Tetsuko Kuroyanagi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tetsuko Kuroyanagi
Tetsuko Kuroyanagi 1956.jpg
Tetsuko Kuroyanagi en 1956
Fonction
Ambassadrice de bonne volonté
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
黒柳 徹子Voir et modifier les données sur Wikidata
Surnoms
トットちゃん, チャックVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Période d'activité
depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Moritsuna Kuroyanagi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Chō Kuroyanagi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Noriaki Kuroyanagi (d) (frère cadet)
Mari Kuroyanagi (d) (sœur cadette)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Shūji Taguchi (d) (oncle)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Site web
Distinctions
Œuvres principales
Tetsuko's Room (d) (depuis le ), The Best Ten (d) ( - ), Totto-chan, la petite fille à la fenêtre, 若い季節 (テレビドラマ) (d), Mayuko Hitori (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Tetsuko Kuroyanagi (黒柳 徹子, Kuroyanagi Tetsuko?) est née le à Tokyo. Elle anime depuis plus de 40 ans un talk-show quotidien au Japon. Elle est également actrice, ambassadrice de l'Unicef depuis 1984 et auteur d'un livre autobiographique grâce auquel elle est l'une des rares japonaises à être connue en dehors de ses frontières.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'un célèbre musicien, Tetsuko Kuroyanagi est diplômée du conservatoire de musique de Tokyo. En 1953, elle entre à la NHK, d'abord au sein de la troupe de la chaîne, et suit alors des cours d'art dramatique au Bungakuza. En 1971, elle suit pendant un an des cours au studio Mary Tarcai à New York.

En 1976, elle débute la présentation de son talk-show quotidien Le salon de Tetsuko (徹子の部屋, Tetsuko no heya?) sur TV Asahi.

En 1984, elle devient ambassadrice itinérante de l'Unicef.

Elle est également conseillère auprès du World Wide Fund for Nature, directrice adjointe de l'orchestre philharmonique de Tokyo, et elle s'intéresse de très près à la protection de l'enfance.

Elle crée enfin la fondation Totto qui forme des acteurs malentendants.

Distinction[modifier | modifier le code]

En 2015, elle est élue personne de mérite culturel[1].

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Elle a prêté sa voix à plusieurs films :

  • 1962 : Arabian night : Sindbad no bōken
  • 1968 : Hanaori

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) 平成27年度 文化功労者 sur mext.go.jp, 3 novembre 2015

Liens externes[modifier | modifier le code]