Dahlia (cheval)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dahlia (homonymie).

Dahlia
Père Vaguely Noble
Mère Charming Alibi
Père de mère Honeys Alibi
Sexe F
Naissance 1970
Pays de naissance Drapeau des États-Unis États-Unis
Mort 2001
Pays d'entraînement Drapeau de la France France
Éleveur Nelson Bunker Hunt
Propriétaire Nelson Bunker Hunt
Entraîneur Maurice Zilber
Charlie Whittingham
Rating Timeform 135
Nombre de courses 46
Nombre de victoires 15
Gains en courses $ 1 489 105
Principales victoires King George VI and Queen Elizabeth Diamond Stakes
Irish Oaks
Prix Saint-Alary
Washington, D.C. International
Canadian International Stakes
Grand Prix de Saint-Cloud
Benson and Hedges Gold Cup
Man O' War Stakes

Dahlia (1970–2001) était une jument de course pur-sang anglais, née aux États-Unis de l'union de Vaguely Noble et Charming Alibi, par Honeys Alibi. Propriété de Nelson Bunker Hunt, elle était entraînée en France par Maurice Zilber. Au cours de sa longue et riche carrière, elle fut montée par les jockeys les plus célèbres de leur temps, comme Yves Saint-Martin, Lester Piggott ou Ron Turcotte.

Carrière de courses[modifier | modifier le code]

Dahlia commence sa carrière de courses à deux ans et remporte sa première victoire à Deauville, dans une listed relevée, le Prix Yacowlef. Durant l'arrière-saison, elle prend la troisième place du Prix des Réservoirs, un Groupe 3. Ce sera tout pour elle en 1972.

Au printemps suivant, Dahlia s'aligne dans les préparatoires des classiques de printemps et s'affirme comme l'un des meilleures pouliches de sa génération, s'adjugeant le Prix de la Grotte (Gr.3). Mais tant dans la Poule d'Essai des Pouliches (3e) que dans le Prix de Diane (2e), elle doit subir la loi d'Allez France, l'autre grande championne de cette génération décidément exceptionnelle pour les pouliches. Entre-temps, elle remporte son premier groupe 1 dans le Prix Saint-Alary. Quelques semaines plus tard, elle court pour la première fois à l'étranger et empoche les Irish Oaks devant l'Anglaise Mysterious, qui se prévalait du doublé 1000 Guinées / Oaks. Première étape d'une carrière qui la verra se couvrir de gloire par-delà les mers et les océans. La seconde étape est encore plus remarquable : en juillet, la pouliche écrase les meilleurs mâles britanniques, dont le Derby-winner Roberto (premier et unique tombeur du grand Brigadier Gerard) dans les King George VI and Queen Elizabeth Diamond Stakes. Non seulement cette victoire est exceptionnelle pour une femelle, mais encore Dahlia l'emporte par 6 longueurs, égalant ainsi le record de Mill Reef dans cette course. Naturellement, la voilà propulsée parmi les favoris du Prix de l'Arc de Triomphe. Las, si elle effectue une rentrée victorieuse dans le Prix Niel, elle se présente au départ de l'épreuve-reine sans avoir recouvré l'intégralité de ses moyens après une blessure, et y échoue, laissant Allez France s'expliquer avec l'Anglais Rheingold pour la victoire, qui revient à ce dernier. Mais en fin d'année, Dahlia traverse pour la première fois l'Atlantique et s'en va gagner le Washington, D.C. International.

Maintenue à l'entraînement à 4 ans, Dahlia change de partenaire : le grand Lester Piggott remplace Billy Pyers sur son dos et la jument va vivre une saison 1974 extraordinaire. Elle commence par une victoire dans le Grand Prix de Saint-Cloud, prélude à une troisième place dans la Coronation Cup avant un nouveau triomphe dans les King George. L'élève de Maurice Zilber devient le premier cheval à réaliser le doublé dans la grande épreuve d'Ascot - seul Swain l'imitera vingt ans plus tard. Elle y devance un lot extrêmement relevé, où l'on retrouve la championne Highclere (1000 Guinées, Prix de Diane), le Derby-winner Snow Knight, Dankaro (2e du Jockey-Club) ou encore le numéro 1 des chevaux d'âge anglais, Buoy. Highclere finit deuxième à 2 longueurs et demi, Snow Knight termine dans le lointain, à 9 longueurs. Toujours invaincue à l'étranger, Dahlia enchaîne par une autre brillante victoire, cette fois dans la Benson and Hedges Gold Cup, où elle devance à nouveau Highclere et Snow Knight, mais aussi Imperial Prince, deuxième du Derby.

Lancée sur la route de l'Arc, Dahlia allait causer une grosse désillusion dans le Prix du Prince d'Orange (Gr.3), terminant péniblement troisième. Défaite lourde de conséquence, puisqu'il est décidé que la jument ferait l'impasse sur l'Arc pour se consacrer au programme américain. La fille de Vaguely Noble est donc envoyée aux États-Unis, où elle s'impose d'abord dans les Man O'War Stakes à Belmont Park, avant une victoire à Woodbine dans les Canadian International Stakes, aux dépens de ses anciens rivaux Big Spurce et Snow Knight, et en battant le record de la course. Elle ne put en revanche signer un doublé dans le Washington, D.C. International, finissant troisième.

