Siège de Barcelone (1713-1714)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Siège de Barcelone.
Siège de Barcelone (1714)
Description de cette image, également commentée ci-après
Informations générales
Date Du
au
Lieu Barcelone, Catalogne
Issue Victoire franco-espagnole
Belligérants
Drapeau du royaume de France Royaume de France
Drapeau de l'Espagne Royaume d'Espagne
Drapeau de la Catalogne Principauté de Catalogne
Commandants
Jacques Fitz-James de Berwick
Restaino Cantelmo-Stuart
Jean-Baptiste du Casse
Antonio de Villarroel
Rafael Casanova
Forces en présence
~ 40 000 hommes
80 canons
20 mortiers
~ 6 700 hommes
470 cavaliers (armée régulière composée de 10 000 hommes)

Guerre de Succession d'Espagne

Batailles

Campagnes de Flandre et du Rhin
Landau (1702) (en) · Friedlingen (1702) · Kehl (1703) · Ekeren (1703) · Höchstädt (1703) · Spire (1703) · Schellenberg (Donauworth) (1704) · Bleinheim (1704) · Landau (1704) · Vieux-Brisach (1704) · Eliksem (1705) · Ramillies (1706) · Stollhofen (1707) (en) · Cap Béveziers (1707) · Cap Lizard (1707) · Audenarde (1708) · Wynendaele (1708) · Lille (1708) · Malplaquet (1709) · Siège de Douai (1710) · Bouchain (1711) (en) · Denain (1712) · Bouchain (1712) (en) · Siège de Douai (1712) · Landau (1713) · Fribourg (1713)

Campagnes d'Italie

Carpi (1701) · Chiari (1701) · Crémone (1702) · Luzzara (1702) · Cassano (1705) · Nice (1705-1706) · Calcinato (1706) · Turin (1706) · Castiglione (1706) (en) · Toulon (1707) · Gaeta (1707) · Cesana (1708) · Campo Maior (1709) · Syracuse (1710)

Campagnes d'Espagne et de Portugal

Cadix (1702) · Vigo (navale 1702) · Cap de la Roque (1703) · Gibraltar (août 1704) · Ceuta (1704) (es) · Málaga (1704) · Gibraltar (1704-1705) · Marbella (1705) · Montjuïc (1705) · Barcelone (1705) · Badajoz (1705) · Barcelone (1706) · Murcie (1706) (es) · El Albujón (1706) (es) · Santa Cruz de Ténérife (1706) (en) · Almansa (1707) · Xàtiva (1707) · Ciudad Rodrigo (1707) · Lérida (1707) · Tortosa (1708) (ca) · Minorque (1708) · Gudiña (1709) · Almenar (1710) · Saragosse (1710) · Brihuega (1710) · Villaviciosa (1710) · Barcelone (1713-1714)

Antilles et Amérique du sud

Santa Marta (1702) · Guadeloupe (1703) · Nassau (1703) · Colonia del Sacramento (1704) · Carthagène (1708) · Rio (1710) · Carthagène (1711) · Rio (1711) · Cassard (1712)

Cette boîte : voir • disc. • mod.
Coordonnées 41° 24′ nord, 2° 10′ est

Géolocalisation sur la carte : Catalogne

(Voir situation sur carte : Catalogne)
Siège de Barcelone (1714)

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Siège de Barcelone (1714)

Le siège de Barcelone, second siège de la ville depuis le début de la guerre après le siège de 1706, est la dernière bataille de la guerre de Succession d'Espagne, qui oppose de 1701 à 1714 l'archiduc Charles Louis d'Autriche, soutenu par la Grande-Bretagne, l'Autriche, les Pays-Bas et le Portugal, à Philippe V, soutenu par la France dans la lutte pour la succession au trône d'Espagne. Le maréchal de Berwick met le siège devant Barcelone, où les débris du corps expéditionnaire britannique commandé par James Stanhope se sont retranchés. Après 11 mois de blocus et 61 jours de tranchée ouverte, le chevalier d'Asfeld part à l'assaut de la tranchée et emporte la place le pour le compte de Philippe V. La Principauté de Catalogne a combattu avec son armée de 10 000 hommes.

Commémorations[modifier | modifier le code]

La Diada Nacional de Catalunya, la fête nationale de la Catalogne, est célébrée le 11 septembre. En mémoire des morts au siège de Barcelone de 1714, on leur offre chaque année des fleurs au Fossar de les Moreres, le cimetière de l'église Sainte-Marie-de-la-Mer, au quartier d'El Born. Les spectateurs de football du stade du Camp Nou entonnent également un cri indépendantiste 17 minutes et 14 secondes après le début des matchs en mémoire de ce siège[1].

Unités engagées[modifier | modifier le code]

Unités françaises ayant participé au siège :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]