Sianno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une ville de Biélorussie
Cet article est une ébauche concernant une ville de Biélorussie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Sianno
Сянно
Blason de Sianno
Héraldique
Drapeau de Sianno
Drapeau
Sianno au XIXe siècle, par Napoleon Orda.
Sianno au XIXe siècle, par Napoleon Orda.
Administration
Pays Drapeau de la Biélorussie Biélorussie
Subdivision Voblast de Vitebsk
Raïon Sianno
Code postal BY 211117
Indicatif téléphonique +375 2135
Démographie
Population 7 385 hab. (2016)
Géographie
Coordonnées 54° 48′ Nord 29° 42′ Est / 54.8, 29.7
Altitude 163 m
Divers
Première mention 1442
Statut Ville depuis 1777
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Biélorussie

Voir la carte administrative de Biélorussie
City locator 14.svg
Sianno

Géolocalisation sur la carte : Biélorussie

Voir la carte topographique de Biélorussie
City locator 14.svg
Sianno
Liens
Site web http://senno.vitebsk-region.gov.by/en/
Sources
Liste des villes de Biélorussie

Sur les autres projets Wikimedia :

Markosian Belarus village 480.jpg

Sianno (en biélorusse : Сянно) ou Senno (en russe : Сенно ; en polonais : Sienno) est une ville de la voblast de Vitebsk, en Biélorussie, et le centre administratif du raïon de Sianno. Sa population s'élevait à 7 385 habitants en 2016[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Sianno est située au bord du lac de Sianno, à 53 km au sud-ouest de Vitebsk et à 171 km au nord-est de Minsk[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention de Sianno remonte à 1442. Elle faisait alors partie de la voïvodie de Polotsk du grand-duché de Lituanie. Elle fut incendiée par une armée de la principauté de Moscou en 1534. En 1772, Sianno fut incorporée à l'Empire russe. Elle obtint le statut de ville en 1777 et fit partie du gouvernement de Moguilev. Elle reçut ses armoiries le .

Sianno devint le centre administratif du raïon de Sianno le . Les environs de Sianno sont le théâtre d'une des plus importantes batailles de chars du début de la Seconde Guerre mondiale. En effet, lors de la contre-attaque de Lepel (ru), plus de 1 500 chars s'affrontent[3]. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Sianno est occupée par l'Allemagne nazie de au . La communauté juive de la ville, qui représentait environ 25% de la population totale, est assassinée dans le cadre de la Shoah par balles[4]. En 1941, environ 800 Juifs sont massacrés dans des executions de masse aux abords de la ville[5].

Ses nouvelles armoiries furent adoptées en 2006.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[6] :

Évolution démographique
1847 1867 1880 1898* 1907 1926*
1 730 2 418 2 996 5 712 4 245 5 509
1939* 1959* 1970* 1979* 1989* 1999*
4 300 5 368 5 239 6 031 8 991 9 000
2009* 2012 2013 2014 2015 2016
8 007 7 656 7 601 7 571 7 498 7 385

Culture[modifier | modifier le code]

Sianno abrite un musée d'histoire régionale[7]. Créé en 1995, il comporte quatre salles : une dédiée à l'ethnographie et la vie quotidienne à Sianno, une autre aux habitants célèbres de Sianno (dont une exposition de peintures de Vladimir Gomonov et de sculptures de Zaïr Azgour (ru)), une troisième à la Seconde Guerre mondiale et une dernière salle accueillant des expositions temporaires. 

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Au nombre des monuments notables de la ville, on compte l'église Saint-Nicolas, la chapelle catholique de la Trinité, le cimetière juif et les tombes communes des soldats soviétiques[8].

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Estimation officielle de la population au 1er janvier 2016, sur pop-stat.mashke.org.
  2. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  3. (be) Малішэўскі У. А., Пабока П. М., Нашы гарады, Minsk, Вышэйшая школа,‎ , 303 p. (ISBN 5-341-00240-7), p. 171-175
  4. (en) « The Untold Stories. The Murder Sites of the Jews in the Occupied Territories of the Former USSR », sur www.yadvashem.org (consulté le 31 mars 2016)
  5. (en) « YAHAD - IN UNUM », sur www.yahadmap.org (consulté le 31 mars 2016)
  6. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 », sur pop-stat.mashke.org(ru) « Recensements de 1959, 1970, 1979 », sur www.webgeo.ru(en) « Recensements ou estimations de la population depuis 1897 », sur pop-stat.mashke.org/belarus-cities.htm
  7. (ru) « Учреждение культуры «Сенненский историко-краеведческий музей» | senno.museum.by | Музеи Беларуси », sur senno.museum.by (consulté le 31 mars 2016)
  8. (be) Г. П. Пашкоў, Беларуская энцыклапедыя, t. 15, БелЭн,‎ , 552 p. (ISBN 985-11-0251-2)

Liens externes[modifier | modifier le code]