Stéphane Saint-André

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-André.
Stéphane Saint-André
Illustration.
Fonctions
Député de la 9e circonscription du Pas-de-Calais

(5 ans)
Élection 17 juin 2012
Législature XIVe
Groupe politique RRDP
Prédécesseur André Flajolet
Successeur Marguerite Deprez-Audebert
Maire de Béthune

(6 ans et 23 jours)
Prédécesseur Jacques Mellick
Successeur Olivier Gacquerre
Vice-président de la Communauté d'agglomération de l'Artois
Biographie
Date de naissance (54 ans)
Lieu de naissance Saint-Omer (Pas-de-Calais)
Nationalité française
Parti politique PS (1980-2008)
PRG (2008-2017) RDG (depuis 2017)

Stéphane Saint-André, né le à Saint-Omer (Pas-de-Calais), est un homme politique français. Il est chevalier de l'Ordre des Palmes académiques. Membre du Parti socialiste de 1980 à 2008, il a rejoint en juillet 2008 le Parti radical de gauche. Il est de 2012 à 2017 député de la neuvième circonscription du Pas-de-Calais et maire de Béthune de 2008 à 2014. Il est Président de Voies navigables de France depuis le 11 juin 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

La politique a toujours fait partie de la vie de Stéphane Saint-André car son père Jean, fut conseiller général (PS) pendant 25 ans et maire de Saint-Omer, de 1977 à 1983. Il fut aussi beaucoup inspiré par son beau-père, Jean Vanrullen, qui fut pendant de nombreuses années président national des délégués départementaux de l’Éducation nationale. Il est d’ailleurs lui-même délégué départemental de l’Éducation nationale depuis 2004.

Stéphane Saint-André a suivi des études d’administration économique et sociale ainsi que les classes préparatoires de Sciences politiques

Au retour de son service militaire, en juin 1988, Stéphane Saint-André devient assistant parlementaire du député PS Roland Huguet, il assumera cette fonction jusqu’en 1992. Il quitte volontairement son poste pour devenir, de 1991 à 1996, chargé de mission au cabinet du ministre et maire de Béthune, Jacques Mellick. Puis, il retrouve un poste d’attaché parlementaire auprès de Bernard Seux, de 1996 à 2002, il est au même moment directeur de cabinet de ce dernier à la mairie de Béthune. En août 2002, il est nommé chargé de mission auprès de Jean-Marie Alexandre, président de « La Vie Active », Arras. Il poursuit son chemin politique, puisqu’en février 2003, il devient directeur de cabinet du maire de Douvrin, poste qu’il occupera jusqu’en mars 2008 et son élection comme maire de la ville de Béthune.

Il est élu député le de la neuvième circonscription du Pas-de-Calais en remplacement d'André Flajolet (UMP). Lors des élections législatives de juin 2017, il refuse l'investiture du mouvement En marche ![1], il est ensuite éliminé au terme du premier tour.

En décembre 2017, après la réunification du Parti radical et du Parti radical de gauche au sein du Mouvement radical, qu'il condamne, il co-fonde avec Virginie Rozière Les Radicaux de gauche[2]. En réaction, Sylvia Pinel décide de les démettre de leurs fonctions au sein du PRG et annonce son intention de porter plainte contre l'utilisation de la marque PRG[3].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Mandats[modifier | modifier le code]

  • 2008-2014 : Maire de Béthune
  • 2008-2011 : vice-président d'Artois-Comm chargé de l'Aménagement du Territoire
  • 2008-2011 : vice-président du SIVOM du Béthunois chargé des intercommunalités
  • 2009-2014 : Président du Conseil de Surveillance du Centre Hospitalier de Béthune Beuvry
  • 2012-2017 : Député de la Neuvième circonscription du Pas-de-Calais
  • Depuis 2014 : conseiller municipal de Bethune
  • Depuis 2014 : conseiller communautaire d'Artois Comm.
  • Depuis 2014 : Vice Président du Conseil de Surveillance du Centre Hospitalier de Béthune Beuvry
  • Depuis le 11 juin 2014 : Président de Voies navigables de France

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stéphane Saint-André est auteur du livre Votre fils qui vous aime, sur l'histoire de sa famille et sur la vie quotidienne en Gironde au début du siècle dernier (éditions LACOUR).

Décoration[modifier | modifier le code]

  • Chevalier des Palmes académiques

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]