Tombeau d'Antoine Watteau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tombeau d'Antoine Watteau
Monument Antoine Watteau 04.jpg
Gros plan du buste surmontant le piédastal, au pied du Tombeau dédié à l'artiste-peintre Antoine Watteau, à droite du parvis de l'église nogentaise.
Présentation
Type
Destination initiale
Destination actuelle
Memorendum
Style
Construction
Milieu du XIXe siècle (1865)
Commanditaire
Conseil municipal de Nogent-sur-Marne
Propriétaire
Site web
Cour extérieure de l'église Saint-Saturnin
Localisation
Pays
Région
Département
Arrondissement
Commune
Adresse
Grande rue Charles de Gaulle
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Europe
voir sur la carte d’Europe
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Île-de-France
voir sur la carte d’Île-de-France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Val-de-Marne
voir sur la carte du Val-de-Marne
Red pog.svg

Le tombeau d'Antoine Watteau est localisé dans le cœur de ville de la commune de Nogent-sur-Marne, une ville située dans le département du Val-de-Marne, en région Île-de-France[1]. Ce monument a fait l'objet d'une étude topographique dans le cadre de l'inventaire supplémentaire des monuments historiques le [2],[3].

Localisation[modifier | modifier le code]

Le tombeau d'Antoine Watteau est situé dans le cœur de ville de la commune de Nogent-sur-Marne, une ville située dans le département du Val-de-Marne, en région Île-de-France[1].

Plus précisément, ce monument trouve son emplacement dans la cour externe (ou parvis) de l'église Saint-Saturnin, à droite de son portail, au sein de l'ancien fief devenu quartier et connu sous le toponyme des « Moineaux »[5],[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'artiste-peintre français Antoine Watteau, né le à Valenciennes, décède le , dans une demeure appartenant à Philippe Lefèvre, intendant, responsable des Menus-Plaisirs du roi Louis XV, et située dans la commune de Nogent-sur-Marne[5],[7].

À sa mort, le peintre est inhumé dans l'enceinte de l'église nogentaise[8]. Ultérieurement, lors du projet de construction de son second tombeau, sa dépouille est transportée, puis remise en terre dans la partie sud-est du parvis de Saint-Saturnin[8].

Le monument commémoratif est érigé en 1865[6], sous l'impulsion du conseil municipal de Nogent-sur-Marne alors en place[5]. Le buste représentant l'artiste-peintre, a été réalisé la même année par le sculpteur et critique d'art également originaire de Valenciennes, Louis Auvray (1810-1890)[6],[9].

Description[modifier | modifier le code]

Vue générale du monument.

L'ensemble du monument est composé de marbre et d'un matériau calcaire. Ses moulures et ses ornements sont caractérisés par un style artistique dit « à la française »[2],[3].

La stèle placée au-dessus de la sépulture, de plan au sol carré, mesure 137 centimètres de côté, pour une hauteur de 2,79 mètres[2],[3].

L'ensemble de la pièce est constitué d'un buste sculpté à l'effigie de l'artiste-peintre valenciennois et reposant sur un piédestal parallélépipédique[8]. Sur le devant de la stèle, située entre le portrait et le piédestal, apparaissent deux ornements sous forme de bas-reliefs et figurant une palette et un pinceau[2],[3].

Sur 3 des 4 faces de ce socle sont gravés les inscriptions en hommage à Watteau, lesquelles ont été commanditées par les responsables municipaux de l'époque[8]. Le quatrième côté du piédestal, à l'opposé du parvis et orienté vers le mur d'enceinte est de l'église, se révèle, quant à lui, recouvert d'une plaque fabriquée à partir de bronze et qui porte le patronyme de chacun des notables ayant financé la construction du monument[8].

Les inscriptions du piédestal[modifier | modifier le code]

Les 3 textes gravés apparaissant sur le piédestal, gravures dédiées à Antoine Watteau, sont composés des termes suivants :

Sur la première face 

« À la mémoire d'Antoine Watteau
Membre de l'Académie royale de peinture
Né à Valenciennes en 1684
Mort à Nogent-sur-Marne le  »

— Jules Cousin, 1866, p. 42[8].

Puis, sur la seconde face 

« La commune de Nogent voulant honorer le souvenir d'un hôte illustre et consacrer à jamais le lieu de sa sépulture, a pieusement rétabli cette tombe élevée jadis dans l'église paroissiale par les amis du grand artiste. »

— Jules Cousin, 1866, p. 42[8].

