Shenise Johnson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shenise Johnson Portail du basket-ball
Defaut.svg
Fiche d’identité
Nom complet Shenise Monet Johnson
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (26 ans)
Henrietta
Taille 1,8 m (5 11)
Poids 74 kg (163 lb)
Surnom Moe Moe[1]
Situation en club
Club actuel Fever de l'Indiana
Numéro 42
Poste arrière
Carrière universitaire ou amateur
 ?-2008
2008-2012
Rush-Henrietta HS
Hurricanes de Miami
Draft WNBA
Année 2012
Position 5e
Franchise Silver Stars de San Antonio
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2012
2013
2014
2015
2016

2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
Silver Stars
Silver Stars
Stars
Fever de l'Indiana
Fever de l'Indiana

Sopron
Istanbul Universitesi
Istanbul Universitesi
Good Angels Košice
05,6
11,0
06,0
10,9
09,8[2]

18,3
15,7[3]
17,2
?

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.

Shenise Johnson est une joueuse américaine de basket-ball, née le à Henrietta (État de New York).

Biographie[modifier | modifier le code]

Après le lycée Rush-Henrietta, elle rejoint l'université de Miami, université peu cotée dans le basket-bal féminin universitaire, malgré d'autres propositions, tout comme sa coéquipière Riquna Williams, Johnson étant décrite comme la glace et Williams comme le feu : « Nous voulions toutes deux être des pionnières. Nous ne voulions pas être un numéro de plus à UConn ou à Tennessee[4]. »

En quatre ans à Miami, elle aligne en moyenne 17,0 points, 8,0 rebonds, 4,4 passes décisives et 3,4 interceptions, en commençant les 131 matches consécutifs de sa carrière à Miami, dont 87 consécutifs avec 10 points ou plus. En 2009, elle remporte le Mondial des 19 ans et moins à Bangkok avec 8 victoires pour un seul revers avec 9,4 points et 6,9 rebonds de moyennes personnelles.

Joueuse de l'année 2011 de l'ACC[5], elle est retenue en 5e choix de la draft 2012 par les Silver Stars de San Antonio[6].

Elle prend part aux 34 rencontres de la saison régulière et en commence une, pour des statistiques de 5,6 points, 3,9 rebonds, 1,4. passes et 0,8 balles volées. Le 13 juillet face au Dream, elle inscrit 12 points et 9 rebond, puis 15 points le 19 août contre le Mercury et de même contre les Sparks le 23 août. Le 23 septembre, elle est la première rookie de la franchise à inscrire quatre paniers à trois points sans échec, face au Lynx. En plays-offs, elle marque en moyenne 3,0 points, 3,0 rebonds, 1,0 passe et 0,5 interception lors des deux rencontres de la série perdue face aux Sparks[6].

Elle commence sa carrière européenne en 2012 en Hongrie à Sopron[7].

En 2014 ses statistiques sont de 6,0 points, 3,3 rebonds et 1,4 passe décisive en 30 rencontres toute démarrées sur le banc sauf une. Elle est transférée en mars 2015 au Fever de l'Indiana avec un second tour de draft 2015 contre un premier et un troisième tour de draft 2015 (6e et 30e choix)[8]. Peu en confiance avec son coach Dan Hugues (« Je n'étais pas heureuse de mon rôle dans l'équipe. Je pensais que j'aurais pu faire plus (...) Je sentais que je stagnais. »), elle est plus libérée dans sa nouvelle équipe[5].

Lors de la saison WNBA 2015, elle est une des joueuses qui connait les plus fortes progressions avec ses meilleures statistiques en carrière à l'adresse à trois points (41,4 %), à l'adresse aux tirs (47,4 %) et aux points inscrits (11,3). Le 23 août, elle inscrit le panier de la victoire face à Tina Charles pour sceller la victoire du Fever face au Liberty de New York. Mais pour sa coach Stephanie White, « Je pense que ses plus grands progrès sont en défense. Elle exalte la défense. Elle est incroyable pour défendre en un-contre-un (...) Je crois que son talent offensif naturel commence à briller et qu'elle se sent plus sereine »[9]. Seconde du Fever à la marque (10,9 points), au rebond (4,9) et aux passes décisives (2,4), elle augmente encore ses performances en play-offs avec 12,3 points de moyenne avec un plus haut à 22 unités contre Chicago[5].

Après deux saisons à Istanbul (17,2 points et 6,9 rebonds en championnat en 2014-2015), elle signe en septembre 2015 pour le club de Good Angels Košice, champion en titre de Slovaquie[10].

Restant sa meilleure saison dans la ligue, elle signe en février 2016 une prolongation de contrat avec le Fever[11]. Le 11 juillet, elle réalise sa meilleure marque de la saison avec 18 points dont un parfait 5 sur 5 à trois points pour permettre au Fever de l'emporter 93 à 82 sur le Storm[12].

Clubs[modifier | modifier le code]

Championnat WNBA

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

  • WBCA First Team All-America (2012, 2011)
  • USBWA First Team All-America (2012, 2011)
  • Associated Press Second Team All-America (2012, 2011)
  • ACC Player of the Year (2011)
  • All-ACC First Team (2012, 2011, 2010)
  • All-ACC Defensive Team (2012, 2011, 2010)
  • State Farm All-Region Team (2011, 2010)
  • All-ACC Honorable Mention (2009)
  • ACC All-Freshman Team (2009)

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Shenise Johnson », USA Basketball (consulté le 23 décembre 2012)
  2. (en) « Shenise Johnson », WNBA (consulté le 3 novembre 2016)
  3. « Shenise Johnson », FIBA (consulté le 16 novembre 2014)
  4. « Shenise Johnson: Icy Hot », Miami New Times,‎ (consulté le 23 décembre 2012)
  5. a, b et c (en) Jeff DiVeronica, « R-H's Shenise Johnson finds her groove with Indiana », indystar.com,‎ (consulté le 4 octobre 2015)
  6. a et b « Glory Johnson », WNBA (consulté le 23 décembre 2012)
  7. « Around the World: Five Things To Know », WNBA,‎ (consulté le 24 décembre 2012)
  8. (en) « Fever Acquire Shenise Johnson From Stars », WNBA (consulté le 6 avril 2015)
  9. (en) Josh Zavadil, « Surging Fever Taking Care Of Business On Both Sides Of The Floor », WNBA,‎ (consulté le 26 août 2015)
  10. (en) Jānis Kacēns, « Good Angels Kosice re-signs Crystal Langhorne, signs Shenise Johnson », Love Women's Basketball,‎ (consulté le 25 septembre 2015)
  11. (en) « Fever Re-Sign Free Agents Shenise Johnson and Lynetta Kizer », WNBA,‎ (consulté le 6 février 2016)
  12. (en) « Johnson Hits 5 3-Pointers, Fever Beat Storm 93-82 », WNBA,‎ (consulté le 12 juillet 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]