Susumu Kuno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Susumu Kuno
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (86 ans)
TokyoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
久野暲Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Distinction

Susumu Kuno (久野 暲[1], Kuno Susumu?), né le , est un écrivain et linguiste japonais, professeur émérite de linguistique à l'université Harvard où il a obtenu son Ph.D. en 1964 et où il a passé toute sa carrière. Il est titulaire d'un A.B. et d'une A.M. de l'université de Tokyo où il a reçu une formation approfondie en linguistique sous la direction de Shirō Hattori. Sa recherche de troisième cycle est consacrée aux langues dravidiennes. C'est par l'intermédiaire de Sige-Yuki Kuroda, un des premiers défenseurs de l'approche Chomskyenne du langage, que Kuno a entrepris ses premières études en grammaire transformationnelle. En 1960, il se rend à Harvard pour travailler au projet de traduction automatique.

Kuno est connu pour son approche du discours-fonctionnaliste de la syntaxe connue sous le nom perspective de la phrase fonctionnelle (en) et pour son analyse de la syntaxe des verbes japonais, en particulier les caractéristiques sémantiques et grammaticales d'état[2] et les corrélats sémantiques de l'indication des cas et des contraintes du scrambling (en)[3]. Toutefois, ses intérêts sont plus larges. Dans la préface du deuxième d'un couple de Festschrift pour Kuno, ses rédacteurs décrivent ces intérêts comme « s'[étendant] non seulement à la syntaxe, à la sémantique et à la pratique mais aussi à la linguistique computationnelle et autres domaines tels que l'étude du discours et le traitement des kanji, caractères chinois utilisés au Japon [4].

Structure de la langue japonaise[modifier | modifier le code]

Le livre le plus lu de Kuno est son étude novatrice, « La structure de la langue japonaise », qui vise à lutter contre ce que la quasi-totalité des grammaires précédentes de cette langue ont soit omis d'expliquer adéquatement ou totalement ignoré. Les questions qu'il analyse ici sont un petit groupe restreint de caractéristiques de la langue en général mais d'une importance cruciale pour la maîtrise du japonais, caractéristiques qui « font que le japonais est japonais » et le distinguent d'autres langues, y compris celles en particulier qui partagent la structure de base SOV de cette langue. L'ordre des mots sujet-objet-verbe est un modèle qu'il associe avec 4 caractéristiques notables distinctives de la grammaire japonaise, à savoir :

  1. Ses caractéristiques post-positionnelles, par opposition aux caractéristiques pré-positionnelles.
  2. Sa caractéristique (ramification à gauche ?) dans l'analyse syntaxique.
  3. Son schéma de suppression à rebours de phrase (?).
  4. Son absence de contraintes de placement des mots interrogatifs en position initiale des phrases[5].

En utilisant les connaissances de la grammaire transformationnelle, Kuno esquisse ce que les grammaires standards ne disent pas à leurs lecteurs, à savoir quand des modèles grammaticaux - par ailleurs normaux - ne peuvent pas être utilisés. En ce sens, ce travail constituait une « grammaire de phrases grammaticales non grammaticales » innovante[6].

Bibliographie (partielle)[modifier | modifier le code]

Le deuxième festschrift de Kuno contient une bibliographie plus complète, énumérant six livres signés ou cosigné, 17 livres ou articles édités ou coédités, une traduction et 120 documents signés ou cosignés[7].

