouble with happiness" avec John Greaves et Sophia Domancich.

En 2004, il rencontre le slameur Ze Jam et enregistre "Les Contes de Rose Manivelle" avec, entre autres, Louis Sclavis et crée "What do you mean by silence?" avec François Merville, Marc Baron et la chanteuse Jeanne Added.

En 2006, il enregistre le premier album du quartet "What do you mean by silence?" rejoint par Yves Robert.

En 2008, il enregistre "L'homme avion" avec Ze Jam.

En 2010, il fonde la formation "WAT" avec Maxime Delpierre, Matthieu Jérome, Olivier Lété et David Aknin et enregistre son premier album solo "L'imprévu". Il est nommé chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres[1].

En 2011, il enregistre le second album du quartet "What do you mean by silence?", crée un nouveau Trio "The Mediums" avec le saxophoniste allemand Daniel Erdmann et Robin Fincker, et pour mener à bien ses différents projets il fonde sa compagnie "La Compagnie de l'Imprévu".

En 2012, il créé le troisième et dernier volet de la Trilogie des Mécaniques Frivoles, "Le Roi Pêcheur" avec Ze Jam Afane. Il collabore avec le metteur en scène Bruno Geslin, Compagnie La Grande Mêlée et participe à la pièce "Un homme qui dort" d'après le texte de Georges Perec.

En, 2013, à la suite d'une résidence de création à la Friche Belle de Mai à Marseille avec Christian Caujolle et le photographe Michael Ackerman, le projet "L'intuition" est créé, véritable exploration de l'intime dans sa rencontre avec la photographie . Il est également en résidence artistique au Cap, scène de musiques actuelles d'Aulnay sous Bois pour trois ans.

En 2014, il enregistre "Live en Berlin" avec la contrebassiste Joëlle Léandre.

En 2015, il réunit à nouveau les saxophonistes Robin Fincker et Daniel Erdamnn, invite également le pianiste Benjamin Moussay et avec la complicité artistique de Gérard de Haro du Label la Buissonne, il enregistre "WEST". La même année, il prolonge son aventure avec le Trio Mediums et créé "Bandes Originales", libre hommage aux compositeurs de musique de film.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums sur scène[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Live in Berlin Vincent Courtois Quartet avec Jeanne Added, François Merville et Yves Robert
  • 2014 : Live in Berlin avec Joëlle Léandre

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]