Lac de Scharmützel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lac de Scharmützel
Le lac de Scharmuetzelsee en hiver.
Le lac de Scharmuetzelsee en hiver.
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Subdivision Drapeau du Land de Brandebourg Brandebourg
Géographie
Coordonnées 52° 15′ 00″ nord, 14° 03′ 00″ est
Type Naturel
Origine glaciaire
Superficie 12,1 km2
Longueur 10 km
Largeur 1,5 km
Altitude 38,3 m
Profondeur
 · Maximale
 · Moyenne
 
29 m
8,80 m
Volume 108 230 m3
Hydrographie
Bassin versant collines de Saarow  sur le plateau de Beeskow  au sud de Fürstenwalde km2
Alimentation Wierichgraben (im Nord), rigole du Grand Glubigsee (au Sud)
Émissaire(s) Wendisch Rietzer Fliesz
Divers
Peuplement piscicole Omble chevalier, Corégone
Commentaire Second plus grand lac du Brandebourg

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Lac de Scharmützel

Le lac de Scharmützel (en allemand : Scharmützelsee) se trouve dans le Brandebourg entre Francfort-sur-l'Oder et Berlin, au sud de Fürstenwalde. C'est le deuxième plus grand lac de la région. Il est connecté au réseau navigable allemand (bassin de la Dahme).

Description[modifier | modifier le code]

Ce lac est un vestige glaciaire né de l'évolution d'une vallée tunnel au cours du stade de Brandebourg du Vistulien. Avec le lac de Schwieloch, c'est l'un des deux plus vastes lacs naturels des quelque 200 lacs que compte le Brandebourg, formés lors de la dernière glaciation dans le bassin hydrographique de la Spree et de la Dahme, au sud-est de Berlin. Lors d'une de ses promenades dans les villages de Saarow et de Pieskow en 1881, l’écrivain Theodor Fontane parlait du « lac de la Marche [de Brandebourg] » (Märkisches Meer), appellation encore usuelle dans les guides de tourisme.

Le lac de trouve entièrement sur le territoire de la commune de Bad Saarow. Les communes voisines : Reichenwalde, Wendisch Rietz et Diensdorf-Radlow, sont équipées d'infrastructures de plaisance destinées aux loisirs aquatiques (baignade, voile, plongée) et à la promenade (cyclotourisme, randonnée, golf, tennis et même roller) : Bad Saarow et Wendisch Rietz sont membres du réseau régional des véloroutes.

Le lac de Scharmützel est connecté par le ruisseau canalisé de Wendisch Rietzer Fließ, long de 2 km, au bassin fluvial de la Dahme (Storkower Gewässer, en abrégé SkG, comptant 33 km de voie navigable[1]). Ce sont des voies navigables de classe I, dépendant de la Wasser- und Schifffahrtsamt Berlin. Le barrage de Wendisch Rietz (hauteur de chute: 1,27 m) stabilise la retenue du lac[2] à la cote 38,3 m. Outre les sports nautiques, il y a une navigation de plaisance avec Berlin. Le club nautique SG Scharmützelsee, dans la baie de Dorf Saarow est le plus grand club nautique du Brandebourg.

Hydronyme et étymologie[modifier | modifier le code]

Le lac de Scharmützel est semble-t-il mentionné pour la première fois dans les textes en 1316/19, dans une donation citée dans les Regesten der Markgrafen von Brandenburg aus askanischem Hause de Hermann Krabbo (révisé en 1955 par Georg Winter) : on y lit l'expression in stagno Tschermitzel (document n°2737). En 1436, un autre document situe une propriété uff dem czermussel puis en 1556 on trouve la transcription actuelle de Scharmützel.

Le nom du lac remonte à l'époque de la colonisation slave. Pour cette étymologie, le Brandenburgische Namenbuch propose deux explications : ou bien le mot slave désignant la bourdaine ou, ce qui est moins vraisemblable, une allusion métaphorique à sa forme cambrée, corruption du slave occidental koromyslo désignant un « porteur d'eau » :

