Theodor Tolsdorff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Theodor Tolsdorff
Naissance
Lehnharten (Prusse-Orientale) Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Décès
Dortmund
Origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Allégeance Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand jusqu'en 1918,
Flag of Germany (3-2 aspect ratio).svg République de Weimar (jusqu'en 1933),
Flag of German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Flag of Germany (state).svg RFA
Grade Generalleutnant
Années de service 1934 – 1945
Conflits Seconde Guerre mondiale
Distinctions Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes

Theodor Tolsdorff (3 novembre 1909, Lehnharten - 25 mai 1978, Dortmund) est un Generalleutnant allemand qui a servi au sein de la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il a été récipiendaire de la Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne, glaives et brillants. La Croix de chevalier de la Croix de fer et ses grades supérieurs: les feuilles de chêne, glaives et brillants sont attribués pour récompenser un acte d'une extrême bravoure sur le champ de bataille ou un commandement militaire avec succès.

Biographie[modifier | modifier le code]

Theodor Tolsdorff naît le à Lehnharten en Prusse-Orientale. Après ses études, le jeune Theodor se destine à reprendre le domaine familial. La crise des années 1930 le pousse à s'engager dans l'armée. Il intègre, comme volontaire en 1934, le 1er régiment d'infanterie. Il est nommé lieutenant en 1936, et se retrouve en 1939 à la tête d'une compagnie lors de l'invasion de la Pologne.

Toujours lieutenant, lors de l'invasion de l'Union soviétique en juin 1941, il remplace, au pied levé, son chef de bataillon blessé. Son unité se trouve en ce début de la guerre à l'Est dans les pays Baltes. Il est blessé à son tour.

Après sa convalescence, il est nommé capitaine et retourne au combat près de Leningrad. Il est blessé au pied droit à la frontière finlandaise. Sa carrière semble compromise, mais après une convalescence de plusieurs mois, il reprend le chemin des combats sur le front de l'Est en .

Promu commandant en , il prend le commandement du 1er bataillon et combat toujours près de la frontière finlandaise au Lac Ladoga.

En , au décès de son chef, il prend le commandement du 22e régiment d'infanterie. Blessé au ventre, il est alors déclaré inapte. Après sa convalescence, il intègre l'école militaire de Metz[1], comme instructeur, avec le grade de lieutenant-colonel.

Après de nombreuses demandes de mutation, il rejoint à l'été 1944, le front de l'Est, et est chargé de la défense de la ville de Vilnius (Lituanie). Ses actions de retardement vont permettre l'évacuation de milliers de blessés, il est nommé colonel. En , sur les ordres d'Hitler, il retourne en formation. C'est en , avec le grade de colonel, qu'il participe à l'offensive des Ardennes. Promu Generalmajor (général de brigade) le 30 janvier 1945, Tolsdorff est fait Generalleutnant (général de division) le 18 mars 1945. C'est à la tête du LXXXII. Armeekorps qu'il se rend aux américains le .

Theodor Tolsdorff décéde le à Dortmund en Allemagne.

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Citations
  1. Fahnenjunkerschule VI des Heeres “Metz”: École des officiers de Metz
  2. Patzwall and Scherzer 2001, p. 478.
  3. a, b, c et d Scherzer 2007, p. 747.
Source
Bibliographie
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. ISBN 3-7909-0284-5.
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Jena, Allemagne: Scherzers Miltaer-Verlag. ISBN 978-3-938845-17-2.
Liens externes