Sonnerie de Sainte-Geneviève du Mont de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sonnerie de Sainte-Geneviève du Mont de Paris
Image illustrative de l’article Sonnerie de Sainte-Geneviève du Mont de Paris
Marin Marais et sa viole de gambe en 1704

Genre Sonate, Musique baroque, Musique de chambre
Nb. de mouvements 3e mouvement du recueil La Gamme et autres morceaux de symphonie pour le violon, la viole et le clavecin
Musique Marin Marais
Durée approximative 8:49
Dates de composition 1723

La Sonnerie de Sainte-Geneviève du Mont de Paris (rapport aux sonneries des cloches de l'ancienne abbaye Sainte-Geneviève de Paris, actuel lycée Henri-IV[1]) est une sonate baroque tardive, du compositeur et violiste Marin Marais (1656-1728), pour viole de gambe, violon, clavecin et basse continue. Ce 3e mouvement de son recueil La Gamme et autres morceaux de symphonie pour le violon, la viole et le clavecin, en 3 pièces, publié en 1723, est l'une des plus célèbres de ses œuvres[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Marin Marais est un des musiciens maîtres virtuoses les plus célèbres de la cour du château de Versailles du roi Louis XIV (Le Roi-Soleil), élève entre autres de Jean de Sainte-Colombe pour la viole de gambe et de Jean-Baptiste Lully pour la composition.

Marais compose cette pièce alors qu'il est élève de Sainte-Colombe. Virtuose de la viole, elle est au centre de ce morceau, avec une partie un peu plus flamboyante que celle du violon[3], et explore les différentes techniques de l'instrument. Considérée comme une passacaille, ou une chaconne, avec une ligne de basse Ré, Fa, Mi répétée, qui ferait référence à trois cloches de l'ancienne abbaye Sainte-Geneviève de Paris[4], qui sonnaient ces trois notes répétitivement régulièrement inlassablement « à la volée »... L’œuvre commence avec quatre mesures percutantes de la ligne de basse jouées par la basse continue et la viole, puis à la cinquième mesure, le violon joue la mélodie. Le violon et la viole s'échangent la mélodie tout au long de la pièce. La partie de viole est très difficile du fait de la haute maîtrise de cet instrument par Marais : elle illustre l'habileté du violiste même s'il ne joue pas toujours la mélodie.

Fichiers audio
Sonnerie de Sainte-Geneviève du Mont de Paris
Interprété par l'Advent Chamber Orchestra avec Stephen Balderston (violoncelle)
Sonnerie de Sainte-Geneviève du Mont de Paris
Interprété par New Comma Baroque
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Gamme et Autres Morceaux de Symphonie[modifier | modifier le code]

  1. La Gamme en forme de petit Opéra[5]
  2. Sonate à la Maresienne[6]
  3. Sonnerie de Sainte-Geneviève du Mont de Paris

Frère Jacques[modifier | modifier le code]

La célèbre chanson enfantine Frère Jacques, du moine sonneur de cloche, chantée en boucle en canons à quatre voix différées[7], reprend une partie du thème avec quatre cloches de l’œuvre précédente de Marin Marais. Elle est publiée pour la première fois en 1811, et attribuée au célèbre compositeur Jean-Philippe Rameau (1683-1764), autre célèbre compositeur baroque qui donne l'essentiel de son œuvre sous le règne de Louis XV.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]