Street medics

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les street medics (en français « soigneur ou secouriste de rues ») sont des volontaires qui fournissent des soins médicaux, comme les premiers secours, lors de manifestations. Contrairement aux ambulanciers ou aux ambulanciers paramédicaux, qui travaillent pour des institutions plus établies, les street medics opèrent généralement de manière moins formelle[1] et n'ont pas toujours bénéficié d'une formation médicale[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Le mouvement des street medics naît aux États-Unis avec le mouvement afro-américain des droits civiques et le mouvement anti-guerre (en) dans les années 1960[3]. Ils conçoivent la médecine comme de l'auto-défense, et apportent un soutien médical à l'American Indian Movement, aux Vietnam Veterans Against the War (en), aux Young Lords, au Black Panther Party et à d'autres formations révolutionnaires des années 1960 et 1970[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Medic! », .
  2. Antoine Hasday, « Pourquoi les « street medics » sont devenus indispensables dans les manifestations », sur Slate, (consulté le 20 janvier 2019).
  3. [PDF] (en) Cynthia K. Buccini, Street Medicine, Université de Boston, , 6 p. (lire en ligne)
  4. (en) Gerald Nicosia, Home to war : a history of the Vietnam veterans' movement, Crown Publishing Group (en), (ISBN 0-8129-9103-6)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]