Unité (parti politique letton)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Unité.
Unité
(lv) Vienotība
Image illustrative de l'article Unité (parti politique letton)
Logotype officiel.
Présentation
Président Andris Piebalgs
Fondation
Siège Riga (Lettonie)
Secrétaire général Artis Kampars
Positionnement Centre droit
Idéologie Conservatisme[1]
Libéral-conservatisme[1]
Affiliation européenne Parti populaire européen
Couleurs Vert clair
Site web http://www.vienotiba.lv/
Présidents de groupe
Saeima Edvards Smiltēns
Parlement européen Manfred Weber (PPE)
Représentation
Députés
23 / 100
Députés européens
4 / 8

Unité (Vienotība en letton) est un parti politique letton libéral-conservateur, fondé en 2011 sur la base d'une coalition politique créée en 2010.

Dirigé par l'ancien commissaire européen Andris Piebalgs le parti compte dans ses rangs l'ancien Premier ministre Valdis Dombrovskis.

Historique[modifier | modifier le code]

Coalition[modifier | modifier le code]

Initialement, Unité est une coalition politique, formée le par les partis Nouvelle Ère (JL, libéraux), Union civique (PS, conservateurs) et Société pour une autre politique (SCP, sociaux-libéraux), afin de constituer un contre-poids de centre droit à l'alliance de centre gauche du Centre de l'harmonie (SC) dans la perspective des élections législatives du 2 octobre suivant.

Elle ne comprend pas les partis de l'Alliance nationale qui n'ont pas pu y adhérer.

Parti politique[modifier | modifier le code]

La coalition s'est transformée en parti politique le , portant à sa tête Solvita Āboltiņa.

Dirigée par Ģirts Valdis Kristovskis, élu à la tête du conseil de la coalition le , elle présentait le Premier ministre sortant, Valdis Dombrovskis, membre de la JL, comme chef de file électoral. Lors du scrutin, la coalition remporté 31,2 % des voix et 33 députés sur 100 au Saeima, devenant ainsi la première force politique du pays. Le , elle a constitué un gouvernement de coalition avec l'Union des verts et des paysans (ZZS), qui dispose de 22 parlementaires.

Pour les élections législatives anticipées du 17 septembre 2011, Unité est de nouveau emmenée par Valdis Dombrovskis. Le parti n'y remporte que 18,8 % des suffrages et 20 députés, se classant ainsi en troisième position, derrière le Centre de l'harmonie (SC) et le Parti réformateur de Zatlers (ZRP). Pourtant, le 19 octobre Dombrovskis est reconduit par le président Andris Bērziņš, après avoir trouvé un accord avec le ZRP et l'Alliance nationale (NA).

À l'occasion du congrès du , Aigars Štokenbergs est remplacé par Artis Pabriks à la vice-présidence du parti. Un nouveau congrès, réuni le , nomme Artis Kampars au secrétariat général, tout en supprimant les deux vice-présidences.

Alors que le parti connaît de nombreuses difficultés, un congrès extraordinaire est convoqué le . L'ancien commissaire européen Andris Piebalgs est élu président d'Unité contre le président du groupe parlementaire Edvards Smiltēns[2].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections parlementaires[modifier | modifier le code]

Année Députés Votes  % Rang Gouvernement
2010
33 / 100
301 424 31,9 1er Dombrovskis II
2011
20 / 100
172 567 18,8 3e Dombrovskis III (2011-2014), Straujuma I (2014)
2014
23 / 100
199 535 21.9 2e Straujuma II (2014-2016), Kučinskis

Élections européennes[modifier | modifier le code]

Année Députés Votes  % Rang Groupe
2014
4 / 8
204 979 46,2 1er PPE

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Wolfram Nordsieck, « Parties and Elections in Europe » (consulté le 12 juillet 2015).
  2. (en) « Piebalgs elected as new leader of Unity party », sur leta.lv/, (consulté le 25 septembre 2016).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]