  • Variante bourdaine: étymon vieux-polabe/vieux-sorabe C̆remušn- <* čremucha = bourdaine. Le « l » s'expliquerait par une dissimilation du moyen bas allemand et une assimilation en moyen bas allemand scharmüssel, schermüssel (signifiant « escarmouche »). Le Namenbuch s'appuie en cela sur les analyses de Julius Bilek (1959) et de Gerhard Schlimpert (1972), en précisant que d'après une hypothèse de Henryk Borek (1968), 23 noms sont formés ainsi dans l’aire linguistique léchitique[3].
  • Variante cambrure: en 1972, le slaviste Friedhelm Hinze rapprocha ce mot du poméranien du nom de végétal čårmëë (Pl.) = traverse de bois servant à reporter le poids des paniers ou des seaux sur les épaules. Il s'agirait là d'une variante léchitique du russe koromyslo de même sens. Le mot renvoie à la forme du lac – et l'on retrouve la même racine pour expliquer les toponymes de deux lacs de même morphologie en plan : le Schermützelsee et le Zermützelsee[4]. Le Brandenburgische Namenbuch juge l'argumentation de Hinze peu pertinente, dans la mesure où les trois lacs sont très grands et que la forme d'un joug ne peut se deviner qu'avec une carte géographique moderne ; il est pour cette raison peu vraisemblable que des ruraux aient pu donner ce nom[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Littérature scientifique
  • Gerhard Schlimpert (dir.), Reinhard E. Fischer, K. Gutschmidt, H. Schmidt et T. Witkowski, Brandenburgisches Namenbuch, vol. 11, Weimar, Verlag Hermann Böhlaus & succ.,, coll. « Berliner Beiträge zur Namenforschung », (ISBN 3-7400-1001-0), 10: Die Gewässernamen Brandenburgs (i.A. des Geisteswissenschaftlichen Zentrums Geschichte und Kultur Ostmitteleuropas e.V.)
  • Brigitte Nixdorf et Mike Hemm et al., Dokumentation von Zustand und Entwicklung der wichtigsten Seen Deutschlands : partie 5, Brandenburg, F&E Vorhaben FKZ 299 24 274, Institut Technique de Cottbus, chargé du Programme de recherche du Ministère fédéral de l'Environnement,, , PDF; 1,92 MB (lire en ligne), « 1.26 Scharmützelsee », p. 107–111
Guides de nature et de tourisme
  • Kurt Kretschmann und Kurt Steinberg (éd.): Der Scharmützelsee und Bad Saarow-Pieskow (Städte und Landschaften; vol. 20). VEB F. A. Brockhaus Verlag, Leipzig 1964.
  • Bad Saarow-Pieskow Scharmützelsee (Tourist-Wanderheft; vol. 129). 3. éd. VEB Tourist Verlag, Berlin/Leipzig 1977.
  • Werner Schulze und Mitarbeiterkollektiv: Scharmützelsee Bad Saarow-Pieskow mit Wendisch Rietz (Tourist Wanderatlas; vol. 35). VEB Tourist Verlag, Berlin/Leipzig 1980.
  • Reinhard Kiesewetter: Bad Saarow-Pieskow Am Märkischen Meer. 3. Aufl. Kur- und Fremdenverkehrsverein, Bad Saarow-Pieskow 1996, (ISBN 3-00-000838-1) (EA 1994)
  • Dieter Portner: Rund um den Scharmützelsee. Der etwas andere Reiseführer zum Märkischen Meer. Schlaubetal-Verlag Kühl, Müllrose 2011, (ISBN 978-3-941085-79-4).
  • Hans-Werner Hintze: Unser Scharmützelsee (Hefte zur Ortsgeschichte). Alt-Golm 2011.
Belles-lettres
  • Ritter Adler (pseudonyme): Lena 1959. Die Liebe, der See und der Tod. Epubli-Verlag, Berlin 2012, (ISBN 978-3-8442-1991-3) (roman historique dont l'intrigue tourne autour du lac de Scharmützel).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Verzeichnis E, Lfd. Nr. 4 der Chronik, Wasser- und Schifffahrtsverwaltung des Bundes
  2. Cf. « Gewässerkundliche Pegel – Wasserstand » [PDF; 21 kB], sur Wasser- und Schifffahrtsamt Berlin,
  3. a et b Brandenburgisches Namenbuch. Partie 10. Die Gewässernamen Brandenburgs, pp. 244 et suiv.
  4. D'après Friedhelm Hinze, « Die Namen Scharmützel, Schermützel, Zermützel, Schermeisel und ihre Deutungen », Zeitschrift für Slawistik, Berlin, Akademie Verlag, vol. 17,‎ , p. 19–24. Cité dans le Brandenburgisches Namenbuch. partie 10. Die Gewässernamen Brandenburgs, p. 245.