Toujours en piste à 5 ans, Dahlia revient en Europe pour gagner une nouvelle édition de la Benson and Hedges Gold Cup, mais manque le triplé dans les King George, où elle s'octroie néanmoins une belle troisième place. Défaite à nouveau dans le Grand Prix de Deauville, elle semble avoir perdu un peu de sa superbe, comme en atteste une nouvelle troisième place dans le Prix du Prince d'Orange et plusieurs défaite. Devenue plus irrégulière, Dahlia poursuit cependant son exceptionnelle carrière, courant même à 6 ans, passant alors sous la responsabilité du grand entraîneur américain Charlie Whittingham. Elle courra exclusivement aux États-Unis, s'adjugeant un dernier groupe 1, le Hollywood Invitational Turf Handicap.

Dahlia s'est retirée de la compétition après 15 victoires (dont 11 groupe 1) en pas moins de 46 courses, un chiffre surréaliste pour un cheval de ce niveau. Elle est la première femelle de l'histoire à franchir la barre du million de dollars de gains, glanant en tout près de 1,5 million de dollars. Elle s'est vu attribuer un rating de 135 de la part de Timeform.

Palmarès sélectif[modifier | modifier le code]

Victoires[modifier | modifier le code]

Accessits[modifier | modifier le code]

Tableau de bord[modifier | modifier le code]

  • 46 courses, 15 victoires, 10 places
  • Gains : $ 1 489 105
  • 3 ans de l'année en Europe (1973)
  • Cheval de l'année en Angleterre (1973 & 1974)
  • Cheval de l'année sur le gazon aux États-Unis (1974)
  • Admise au Hall of Fame des courses américaines en 1981.
  • Dans le classement des 100 meilleurs chevaux de l'histoire des courses américaines au XXe siècle établi par le magazine The Blood-Horse, Dahlia occupe le 50e rang.
  • Deux courses lui rendent hommage, le Dahlia Handicap à Hollywood Park, et les Dahlia Stakes à Newmarket.

Au haras[modifier | modifier le code]

Dahlia n'a pas fini de faire parler d'elle. Demeurée aux États-Unis pour accomplir sa nouvelle carrière de poulinière, elle allait encore briller comme elle l'avait fait sur les pistes, à l'image de Miesque ou de Urban Sea. Elle est, avec Fall Aspen, Darara, et Toussaud, l'une des cinq poulinières de l'hémisphère nord à avoir engendré quatre lauréats de groupe 1 (Hasili en revendiquant de son côté 5).

Ci-dessous sa descendance sélective :

  • 1981 - Dahar (Lyphard) : Prix Lupin, Century H. (Gr.1), San Luis Rey St. (Gr.1), San Juan Capistrano Invitational H. (Gr.1). 3e Irish Derby.
  • 1982 - Rivlia (Riverman) : San Luis Rey St. (Gr.1), Carleton F. Burke H. (Gr.1), Hollywood Invitational H. (Gr.1)
  • 1984 - Delegant (Grey Dawn) : San Juan Capistrano H. (Gr.1)
  • 1987 - Wajd (Northern Dancer) : Grand Prix d'Evry (Gr.2), Prix Minerve (Gr.3). Mère de :
  • 1989 - Dahlia's Dreamer (Theatrical) : Flower Bowl Invitational H. (Gr.1)
  • 1990 - Llandaff (Lyphard) : Jersey Derby (Gr.2), Lexington St. (Gr.3).

En 1988, à la suite de la cessation d'activité de son propriétaire, elle est acquise par Allen Paulson (le propriétaire d'Arazi) et installée au haras de Diamond A Farm, dans le Kentucky, où elle mourra en 2001, à l'âge canonique de 31 ans.

Origines[modifier | modifier le code]

Dahlia est une fille de Vaguely Noble, champion sur les pistes (lauréat du Prix de l'Arc de Triomphe) et reproducteur de grande valeur, qui a donné par ailleurs le Derby-winner Empery et surtout Exceller, qui fit une carrière exceptionnelle en Europe et aux États-Unis, où il remporta une édition mythique de la Jockey-Club Gold Cup, devant les légendaires Seattle Slew et Affirmed. On notera aussi, dans le pedigree de Dahlia, l'inbreeding 4x4 sur le chef de race Hyperion.

Origines de Dahlia
Père
Vaguely Noble
Vienna Aureole Hyperion
Angeola
Turkish Blood Turkhan
Rusk
Noble Lassie Nearco Pharos
Nogara
Belle Sauvage Big Game
Tropical Sun
Mère
Charming Alibi
Honeys Alibi Alibhai Hyperion
Teresina
Honeymoon Beau Pere
Panoramic
Adorada Hierocles Abjer
Loika
Gilded Wave Gallant Fox
Ondulation