Vaguely Noble

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vaguely Noble
Père Vienna
Mère Noble Lassie
Père de mère Nearco
Sexe Étalon
Naissance 1965
Pays de naissance Drapeau de l'Irlande Irlande
Mort 1989
Pays d'entraînement Drapeau de l'Irlande Irlande
Drapeau de la France France
Éleveur Lionel Holliday
Propriétaire R. Franklin & Nelson Bunker Hunt
Entraîneur Walter Wharton
Paddy Prendergast
Étienne Pollet
Jockey Bill Williamson
Rating Timeform 140
Nombre de courses 9
Nombre de victoires 6
Gains en courses $ 366 647
Distinction Tête de liste des étalons en Angleterre et en Irlande (1973, 1974)
Principales victoires Prix de l'Arc de Triomphe
Racing Post Trophy

Vaguely Noble (1965–1989) était un cheval de course pur-sang anglais, né en Irlande. L'un des grands champions de son époque, il remporta le Prix de l'Arc de Triomphe avant de devenir un remarquable étalon.

Carrière de courses[modifier | modifier le code]

L'éleveur de Vaguely Noble, le Major Lionel Holliday, mourut l'année de sa naissance et c'est son fils qui décida de ne pas l'engager dans les courses classiques anglaises et de l'inscrire aux ventes de 2 ans en décembre à Newmarket. Entre temps, le poulain se révéla surdoué et, s'il eut besoin de trois courses avant d'ouvrir son palmarès, il surclassa les meilleurs poulains de sa génération dans le Racing Post Trophy, qu'il enleva de sept longueurs. Sur le ring de Newmarket, Vaguely Noble suscita donc une bataille d'enchères, remportée par un riche chirurgien esthétique américain, le Dr Franklyn, pour la somme de 136 000 Guinées, soit le record du monde à l'époque[1]. Le grand propriétaire Nelson Bunker Hunt lui fit une offre mirobolante pour s'associer avec lui sur la propriété du jeune champion qui fut envoyé en France en 1968, faute d'engagement dans les classiques anglais. Confié au grand entraîneur Étienne Pollet (qui fut le mentor du mythique Sea Bird), il confirma ses dispositions à 3 ans et ne connut la défaite qu'une fois en cinq sorties. En octobre, il remporta le Prix de l'Arc de Triomphe en battant le vainqueur du Derby d'Epsom Sir Ivor, et le rating de 140 que lui conféra Timeform, l'un des plus élevés de l'histoire des courses, dit bien la très haute estime en laquelle il fut tenu.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Tableau de bord[modifier | modifier le code]

Au haras[modifier | modifier le code]

À l'issue de sa victoire dans l'Arc, Vaguely Noble fut immédiatement envoyé à la reproduction. Le haras de Gainsway Farm à Lexington dans le Kentucky, déboursa 1,25 millions de dollars pour 25 % de la propriété du cheval[2], ce qui fit de lui, à une valeur de 5 millions de dollars, le cheval le plus cher du monde[1]. Le cheval se montra à la hauteur de cet investissement en s'affirmant vite comme l'un des meilleurs reproducteurs de son temps, et donnant de grands champions. Il fut sacré deux fois Tête de liste des étalons en Angleterre et en Irlande, et une fois Tête de liste des pères de mères en Angleterre et en Irlande, ses filles se révélant de très bonnes poulinières, à l'image de la grande championne Dahlia, l'une des cinq poulinières de l'hémisphère nord à avoir engendré au moins quatre lauréats de groupe 1.

Parmi ses meilleurs produits, citons :

Origines[modifier | modifier le code]

Le père de Vaguely Noble, Vienna (qui appartenait à Winston Churchill), fut un bon cheval sur les pistes mais un reproducteur irrégulier, ce qui le conduisit d'un exil à l'autre, de l'Angleterre au Japon en passant par la France, avec une réputation d'impuissance, qui fit dire que ses produits anglais étaient dus à son souffleur (le cheval sans valeur chargé de vérifier que les poulinières sont en chaleur). Sa mère, Noble Lassie, fut une bonne compétitrice, puisqu'elle s'adjugea les Lancashire Oaks, un groupe 2. Mais à part lui, aucun de ses produits ne brilla en compétition.

Origines de Vaguely Noble
Père
Vienna
1957
Aureole
1950
Hyperion Gainsborough
Selene
Angelola Donatello
Feola
Turkish Blood
1944
Turkhan Bahram
Theresina
Rusk Manna
Baby Polly
Mère
Noble Lassie
1956
Nearco
1935
Pharos Phalaris
Scapa Flow
Nogara Havresac
Catnip
Belle Sauvage
1949
Big Game Bahram
Myrobella
Tropical Sun Hyperion
Brulette (Famille: 1-d)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Montgomery, E.S, "The Thoroughbred", Arco, New York, 1973 ISBN 0-668-02824-6
  2. « John Gaines: In His Own Words », BloodHorse.com,‎ (lire en ligne)
  3. a et b Thoroughbred Stallion Register - 1984, Australian Jockey Club, (ISSN 0155-6134)