Miory

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Miory
Мёры
Blason de Miory
Héraldique
Drapeau de Miory
Drapeau
Image illustrative de l'article Miory
Administration
Pays Drapeau de la Biélorussie Biélorussie
Subdivision Voblast de Vitebsk
Raïon Miory
Code postal BY 211930
Indicatif téléphonique +375 2152
Démographie
Population 8 001 hab. (2017)
Géographie
Coordonnées 55° 37′ 27″ nord, 27° 37′ 42″ est
Altitude 140 m
Divers
Première mention 1514
Statut Ville depuis 1972
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Biélorussie

Voir la carte administrative de Biélorussie
City locator 14.svg
Miory

Géolocalisation sur la carte : Biélorussie

Voir la carte topographique de Biélorussie
City locator 14.svg
Miory
Sources
Liste des villes de Biélorussie

Miory (en biélorusse : Мёры ; en russe : Миоры ; en polonais : Miory) est une ville de la voblast de Vitebsk, en Biélorussie, et le centre administratif du raïon de Miory. Sa population s'élevait à 8 001 habitants en 2017.

Géographie[modifier | modifier le code]

Miory se trouve à 37 km à l'est de Braslaw, à 168 km au nord-ouest de Vitebsk et à 190 km au nord de de Minsk.

Histoire[modifier | modifier le code]

Stèle commémorative en hommage aux victimes du ghetto de Miory.

La première mention écrite de Miory remonte, selon les sources, à l'année 1514 ou à l'année 1548. La localité fut ravagée par les troupes moscovites durant la guerre russo-polonaise (1654-1667). Une première église catholique y fut construite en bois en 1691. Miory passa sous la souveraineté de l'Empire russe à la suite de la deuxième partition de la Pologne, en 1793, et elle reçut le statut de ville. Elle fit partie du gouvernement de Minsk puis, à partir de 1842, du gouvernement de Vilna. En 1863-1864, ses habitants participèrent activement à l'insurrection polonaise. Une école publique fut ouverte par les autorités tsariste en 1866. Au recensement de 1897, Miory n'était qu'un village de 145 habitants. L'église de l'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie fut édifiée en 1905-1907, à l'initiative du père Josef Borodzicz. À la suite du traité de Riga, la localité devint polonaise et fit partie de la voïvodie de Vilnius. Elle fut desservie par le chemin de fer à partir de 1930. Après la signature du pacte germano-soviétique, Miory fut occupée par l'Armée rouge et annexée comme toute la Pologne orientale par l'Union soviétique. Rattachée à la république socialiste soviétique de Biélorussie, Miory devint le le centre administratif d'un raïon de la voblast de Polatsk. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Miory fut occupée par l'Allemagne nazie du au . Durant cette période, les 600 Juifs que comptait Miory (sur 800 habitants) furent tous chassés dans le ghetto de la ville et tués[1]. Le village de Miory accéda au statut de commune urbaine le et connut un développement rapide dans les années 1960. Le , Miory reçut le statut de ville.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population [2] :

Évolution démographique
1886 1897* 1903 1927 1959* 1970* 1979*
110 145 135 422 1 900 5 715 7 122
1989* 1999* 2009* 2014 2015 2016 2017
8 590 9 100 8 188 8 131 8 156 8 052 8 001

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Église catholique de l'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie[3] (1907)
  • Église orthodoxe de la Déposition-de-la-robe-de-la-Vierge des Blachernes[4] (1990)

Église catholique de l'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie[modifier | modifier le code]

Une première église catholique aurait existé à Miory dès le xvie siècle. Elle est rattachée au monastère des Augustins à sa construction en 1728. Après l'insurrection de novembre 1830, les autorités russes détruisent le monastère pour le remplacer par une église orthodoxe, mais ce projet ne voit pas le jour.

En 1907, la construction de la nouvelle église catholique est terminée. De style néo-gothique, elle est érigée en briques selon les plans de l'architecte de Vilnius Anton Filipowicz-Dubownik (ru). L'église doit fermer ses portes en 1951, où elle deviendra un dépôt à blé, mais est rouverte dès 1956. Elle est de nouveau consacrée en 1957.

Culture[modifier | modifier le code]

La ville abrite un musée historique et ethnographique[5], ouvert depuis 1994, à l'occasion du cinquantième anniversaire de la libération de la Biélorussie. Avec une surface d'exposition de 134 m2, le musée présente cinq expositions permanentes.

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :