Tourisme au Zimbabwe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Tourisme au Zimbabwe enregistre des résultats mitigés car les touristes occidentaux évitent le pays, inquiets à cause des sentiments anti-blancs. Le gouvernement compte cependant attirer des touristes chinois mais ceux-ci devraient difficilement combler le vide laissé par des touristes occidentaux détenteurs de devise. En net recul ces cinq dernières années, la fréquentation, avec plus de 495 000 visiteurs, a légèrement augmenté durant le premier semestre 2006.

Sites touristiques[modifier | modifier le code]

Harare[modifier | modifier le code]

Centre-ville d'Harare (1995)

Harare est la capitale et le cœur du pays. Véritable vitrine du Zimbabwe, elle en est le centre des activités économiques. De son passé colonial elle garde une certaine atmosphère européenne.

Harare Gardens : le plus grand parc de la ville. On y trouve la galerie nationale, une piscine, un bowling, un théâtre et une "mini forêt tropicale". À éviter une fois la nuit tombée.

La Galerie nationale : depuis sa création en 1957, elle a rassemblé un grand nombre d'œuvres issues du continent, particulièrement en ce qui concerne les sculptures shonas.

Le Kopje : cette colline offre une vue imprenable de la ville.

Mbare : la banlieue de Harare abrite le plus grand marché du pays.

Chutes Victoria / Mosi-oa-Tunya[modifier | modifier le code]

Chutes vue du ciel

Grand lieu touristique d'Afrique, les chutes Victoria sont l'une des plus spectaculaires chutes d'eau du monde. Situées sur le fleuve Zambèze, elles constituent la limite entre les territoires du Zimbabwe et celui de la Zambie.

Hautes de 128 mètres, chaque minute 550 000 m3 d'eau s'y engouffrent.

De par leur disposition particulière - elles se jettent dans une longue faille du plateau, pour s'échapper par un étroit canyon - elles donnent un spectacle particulièrement remarquable.

La promenade à pied au-dessus des chutes offre, de superbes points de vue, et l'on peut y apercevoir des crocodiles, phacochères, hippopotames, antilopes et même éléphants, buffles et lions.

Les chutes Victoria font partie du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Parc national Hwange[modifier | modifier le code]

Troupe de lions à Hwange

Le Parc national Hwange s'étend sur 14 620 km² et comprend neuf des dix espèces protégées du pays (rhinocéros, éléphants, ...).

On y dénombre plus de 107 espèces de mammifères et 450 espèces d'oiseaux.

Les vastes étendues du sud-est sont peuplées de troupeaux d'antilopes, de zèbres, de buffles d'éléphants et d'une importantes populations de babouins. Tandis que les collines de l'ouest abritent plusieurs grands félins parmi lesquels : lions, léopards, guépards, hyènes, chacals...


Parc national de Mana Pools[modifier | modifier le code]

Les Monts Matobo[modifier | modifier le code]

Les Monts Matobo

La chaîne de montagne des Monts Matobo, située au sud de la ville de Bulawayo, abrite un des plus importants gisements de traces, outils mais surtout art rupestre, datant de l'âge de la pierre en Afrique australe.

Le parc offre également une grande diversité de faune : aigles faucons africains, hiboux-aigles du Cap, rhinocéros blancs et rhinocéros noirs, girafes, zèbres....

Le Britannique Cecil Rhodes fut enterré en ces lieux à sa propre demande.

Les monts Matobo sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2003.

Les pierres branlantes du Zimbabwe (en) sont également remarquables.


Monument national du Grand Zimbabwe[modifier | modifier le code]

Partie des ruines du Grand Zimbabwe

Le Grand Zimbabwe fut la plus grande cité médiévale de l'Afrique sub-saharienne fut, entre le XIIIe et le XVe siècles. Elle fut autrefois le centre d'un vaste empire connu sous le nom d'Empire Monomotapa.

On considère généralement que les premiers résidents du Grand Zimbabwe, le peuple Shona, s'implanta ici vers 400 avant Jésus-Christ. Personne ne sait exactement pourquoi le site fut abandonné. Peut être à cause de la sécheresse, à des épidémies ou simplement au tarissement des mines d'or de la région.

Le Grand Zimbabwe est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Khami[modifier | modifier le code]

Ruines de Khami.

Khami (sud-ouest) abrite les ruines de la capitale de l'ancien et riche Royaume de Butua (1450-1683), près de Bulawayo (sud-ouest).

Dans la même région, ruines de Danangombe (en) ou Danan'ombe, anciennement Dhlo-Dhlo ou Ndo-Dlo, et de de Naletale (en), datant de l'Empire rozvi (1686-1866), de culture kalanga.

Dans la même zone également, se trouve le site archéologique de Leopard's Kopje (en), de l'Âge du fer, en liaison avec l'empire Mapungubwe (1075-v1350), de la vallée du Limpopo.

Nyanga[modifier | modifier le code]

Ruines de Ziwa.

Près de Nyanga (nord-est) se trouve le site archéologique de Ziwa (en), datant de l'Âge de fer agricole, plus précisément du 15e siècle.

Listes et catégories[modifier | modifier le code]