Vans (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vans
Description de l'image Vans Logo.svg.
Création
Fondateurs Paul Van Doren
James Van Doren
Trois autres partenaires
Slogan « Since 1966 »
« Off the wall »
Siège social Drapeau des États-Unis Cypress (États-Unis)
Activité Industrie textile
Produits Chaussures et textile semelle
Site web www.vans.com www.vans.fr

Vans est une marque californienne de chaussures de sport, notamment de skateboard, BMX et snowboard.

Historique[modifier | modifier le code]

Multiples chaussures

Créée en 1966 par Paul Van Doren, James Van Doren et trois autres partenaires, tous passionnés de sports de glisse. Le premier modèle authentique de Vans, dit « Vans # 44 » apparaît en 1966 dans une boutique californienne[1].

La marque se nomme alors la Van Doren Rubber Company.

Depuis sa création, la marque Vans crée un engouement sans précédent auprès d'une communauté de skateurs en pleine expansion. Les chaussures Vans deviennent le symbole d'une génération, leurs modèles ne prolifèrent plus que dans les skate parks, mais aussi dans les rues, les lycées et collèges. La simple chaussure devient un phénomène égalant le modèle « All Star » de Converse.

Vans crée des modèles de chaussures simples aux infinies combinaisons de motifs et couleurs. Le concept lui aussi est simple : des chaussures de sport durables, assez élégantes et confortables.

Après la création de sa compagnie et de son usine à Orange, Paul Van Doren Shoes, alias Vans cible le marché du skateboard à l'époque en pleine expansion (années 1970). Peu à peu, grâce à la fabrication de planches et de chaussures, Vans se crée une belle réputation auprès de son nouveau public. Bientôt, Vans touche tout ce qui est monté sur roues, aussi bien les rollers que le skateboard sans oublier le BMX.

Paul Van Doren lance le modèle ' au début des années 1980 inspiré des chaussures d'hôpitaux réputées pour leur confort. Le modèle peut proposer de multiples possibilités de par sa simplicité aussi bien au niveau des couleurs que des motifs. La société Vans veut toucher aussi bien le public que les athlètes professionnels. Les modèles s'enchaînent tout comme leur succès, on compte les Vans « Authentic », « Old Skool », « Era » et bien d'autres encore. Cependant Vans fait bientôt face à une panne d'inspiration et à une originalité en baisse. Paul Van Doren se voit dans l'obligation de fermer la boutique et de mettre la clé sous la porte en raison d'une baisse de régime au niveau financier qui endette la société de plusieurs millions de dollars. C'est VF Corporation qui rachète Vans et qui lui redonne tout son éclat d'antan en multipliant le chiffre d'affaires en sponsorisant des icônes rock ou skate de l'époque, et en créant de plus une ligne de vêtements.

Le parcours de Vans[modifier | modifier le code]

Les seventies seront florissantes pour la marque dont les ventes explosent en 1976 quand elle sort de ses usines la première véritable chaussure de skate : la Era, première Vans authentique en bleu et rouge dessinée pour les stars du skate de l'époque : Stacy Peralta et Tony Alva. S’en suivront les Vans Sidestrip appelées Old Skool & Sk8-Hi qui plus de 30 ans après leur création représentent toujours aujourd’hui le style de la scène skate et surf du Sud Californien. Alors qu’on croit la marque à son apogée, elle nous étonne encore en créant en 1979 le modèle « slip-on ».

La consécration ultime viendra en 1982 lorsque l’acteur Sean Penn, véritable icône de la jeunesse des années 1980, apparaît chaussé de la désormais célèbre paire de Vans à damier noir et blanc dans le film Ça chauffe au lycée Ridgemont. Les jeunes se les arrachent, la marque ne fait plus seulement fureur dans le monde du skate mais partout dans les rues, les lycées, les collèges : le phénomène Vans n’a plus de frontière quant à son public, il n’en a plus non plus géographiquement.

Le début des années 1980 est donc des plus prometteurs quand la marque choisit de se diversifier et de produire des chaussures adaptées à de nombreux autres sports afin de pouvoir rivaliser avec les plus grandes marques de chaussures athlétiques. Mais brutalement en 1983, la société croule sous les dettes : trop de modèles, trop de dépenses, une originalité en baisse : c’est la faillite.

La marque sera rachetée une première fois en 1988, puis fera l’objet de rachats successifs jusqu’à sa reprise en 2004 par la VF Corporation qui redorera son image et donnera les moyens à la marque de connaître de nouveau le succès flamboyant de sa grande époque. Aujourd’hui, Vans est donc plus que jamais la marque fétiche des skateurs, des riders, des surfeurs, des rockeurs, des punks.

Alors que Vans pourrait se contenter de bénéficier des profits que génèrent les lignes complètes de chaussures, de vêtements et de de matériels sportifs qu’elle propose à la vente, elle a pris le parti de s’investir et d’investir dans le milieu du sport auquel elle doit tant. Ainsi, la marque a ouvert en 1994 un Skate Park de 4 300 m2 à Orange Country et un Skate Park indoor dans un centre commercial de Floride à Orlando. Dans le même esprit, elle sponsorise l’événement annuel initialement « Trip Crown Series » devenu par la suite le « Vans Triple Crown Series » réputé pour être l’une des plus prestigieuses compétitions de surf réunissant les meilleurs surfeurs au monde ou encore le « Vans Warped Tour » manifestation pendant laquelle s’alternent au programme des concerts de punk rock et des démonstrations de glisse.

Régulièrement sollicitée, elle n’hésite pas à prêter son image aux skateurs pro, aux événements musicaux ou encore aux icônes du rock.

En juin 2015 Vans a collaboré avec Disney le temps d’une collection capsule composée d'une collection de chaussures, de vêtements et d'accessoires avec les imprimés des princesses de Disney pour enfants et adultes[2].

Liste des (ex)skateboarders sponsorisés par Vans[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :