Ibrahim ibn al-Aghlab

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ibrahim ibn al-Aghlab (arabe : إبراهيم بن الأغلب), né en 756 et décédé en 812, est le premier émir de la dynastie des Aghlabides régnant sur l'Ifriqiya du à sa mort.

Il est le fils d'Al-Aghlab Ibn Salim, gouverneur de l'Ifriqiya entre 765 et 768[1]. Habile administrateur de la région du Zab, il obtient du calife abbasside Hâroun ar-Rachîd la souveraineté sur l'Ifriqiya pour lui et sa descendance contre le versement d'un tribut annuel[2],[1].

Vers 801, il élève, à trois kilomètres au sud de Kairouan, la cité princière d'Al-Abbassiya dans laquelle il transfère le siège du gouvernement quand sa construction est achevée en 810[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Jamil M. Abun-Nasr, A history of the Maghrib in the Islamic period, Cambridge, Cambridge University Press, (lire en ligne), p. 54
  2. Ibn Abi Dhiaf, Présent des hommes de notre temps : chroniques des rois de Tunis et du pacte fondamental, vol. I, Tunis, Maison tunisienne de l'édition, , p. 129
  3. (en) J. Desmond Clark, J.D. Fage et Roland Oliver, The Cambridge history of Africa, vol. II, Cambridge, Cambridge University Press, , p. 528