Charkowchtchyna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charkowchtchyna
Шаркоўшчына
Blason de
Héraldique
Drapeau de
Drapeau
Église orthodoxe de la ville construite en 1639, rénovée en 1912.
Église orthodoxe de la ville construite en 1639, rénovée en 1912.
Administration
Pays Drapeau de la Biélorussie Biélorussie
Subdivision Voblast de Vitebsk
Raïon Charkowchtchyna
Code postal BY 211910
Indicatif téléphonique +375 2154
Démographie
Population 6 330 hab. (2017)
Densité 669 hab./km2
Géographie
Coordonnées 55° 22′ 00″ nord, 27° 28′ 00″ est
Altitude 127 m
Superficie 946 ha = 9,46 km2
Divers
Première mention 1503
Statut commune urbaine depuis 1939
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Biélorussie

Voir la carte administrative de Biélorussie
City locator 14.svg
Charkowchtchyna

Géolocalisation sur la carte : Biélorussie

Voir la carte topographique de Biélorussie
City locator 14.svg
Charkowchtchyna
Sources
Liste des villes de Biélorussie

Charkowchtchyna (en biélorusse : Шаркаўшчына, en alphabet lacinka : Šarkoŭščyna ; en russe : Шарковщина ; en polonais : Szarkowszczyna) est une commune urbaine de la voblast de Vitebsk, en Biélorussie, et le centre administratif du raïon de Charkowchtchyna[1]. Sa population s'élevait à 6 330 habitants en 2017[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Charkowchtchyna se trouve à 85 km à l'ouest-sud-ouest de Polatsk, à 164 km au nord de Minsk et à 175 km à l'ouest de Vitebsk[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite de la localité date de 1503. Elle reçut l'autonomie urbaine en 1767.

Après l'invasion de la Pologne orientale par l'Union soviétique, en , la localité fut intégrée à la république socialiste soviétique de Biélorussie et élevée au statut de commune urbaine et centre administratif de raïon.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Charkowchtchyna est occupée par l'Allemagne nazie du au . En octobre 1941, quelque 1 900 Juifs de la ville et des villages voisins sont enfermés dans deux ghettos clôturés. De nombreux habitants de ces ghettos meurent de faim et de maladie[4]. Le 17 juillet 1942, 1 200 Juifs sont assassinés[5] par un einsatzgruppen lors d'une exécution de masse, certains réussissent à s'enfuir[6].

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :