Traité de Roskilde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traité de Roskilde
Description de cette image, également commentée ci-après
Changements territoriaux à l'issue du traité de Roskilde :
Type de traité traité de paix
Signé
Roskilde
Parties
Signataires Svensk flagg 1815.svg Royaume de Suède Drapeau de Danemark-Norvège Danemark-Norvège

Le traité de Roskilde ou paix de Roskilde est un traité conclu le 26 février 1658 ( dans le calendrier grégorien) par le royaume de Suède et le Danemark-Norvège à Roskilde au Danemark, mettant fin à la guerre dano-suédoise de 1657-1658, faisant ainsi cesser provisoirement la première guerre du Nord, conflit plus global, entre les deux pays. Le roi Frédéric III de Danemark cède ses provinces du sud de la péninsule Scandinave à Charles X Gustave de Suède.

Celui-ci, attaqué par Frédéric dans le sud de la Suède en 1657 alors qu'il fait la guerre en Pologne-Lituanie, gagne à marche forcée la péninsule danoise du Jutland. Avec une armée de 9 000 cavaliers et 3 000 fantassins, le , il traverse à pied, à pied le Petit Belt alors pris par les glaces de l'hiver, puis, malgré un redoux qui fait frémir ses généraux, le Grand Belt. Le , il envahit l'île de Seeland, menaçant la capitale danoise Copenhague avant toute tentative d'organiser sa défense.

Le traité de Roskilde est précédé d'un accord préliminaire signé le , le traité de Taastrup (en), les diplomates de France et d'Angleterre ayant persuadé Charles X Gustave de diminuer ses prétentions.

Le traité de Roskilde livre à la Suède les provinces danoises de Scanie, Blekinge et Halland (province déjà cédée à la Suède par le traité de Brömsebro en 1645, mais pour une période de 30 ans), l'île de Bornholm, ainsi que les provinces norvégiennes de Trøndelag et du Bohuslän.

La France est garante du traité de Roskilde. Cependant le roi de Suède, y voyant une occasion d'en finir avec le rival danois, viole aussitôt le traité et reprend l'offensive sur la capitale danoise, inaugurant la guerre dano-suédoise de 1658-1660. Copenhague se défend, Trondheim se libère, et en 1660 le traité de Copenhague, arrêtant le conflit et mettant définitivement fin à la première guerre du Nord entre les deux royaumes scandinaves, voit la Suède perdre une partie de ses conquêtes en devant restituer au Danemark-Norvège le Trøndelag et l'île de Bornholm.