Vijay Singh (golfeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vijay Singh.
Vijay Singh
Image illustrative de l'article Vijay Singh (golfeur)
Fiche d'identité
Nom de naissance Vijay Singh
Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance Lautoka
Fidji
Nationalité Drapeau des Îles Fidji Fidji
Taille 1,88 m
Poids 94 kg
Carrière
Passé pro en 1982
Circuit pro European Tour, PGA Tour
Victoires pro 54
Tournois majeurs
Masters Vainqueur 2000
Open américain 3e 1999
Open britannique 2e 2003
US PGA Vainqueur 1998, 2004

Vijay Singh (né le à Lautoka, aux Fidji) est un joueur de golf professionnel. Il a remporté 47 victoires professionnelles, dont 25 sur le PGA Tour. Il a occupé le premier rang mondial des golfeurs à la fin de l'année 2004.

Historique de sa carrière[modifier | modifier le code]

Il est le fils d'un technicien d'aéronautique qui a également enseigné le golf. Enfant, il admire le golfeur Tom Weiskopf, son modèle.

Vijay commence à jouer chez les professionnels en 1982.

Suspendu du circuit asiatique en 1985 pour avoir falsifié sa carte, il a alors travaillé dans un club pro à Bornéo en essayant d'économiser son argent pour redémarrer sa carrière. Il remporte ensuite l'Open du Nigéria en 1988, et se qualifie pour le circuit européen.

En 1989, il remporte l'Open de Côte d'Ivoire, l'Open du Zimbabwe et l'Open Volvo de Florence, puis en 1990 le EL Bosque Open , et en 1991 le Trophée Hassan II.

Il rejoint le circuit PGA en 1993, année où il remporte son premier tournoi sur ce circuit lors du Buick Classic, l'emportant sur Mark Wiebe en playoff. Cette victoire lui offre de plus le titre de recrue de l'année.

Après avoir été freiné par des problèmes de dos et de cou en 1994, Vijay revient, gagnant à nouveau le Buick Classic et le Phoenix Open en 1995. Après avoir bien joué en 1996 (mais sans victoires), il remporte le Memorial Tournament et le Buick Open en 1997.

En 1998, Vijay remporte l'USPGA se déroulant à Washington, réalisant 70-66-67-68 sur les quatre jours, le 66 du 2e tour égalisant le record du parcours. Cette victoire lui apporte son premier titre dans un Grand Chelem.

Il continue sa récolte de prix en tournois majeurs avec une victoire lors du Masters 2000, devançant Ernie Els de trois coups.

En 2001, Vijay ne remporte aucun tournoi, mais finit l'année avec 14 tournois classés dans les dix premiers. Il finit ainsi l'année quatrième au classement des gains avec 3 440 829 $.

En 2002, Vijay remporte l'Open de Houston, établissant un nouveau record de 65 sur ce 72 trous, devançant Charles Howell III de deux coups.

2003 s'avère être une année de réussite pour Vijay. Il remporte quatre tournois, termine 18 fois dans les dix premiers, et devient le meneur au classement des gains du circuit PGA, avec 7 573 907 $ sur l'année ce qui est le deuxième total absolu sur une année. Il devance Tiger Woods de 900 494 $. Il remporte le Phoenix Open, le championnat Eds Byron Nelson, le John Deere classic et le Funai classic au Walt Disney World Resort Resort.

Cependant, la saison 2003 a été également l'objet d'une polémique entourant l'événement de l'année au Colonial. La star suédoise de la LPGA, Annika Sörenstam, devient la première femme depuis "Babe" Zaharias en 1945 à participer à un tournoi PGA. Il est attaqué pour avoir dit que Sörenstam ne fait pas partie du PGA et qu'il ne voudrait donc pas jouer avec elle. Il clarifia plus tard: « Ce n'est pas un circuit féminin. Si elle veut jouer dans le circuit PGA, elle, ou toute autre femme de la même manière, doit se qualifier et jouer comme tout le monde. »

Il débute la saison 2004 sur le même rythme en gagnant le AT&T Pro-Am. C'est sa première victoire de l'année, son 16e sur le circuit PGA. C'est également son douzième tournoi terminé dans les dix premiers, ce qui égale le record de Jack Nicklaus.

Il remporte ensuite la dernière levée du Grand Chelem en remportant l'USPGA, son troisième titre majeur, en playoff contre Justin Leonard et Chris DiMarco. Au départ du dernier tour, il mène d'un coup devant Justin Leonard, mais lors de ce dernier tour, il ne réussit aucun birdie. Lors du play-off joué sur trois trous, il réalise son premier birdie du jour sur le premier trou, ce qui s'avère décisif.

Il remporte ensuite en septembre le Deutsche Bank Championship ce qui lui permet de détrôner Tiger Woods du premier rang mondial de golf, mettant ainsi fin à une série de 264 semaines à la tête du golf mondial.

Il finit l'année avec son meilleur bilan en carrière, avec 9 victoires, 18 tournois terminés dans les dix premiers pour un total des gains de 10 905 166 $ ce qui le nomme joueur PGA de l'année.

En dépit d'une victoire en début de saison 2005, il perd son premier rang mondial lorsque Tiger Woods remporte le Ford Championship. Il le reprend à la suite de trois tournois consécutifs terminés sur le podium, mais il doit à nouveau laisser le premier rang à Woods après la victoire de ce dernier dans le Masters, tournoi que Singh termine à la 5e place.

En avril, il devient la plus jeune personne vivante élue au Hall of Fame du golf. Il perdra le titre de plus jeune entrant au Hall of Fame plus tard dans la saison avec l'entrée de Karrie Webb, conservant toutefois le titre de plus jeune élu, le processus d'élection n'ayant pas été effectué dans le cas de Karrie Webb.

La carrière de Singh est marquée par une progression soutenue et régulière, basée sur une conviction et un engagement exceptionnel à l'entraînement. Même lorsqu'il était dans sa période 30-40 ans, peu voyait en lui un futur numéro 1 mondial. Mais il a gagné 16 fois après avoir dépassé la quarantaine, seulement devancé par Sam Snead, avec 17 victoires après 40 ans. Ses 28 victoires en carrière constituent le meilleur bilan pour un joueur non-Américain dans le circuit PGA.

Vijay est marié à Ardena Seth. Ils ont un fils, Qass Seth, né le . Il mesure 1,88 m.

Palmarès[modifier | modifier le code]