Sonate pour piano et violon en mi bémol majeur K. 481

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Sonate pour violon no 33 en mi bémol majeur K. 481 est une sonate pour violon et piano de Mozart. Composée en décembre 1785, elle est publiée en 1786 par Hoffmeister. Qualifié sévèrement de « musique galante de salon » par Girdlestone, c'est pour d'autres une des œuvres de musique de chambre de Mozart parmi les plus accomplie, notamment par la profondeur de l'adagio central dans la tonalité rare de la bémol majeur[1]. Les trois mouvement sont dans une relation de parfaite équilibre [2].

L'autographe était à la Bibliothèque d'État de Berlin et a disparu à la fin de la guerre. Une photocopie est en possession du Mozarteum et une autre se trouve à la Librairie du Congrès.

Analyse de l'œuvre[modifier | modifier le code]

  1. Allegro molto, en mi bémol majeur, à 3
    4
    , 252 mesures
  2. Adagio, en la bémol majeur, à alla breve, 108 mesures
  3. Thème et variations: Allegretto, en mi bémol majeur, à 2
    4

L'Allegro molto est un mouvement de forme sonate à trois sujets. L'Adagio est un rondo à deux couplets et reprises variés du sujet principal. La coda reprend des motifs des couplets procédé typiquement mozartien[2]. Le Thème et variations est une série de six variations sur un thème de vingt mesures (8+12) sans aucune variation adagio ou mineure.

  • Durée d'exécution: vingt deux minutes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Harry Halbreich, Guide de la Musique de Chambre sous la direction de François-René Tranchefort, Fayard 1989, p. 621
  2. a et b Marius Flothuis, Notice du coffret des sonates pour piano et violon (Radu/Goldberg) chez Decca

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Massin et Brigitte Massin, Mozart, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », , 1270 p. (ISBN 2-213-00309-2), p. 1003