Sokhna Benga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sokhna Benga
Description de l'image Sokhna Benga 1.jpg.
Naissance
Dakar
Nationalité Drapeau du Sénégal Sénégal
Pays de résidence Sénégal
Profession
femme de lettres, éditrice
Formation
juriste maritimiste
Distinctions
Officière de l’Ordre des Arts et des Lettres (France), Chevalière de l’Ordre national du Lion (Sénégal)

Sokhna Benga ou Sokhna Mbengue, née le à Dakar, est une femme de lettres sénégalaise, également éditrice. Elle est juriste maritimiste de formation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'un père journaliste écrivain dramaturge, Ibrahima Mbengue[1], Sokhna Benga née Mbengue a fait ses études maternelles aux Martyrs de l’Ouganda, primaires à l’école Sainte-Bernadette, secondaires à la Maison d'éducation Mariama Bâ de Gorée.

Elle obtient ensuite une licence en droit des affaires, en 1990, et une maîtrise en droit des affaires, options transports et assurances en 1991, à l’Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar, puis un DESS de droit des activités maritimes à l’Université de Bretagne occidentale en 1996[1],[2].

Juriste spécialisée en Droit des activités maritimes, elle est administratrice des Affaires maritimes[1] et occupe successivement les postes de Chef de la Circonscription maritime de Dakar, Chef du service des Affaires juridiques et de la coopération, Chef du service des Affaires juridiques, Chef du Département des Affaires juridiques et de la Coopération, Directrice des Opérations maritimes, Directrice de la Sécurité maritime et de la prévention de la pollution marine à l'Agence nationale des Affaires maritimes ANAM (anciennement Direction de la Marine marchande). Elle est ensuite directrice des Transports maritimes et fluviaux et des Ports et coordonnatrice des Circonscriptions maritimes régionales (CIRCAMs) au sein de la même agence.

Elle se consacre en parallèle à l'écriture. Auteur de vingt-quatre ouvrages (romans, nouvelles, poèmes), elle remporte de nombreux prix et distinctions littéraires nationales et internationales dont le Grand prix du Président de la République pour les lettres avec son roman La Balade du Sabador en 2000, une bourse du Centre national du livre français, la Mission Stendhal pour sa dernière trilogie Waly Nguilane, le protégé de Roog. Elle a été directrice littéraire des Nouvelles éditions africaines du Sénégal de 2002 à 2005. Elle est scénariste.

Elle a été membre du Conseil national de régulation de l'audiovisuel de 2012 à 2018 pour représenter le monde des lettres[2].

Elle est officier de l’Ordre des Arts et des Lettres et Chevalier de l’Ordre national du Lion du Sénégal[2].

Sources[modifier | modifier le code]

  • Oxyzone, éditeur de Sokhna Benga.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  1. Le Dard du secret, Éditions Khoudia, 1990, Grand prix de la commune de Dakar pour les Lettres
  2. La Balade du Sabador, Le Gai Ramatou Fictions, 2000, (autoédité), Grand prix du chef de l'État pour les Lettres ; Mention spéciale Grand prix littéraire d'Afrique noire de l’ADELF (Association des Écrivains de Langue française), NEAS 2004
  3. La Balade du Sabador, Nouvelles Editions africaines, NEAS 2004
  4. Waly Nguilane, le protégé de Roog 1, Nouvelles éditions africaines du Sénégal, Mission Stendhal du Ministère français des Affaires Étrangères.
  5. Waly Nguilane, le protégé de Roog 2, Nouvelles éditions africaines du Sénégal, Mission Stendhal du Ministère français des Affaires Étrangères.
  6. Waly Nguilane ou l'éternel miracle, Éditions Oxyzone, 2006
  7. Le temps a une mémoire : le médecin perd la boule, Éditions Oxyzone, 2007
  8. Le temps a une mémoire : les souris jouent au chat, Éditions Oxyzone, 2007
  9. Le temps a une mémoire : la caisse était sans proprio, Éditions Oxyzone, 2007
  10. Bayo, la mélodie du temps (roman), Nouvelles éditions ivoiriennes, 2007 (1998 : Diplôme de Reconnaissance littéraire de l’Académie francophone).
  11. Bris d'ombre (roman) Editions Feu de brousse 2014..
  12. Bris d'ombre (roman) Harmattan Sénégal 2016..
  13. Il segretto de Ninkinnaka (l’or de Ninkinanka) (roman); édition italienne: Modu Modu, Trepuzzi, 2015.
  14. L'or de Ninkinanka (roman), édition française, Teham wakam, 2018.

Poésie[modifier | modifier le code]

  1. Anthologie « Paroles partagées », Éditions Feu de Brousse, 2005 (MAPI)
  2. La ronde des secrets perdus, Éditions Maguilen, 2003
  3. Anthologie de la poésie sénégalaise (poésie), Éditions Maguilen, (PEN International), 2003
  4. Les cris fauves de ma ville (poésie), Editions Renaissance, 2016.

Scénarios[modifier | modifier le code]

  1. Le livre dans la bibliothèque, scénario du film du même titre, Prix Fellini-UNESCO 2005 (film pour enfants, en coécriture avec Moustapha Seck)
  2. Fièvre sur Dakar
  3. Jeux de massacre
  4. Coumba (anciennement Teen bi), coauteur
  5. Marureja Gey, chauffeur de taxi (adaptation)
  6. Sabel (adaptation), coauteur
  7. Requiem noir (chant-opéra), coauteur
  8. Mbaraan ci sey.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

  1. Fadia à Poukham, Éditions Oxyzone 2010 Jeunesse
  2. Fadia et les outres du ciel, Éditions Oxyzone 2010 Jeunesse
  3. Fadia s'imagine tant de choses, Éditions Oxyzone 2010 Jeunesse
  4. Fadia connaît la sècheresse, Éditions Oxyzone 2010 Jeunesse
  5. Fadia connait l'exode, Éditions Oxyzone Jeunesse 2010 Jeunesse
  6. Fadia découvre la grande ville, Éditions Oxyzone Jeunesse 2010 Jeunesse
  7. Le Beau Pays d'Aldiouma, Nouvelles éditions africaines du Sénégal, 2011.
  8. Fadia, le rêve est-il possible?, Éditions Oxyzone 2010 Jeunesse

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]