Et enfin, sur la troisième face 

« Ce monument a été érigé par souscription et avec le concours de l'État sous le patronnage du conseil municipal et exécuté par M. L. Auvray statuaire, a été inauguré le mardi par Mr M. De Perreuse étant maire et messieurs Pantin et Vitry adjoints. »

— Jules Cousin, 1866, p. 42[8].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Autres monuments commémoratifs[modifier | modifier le code]

Statue en bronze représentant Antoine Watteau, à Valenciennes.
Statue de Watteau à Valenciennes.

Il existe en France, d'autres monuments commémoratifs dédiés à Antoine Watteau, dont notamment celui localisé devant l'église Saint-Géry à Valenciennes, dont l'épreuve en plâtre de Jean-Baptiste Carpeaux est conservée au musée des beaux-arts[10] ou encore celui élevé à Paris, au sein du jardin du Luxembourg et réalisé en 1896 par le sculpteur Henri Désiré Gauquier (1858-1927)[6],[9].

Compte tenu de leur style, l'ensemble de ces élévations, exécutées à la mémoire de l'artiste peintre, se révèlent appartenir, à l'instar de la stèle Watteau de Nogent-sur-Marne, au mouvement rococo[6],[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cette peinture a été réalisée en 1721 par l'artiste-peintre italienne Rosalba Carriera. Œuvre conservée au musée de Trévise.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Nogent-sur-Marne : Plaisance - quartier », sur openstreetmap.fr (consulté le 27 janvier 2017).
  2. a b c et d Jean-Bernard Vialles, « Monument de Watteau », sur Base Mérimée - site du Ministère de la Culture et de la Communication (consulté le 11 avril 2017).
  3. a b c et d « Buste à la française de Watteau », sur Base Mémoire - site du Ministère de la Culture et de la Communication (consulté le 11 avril 2017).
  4. « Satue Antoine Watteau Nogent-sur-Marne Val-de-Marne », sur site de géoportail openstreetmap (consulté le 15 avril 2017).
  5. a b et c Jean-Baptiste Carnandet, « Nogent-sur-Marne : troisième station », dans Jean Baptiste Carnandet, Chemin de Fer de l'Est. Guide itinéraire : De Paris à Mulhouse ... Section de Paris à Vesoul, , 152 p. (lire en ligne), page 10.
  6. a b c d et e (en) Allison Unruh, « Lists of plates », dans Allison Unruh, Aspiring to la Vie Galante : Reincarnations of Rococo in Second Empire France., ProQuest, , 461 p. (lire en ligne), page 12.
  7. Adolphe-Laurent Joanne, « De Paris à Nangis. », dans Adolphe-Laurent Joanne, Les Environs de Paris illustrés itinéraire descriptif et historique par A. Laurent Joanne contenant 220 vignettes dessinées par Thérond, Lancelot etc. une grande carte des environs de Paris et sept autres cartes ou plans, Librairie Hachette, , 847 p. (lire en ligne), page 400.
  8. a b c d e f g et h Cousin 1866, p. 42.
  9. a b et c (en) Ken Ireland, « Ilustrations », dans Ken Ireland, Cythera Regained ? : The Rococo Revival in European Literature and the Arts, 1830-1910., Fairleigh Dickinson University Press, , 240 p. (lire en ligne), page 9.
  10. "Antoine Watteau", dans Guide des Collections, Musée de Valenciennes, 2012, p. 180.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Jules Cousin, Le Tombeau de Watteau à Nogent-sur-Marne : notice historique sur la vie et la mort d'Antoine Watteau sur l'érection et l'inauguration du monument élevé par souscription en 1865, Évecque, , 68 p. (lire en ligne). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Paul Lacroix et M. C. Marcuzzi De Aguirre, « Chroniques, documents, faits divers : Inauguration du monument de Watteau, à Nogent-sur-Marne. », dans Revue universelle des beaux-arts de France (1865-1866), vol. 22, Paris, Vanoest, (lire en ligne), pages 132 à 136. Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Arsène Houssaye, « Nogent », dans Arsène Houssaye, Charles Nodier et al., Les environs de Paris, Histoire, monuments, paysages : Versailles, Saint-Cloud, Fontainebleau, Rambouillet, Compiègne, Saint-Germain, Meudon, Chantilly, Saint-Denis, Vincennes, etc., P. Boizard, , 376 p. (lire en ligne), pages 105 à 109.
  • Paul Lacroix, « Inauguration du Monument Watteau à Nogent-sur-Marne », dans Paul Lacroix, Revue des beaux-arts de France, vol. 22, Vanoest, (lire en ligne), pages 134 à 136. Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]