Tommy Douglas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thomas Douglas.

Tommy Douglas
Illustration.
Douglas en 1945
Fonctions
Premier ministre de la Saskatchewan
Prédécesseur William John Patterson
Successeur Woodrow Stanley Lloyd
1er Chef du Nouveau Parti démocratique
Prédécesseur Poste créé
Argue (en), Chef du Parti social démocratique du Canada indirectement
Successeur David Lewis
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Falkirk (Royaume-Uni)
Date de décès (à 81 ans)
Lieu de décès Ottawa (Ontario, Canada)
Nationalité Canadienne
Parti politique PSDC, NPD
Conjoint Irma Dempsey (1911-1995)
Enfants Shirley Douglas
Profession Ministre Baptiste, imprimeur
Religion Baptisme

Signature de Tommy Douglas

Thomas Clement (Tommy) Douglas (né le à Falkirk (Écosse) et mort le au Canada), est un ancien premier ministre de la Saskatchewan (1944-1961). Il a dirigé l'un des premiers gouvernements sociaux-démocrates en Amérique du Nord, et il était le premier chef fédéral du Nouveau Parti démocratique. Douglas était aussi un ministre du culte et imprimeur. Sa fille, l'actrice Shirley Douglas, a épousé l’acteur Donald Sutherland et est la mère de l’acteur Kiefer Sutherland.

Il est connu surtout pour avoir institué l'assurance maladie universelle au Canada.

Assurance maladie canadienne[modifier | modifier le code]

Le souci prioritaire de Douglas était la création de l'assurance maladie. Lors de l'été 1962, la Saskatchewan devint le centre d'une lutte féroce entre le gouvernement provincial, l'establishment médical nord-américain et les médecins de la province, qui déclenchèrent une grève. Les médecins craignaient que leurs intérêts ne soient pas suivis, qu'il y ait une perte importante de revenus et l'interférence gouvernementale dans les décisions de soins de santé.

Leurs défenseurs faisaient également valoir que des plans privés ou gouvernementaux d'assurance maladie assuraient de 60 à 63 % de la population de Saskatchewan avant la création de la loi sur l'assurance maladie.

Beaucoup ont douté de la faisabilité de l'assurance maladie, mais la CCF a montré au Canada comment cela pouvait marcher : les médecins ayant finalement accepté la surveillance gouvernementale. De plus, avec une planification financière prudente, assez d'argent pouvait être mis de côté pour établir un système de soins de santé universel. Le fait d'en avoir prouvé le réalisme au niveau provincial, a préparé la voie pour un programme d'assurance maladie national.

Bien que Douglas soit souvent décrit comme le père de l'assurance maladie au Canada, le programme saskatchewanais fut officiellement lancé par son successeur Woodrow Stanley Lloyd en 1962. Douglas avait démissionné de son poste de premier ministre en 1961 pour prendre les rênes du Nouveau Parti démocratique fédéral. D'ailleurs, le succès du programme public de soins de santé n'est pas passé inaperçu auprès du gouvernement fédéral. Puisque le premier ministre conservateur nouvellement élu du Canada, John Diefenbaker, lui-même Saskatchewanais, décrèta en 1958 que toute province cherchant à instaurer un plan d'« assurance-hôpital » recevrait cinquante cents de dollar du gouvernement fédéral et qu'en 1962, Diefenbaker nomma le juge Emmett Hall, également Saskatchewanais, un juriste et juge de la Cour suprême, pour présider une commission royale sur le système de santé national. Emmett Hall qui, en 1964, recommanda l'adoption au niveau fédéral du modèle saskatchewanais d'assurance maladie publique. C'est enfin en 1966 que le gouvernement libéral minoritaire de Lester Bowles Pearson créa un tel programme, financé à 50 % par le fédéral et à 50 % par les provinces.

Hommage[modifier | modifier le code]

En 2004, un concours au programme de la version anglaise de Radio Canada, la Société Radio-Canada, a nommé Tommy Douglas le plus grand Canadien (The Greatest Canadian).

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]