Pulsnitz (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

le Pulsnitz
Illustration
Le Pulsnitz à Elsterwerda.
Caractéristiques
Longueur 60 km
Bassin 356 km2
Bassin collecteur Elbe
Débit moyen 1,38 m3/s (Limnimètre d'Ortrand)
Cours
Source Dans un puits domestique
· Localisation Ohorn
· Altitude 360 m
· Coordonnées 51° 10′ 41″ N, 14° 03′ 23″ E
Confluence Elster Noire
· Localisation À proximité d’Elsterwerda dans l’Elster Noire
· Altitude 89 m
· Coordonnées 51° 27′ 09,93″ N, 13° 30′ 32,5″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive droite Haselbach, Käbnitz, Otterbach
Pays traversés Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Länder Drapeau du Land de Brandebourg Brandebourg
Drapeau du Land de Saxe Saxe
Principales localités Pulsnitz, Königsbrück, Ortrand, Elsterwerda

Sources : DE: 5382

Le Pulsnitz est un affluent de la rive gauche de l’Elster Noire dans les Länder de Saxe et du Brandebourg. Il prend sa source à Ohorn sur le versant ouest du Tanneberg et traverse les villes de Pulsnitz, Königsbrück, Ortrand et Elsterwerda.

Géographie[modifier | modifier le code]

Sa véritable source se trouve dans la cave d’un bâtiment résidentiel en dessous de laquelle un étang absorbe l’eau de source. Au niveau de l’embouchure, un panneau indique «Pulsnitzquelle VMI 1976 » (« Source du Pulsnitz, action d’initiative citoyenne, 1976 »). Le Pulsnitz coule sous le vieux centre de la commune d’Ohorn (Allemagne) et ne refait surface que quelque 900 mètres plus loin au sud-ouest et environ 50 mètres en contrebas, au bord d’une terre assolée.

Il traverse ensuite le site naturel protégé Königsbrücker Heide où se trouvait entre 1906 et 1992 le terrain d'entraînement de Königsbrück et jusqu’en 1938 le bourg de Krakau an der Pulsnitz. Après le passage de la vallée de Schraden commençant avec la ville d’Ortrand, il se jette dans l’Elster Noire au niveau de la zone urbaine d’Elsterwerda. quelque cent mètres plus haut, le canal navigable d’Elsterwerda-Grödel, créé au XVIIIe siècle, fait la jonction entre Elsterwerda et la ville de Grödel située au bord de l’Elbe.

À l’origine, c’est-à-dire jusqu’à l’aménagement du nouveau canal de Pulsnitz au XVIe siècle, l’embouchure se situait en dessous du village de Tettau. Ce cours d'eau, appelé le Grenzpulsnitz, marquait autrefois la frontière nationale entre la Marche de Misnie et la Haute Lusace, que quelques lieux-dits évoquent cependant encore aujourd’hui. Plusieurs colonies se sont installées de part et d’autre du fleuve, mais la partie se trouvant sur la rive ouest était souvent considérée comme le côté de la Misnie et la partie ouest comme le côté de la Haute Lusace, ou plus exactement le côté de la Bohême.

Le cours supérieur ainsi que la quasi-totalité de la Tiefental saxonne du Pulsnitz, petit fleuve non-artificiel, sont aujourd’hui considérés comme des réserves naturelles. En raison de la rectification partielle du cours du Pulsnitz et de son affluent, le Haselbach (de), le débit et le charriage du fleuve ont augmenté en amont de celui-ci. Les huitres perlières d'eau douce, crustacés rares qui colonisaient jadis Königsbrück, ont fini par s’éteindre, ensevelies sous le sable. Le niveau élevé de pollution du Pulsnitz provoqué par les eaux usées des maisons et de l’industrie textile a diminué à la suite de la réunification grâce à la mise en place de stations d’épuration municipales et au déclin de l’industrie dans les Länder d’Allemagne de l’Est.

Galerie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hydrologisches Handbuch. Partie 2 – Gebietskennzahlen. État libre de Saxe – Office régional de Saxe pour l’environnement et la géologie, p. 8, consulté le 30 décembre 2012 (PDF, 115 kB).
  • Luise Grundmann, Dietrich Hanspach (auteur), le Leibniz-Institut für Länderkunde de Leipzig et l’Académie des sciences saxes de Leipzig (Sächsische Akademie der Wissenschaften zu Leipzig) (Edit.) : le Schraden. Un état des lieux civilisationnel dans la région d’Elsterwerda, de Lauchhammer, de Hirschfeld et d’Ortrand. Editions Böhlau, Cologne, Weimar, Vienne 2005, (ISBN 3-412-10900-2).
  • Sächsische Landesvermessung, Staatsbetrieb Geobasisinformation und Vermessung Sachsen, (Edit.) : Carte topographique 1:25000, feuilles 4850, 4750, 4749, 4648 et 4547. Dresde, 1888-1941.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]