Une petite musique de nuit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sérénade no 13 en sol majeur
K. 516
Une petite musique de nuit
Eine kleine Nachtmusik
Image illustrative de l'article Une petite musique de nuit
Mozart par Lange en 1782.

Genre Quintette à cordes
Nb. de mouvements 4
Musique Wolfgang Amadeus Mozart
Effectif Quintette à cordes avec 1 contrebasse
Durée approximative environ 18 minutes
Dates de composition
Mozart
Une petite musique de nuit
K. 525

1. Allegro (Advent Chamber Orchestra)

4. Rondo (Allegro) (synthétiseur)

La Sérénade no 13 en sol majeur « Eine kleine Nachtmusik », K. 525 – plus connue en français sous le titre « Une petite musique de nuit » – est une sérénade pour quintette à cordes (deux violons, un alto, un violoncelle et une contrebasse) composée par Mozart en 1787. Son premier mouvement débute par l'un des thèmes les plus connus de la musique classique. Elle est la dernière sérénade de Mozart.

Composition[modifier | modifier le code]

L'œuvre est datée du , année de la création de son opéra Don Giovanni et de la mort de son père. Bien qu'écrite pour quintette à cordes, la partition ne comporte en fait que quatre parties, la contrebasse doublant à l'octave inférieure le violoncelle sur l'intégralité de la pièce. Cette sérénade a souvent été reprise, a posteriori, pour orchestre à cordes.

L'œuvre comporte quatre mouvements et son exécution dure un peu plus d'un quart d'heure :

  • Allegro, sol majeur, C (indication de mesure).svg, 137 mesures
  • Romance (Andante), do majeur, do mineur, do majeur, Allabreve.svg, 73 mesures
  • Menuet et trio (Allegretto), sol majeur, trio en ré majeur, 3/4, 16 + 20 mesures
  • Rondo (Allegro), sol majeur, Allabreve.svg, 163 mesures

Elle était à l'origine composée de cinq mouvements, avec un premier menuet et trio après l'allegro initial ; celui-ci a manifestement été arraché de la partition initiale et n'a jamais été retrouvé[1]. La partition n'a été éditée qu'en 1827 et le manuscrit autographe a été retrouvé en 1943.


\new Staff \with {
  instrumentName = "Vl."
  midiInstrument = "tremolo strings"
} \relative c'' {
  \key g \major
  \time 4/4
  \tempo "Allegro"
  g'4 r8 d g4 r8d
  g[ d] g b d4 r
  c r8 a c4 r8 a
  c[ a] fis a d,4 r
}
\midi {
  \context {
    \Score
    tempoWholesPerMinute = #(ly:make-moment 120 4)
  }
}
Thème initial de la Petite musique de nuit

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Le premier enregistrement connu est celui de John Barbirolli datant de 1928. L'œuvre a bénéficié de très nombreux enregistrements, surtout dans sa version orchestrale, dans des configurations importantes au niveau effectif. Ce n'est qu'à partir des années 1970 que celui-ci va se réduire notablement avec des interprétations pour orchestres de chambre, puis des orchestres baroques dans les années 1990[2].

Seuls les enregistrements primés sont cités ci-dessous :

Version originale de chambre 
Version pour orchestre 

Il existe également des versions « jazz » de ce morceau, dont une enregistrée notamment par Claude Bolling en 1965 sur l'album Jazzgang Amadeus Mozart.

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Massin et Brigitte Massin, Mozart, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », , 1270 p. (ISBN 2-213-00309-2), p. 1046

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Brigitte et Jean Massin, Mozart, Fayard, 1978, p. 1046.
  2. B. Dermoncourt, « Une petite musique de nuit de Mozart », Classica-Répertoire n° 88, 2006, pp.106-107.