  • Kuno, Susumu (1966) The augmented predictive analyzer for context-free languages - its relative efficiency. Commun. ACM 9(11): 810-823.
  • Kuno, Susumu, Anthony G. Oettinger (1968) Computational linguistics in a Ph.D. computer science program. Commun. ACM 11(12): 831-836
  • Hayashi, Hideyuki, Sheila Duncan, Susumu Kuno (1968) Computational Linguistics: Graphical input/output of nonstandard characters. Commun. ACM 11(9): 613-618
  • Kuno, Susumu, et al. (1968) Mathematical Linguistics and Automatic Translation. Cambridge, Mass.: The Aiken Computation Laboratory, Harvard University.
  • Kuno, Susumu. (1973). The structure of the Japanese language. Cambridge, MA: MIT Press. (ISBN 0-262-11049-0).
  • Kuno Susumu (1973) Nihon bunpõ kenkyũ (日本文法研究). Tokyo: Taishũkan.
  • Kuno, Susumu. (1976). Subject, theme, and the speaker's empathy: A re-examination of relativization phenomena. In Charles N. Li (ed.), Subject and topic pp. 417–444. New York: Academic Press. (ISBN 0-12-447350-4).
  • Kuno Susumu (1978) Danwa no bunpõ (談話の文法). Tokyo: Taishũkan.
  • Kuno Susumu (1983) Shin Nihon bunpõ kenkyũ (新日本文法研究). Tokyo: Taishũkan.
  • Kuno, Susumu (1987) Functional Syntax: Anaphora, Discourse, and Empathy. Chicago: University of Chicago Press. (ISBN 0-226-46200-5) (relié); (ISBN 0-226-46201-3) (ed. de poche).
  • Kuno, Susumu, and Ken-ichi Takami (1993) Grammar and Discourse Principles: Functional Syntax and GB Theory. Chicago: University of Chicago Press. (ISBN 0-226-46202-1) (relié); (ISBN 0-226-46204-8) (éd. de poche).
  • Kuno, Susumu, and Ken-ichi Takami. Quantifier Scope. Tokyo: Kurosio, 2002. (ISBN 4-87424-248-0)
  • Kuno, Susumu, et al. (2004) Studies in Korean Syntax and Semantics. Seoul: International Circle of Korean Linguistics. (ISBN 89-7878-766-5).
  • Kuno, Susumu and Ken-ichi Takami. (2004) Functional constraints in grammar on the unergative-unaccusative distinction. Amsterdam and Philadelphia: John Benjamins. (ISBN 90-272-1821-8) or (ISBN 1-58811-555-0). Google Books.
  • Kuno, Susumu and Takami Ken'ichi (高見健一). Bun no imi (文の意味). Tokyo: Kurosio, 2005. (ISBN 4-87424-323-1).
  • Kuno, Susumu et al. (2006). Nihongo kinoteki kobun kenkyu. Tokyo: Taishukanshoten

Mélanges[modifier | modifier le code]

  • Function and Structure: In Honor of Susumu Kuno, ed. Akio Kamio and Ken-ichi Takami. Amsterdam and Philadelphia: John Benjamins, 1999. (ISBN 90-272-5073-1) et (ISBN 1-55619-822-1).
  • Syntactic and Functional Explorations: In Honor of Susumu Kuno, ed. Ken-ichi Takami, Akio Kamio, and John Whitman. Tokyo: Kurosio, 2000. (ISBN 4-87424-197-2).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le caractère pour Susumu, est inhabituel et ne peut être rendu correctement même sur certains ordinateurs capables de rendre l'essentiel du japonais. C'est l'Unicode 66B2 et peut être observé comme graphique sur decodeunicode.org. En raison de son caractère inhabituel, Susumu est parfois représenté sur la toile via le signe geta kigō (ce qui signifie que le caractère correct est connu mais indisponible), et rendu à la place par katakana, ou (par exemple dans l'OPAC de la Bibliothèque nationale de la Diète) par les deux.
  2. Résumées par exemple dans Tense and Aspect in Modern Colloquial Japanese (Vancouver: University of British Columbia Press; (ISBN 0-7748-0158-1), pp. 85, 86 de Matsuo Soga.
  3. Les corrélats et les contraintes sont résumés dans des ouvrages relativement accessibles comme An Introduction to Japanese Linguistics (Cambridge, Mass.: Blackwell, 1996) de Natsuko Tsujimura.
  4. Preface to Ken-ichi Takami, Syntactical and Functional Explorations, p. vii.
  5. Susumu Kuno, The Structure of the Japanese Language, MIT Press, 1973, p. 4
  6. Susumu Kuno, The Structure of the Japanese Language, ibid. p. ix
  7. Publications by Susumu Kuno, in Ken-ichi Takami et al., eds, Syntactical and Functional Explorations, pp. ix, xvii.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]