Tony Gomez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gomez.
Tony Gomez
Description de cette image, également commentée ci-après
Tony Gomez au Queen.
Informations générales
Surnom Le roi de la nuit, Le roi des nuits parisiennes
Nom de naissance Tony Gomez
Naissance
Beaugency, Loiret, France
Activité principale Patron de boites de nuit
Restaurateur
Antiquaire
Propriétaire de magasins de prêt à porter

Tony Gomez, né le à Beaugency (Loiret), est un homme d'affaires et chef d'entreprise français dans le secteur des discothèques et de la restauration.

Carrière[modifier | modifier le code]

Tony Gomez suit des études d’économie.

À 18 ans, il effectue une saison à Saint-Tropez à La Voile Rouge. De retour à Orléans, il ouvre sa première boite de nuit « Le Tournage » en 1976, où il y participe à faire découvrir le disco. Il ouvre ensuite une nouvelle adresse à Orléans, « Le Kiproko » où il met en scène pour la première fois des gogos danseurs.

En 1984, il arrive à Paris et lance dans le quartier des Halles son premier restaurant, « L’Amazonial », avec un slogan provocateur « L’endroit pour voir ou être vu ! ». L’entrée du restaurant est gardée par un physionomiste pour accueillir des gens connus, et l’endroit devient très vite un haut lieu de la nuit parisienne.

En 1990, les Halles étant le cœur de Paris et de la mode, il lance un nouveau concept « le dance bar » et l’appelle « Le Banana Café ». Établissement ouvert de 16 h 30 à l’aube, lieu mixte sur deux niveaux où cohabite variété française, house music et gogos danseurs. Le piano du sous-sol attire tout le show-bizz français (Pierre Palmade, Muriel Robin, Véronique Sanson) qui vient pousser la chansonnette pour le plus grand plaisir d’une clientèle française et internationale.

Tony Gomez avec l'actrice Pamela Anderson.

En 1998, il crée le « MCM Café » en association avec la chaîne musicale MCM. Celui que l'on surnomme le Roi de la night ou le Roi des nuits parisiennes a fait l'objet en avril 1998 d'une tentative d'agression commanditée par son directeur financier de l'époque Xavier Philippe qui a été jugé, reconnu coupable de violence aggravée et condamné en juillet 2012 à quatre ans de prison pour ces faits [1].

En 2000, Tony Gomez ouvre avec Gérard Louvin un nouveau lieu place de l'Etoile, un restaurant-club s'appelant L'Etoile. Il vend cet endroit en 2008 pour retrouver Philippe Fatien à la tête du Queen, sur les Champs-Élysées et du club très privé de Saint Germain-des-prés : Chez Castel.

En janvier 2015, il reprend la direction du restaurant de l'avenue des Champs-Élysées : le Fouquet's.

Il rejoint début 2016, Gastón Acurio, chef péruvien à la tête de son nouveau restaurant-cabaret à Paris, avenue Montaigne : Le Manko.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Télé-réalité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tony Gomez prison pour ses agresseurs sur le site www.lefigaro.fr consulté le 9 décembre 2012
  2. Le portrait de Tony Gomez sur le site www.pekin-express.m6.fr consulté en 2013.
  3. Tony Gomez transforme la camionnette en boîte de nuit sur le site www.pekin-express.m6.fr consulté en 2013.
  4. Tony Gomez dans Pékin Express sur le site www.lefigaro.fr consulté le 23 avril 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]