Tina Charles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Tina Charles (chanteuse).
Tina Charles Portail du basket-ball
Tina Charles at 2 August 2015 game cropped.jpg
En août 2015
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau de Sierra Leone Sierra Leone
Naissance (27 ans)
Jamaica Drapeau : États-Unis
Taille 1,93 m (6 4)
Poids 90 kg (198 lb)
Situation en club
Club actuel Liberty de New York
Xinjiang Tianshan
Numéro 31
?
Poste pivot
Carrière universitaire ou amateur
 ?-2006
2006-2010
Christ the King (N.Y.)
Huskies du Connecticut
Draft WNBA
Année 2010
Position 1er
Franchise Sun du Connecticut
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016

2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
Nadejda Orenbourg
Galatasaray SK
Wisła Cracovie
ŽBK Dynamo Moscou
Fenerbahçe SK
Xinjiang Tianshan

Sun du Connecticut
Sun du Connecticut
Sun du Connecticut
Sun du Connecticut
Liberty de New York
Liberty de New York
Liberty de New York
 ?
?
24,0
18,9
15,7
en c[1]

15,5
17,6
18,0
18,0
17,6
17,1[2]
en c
Sélection en équipe nationale **
2010- Drapeau : États-Unis États-Unis

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Tina Charles, née le [3], est une joueuse américaine de basket-ball. Originaire de Jamaica (New York), Charles est le premier choix de la Draft WNBA 2010. En 2009 et 2010, elle et sa coéquipière Maya Moore conduisent les Huskies du Connecticut à deux saisons NCAA sans défaite.

Au lycée[modifier | modifier le code]

Au Christ the King High School de Middle Village à New York, elle totalise 26,5 points, 14,8 rebonds et 5,2 contres par match dans son année senior. Nommée WBCA National Player of the Year[Notes 1], “Miss Basketball” de l'État de New York, elle est sélectionnée pour le tournoi Mac Donald's All-American[4], où elle marque 15 points et prend 12 rebonds. Tina Charles est la meilleure scoreuse de son équipe 57 fois de suite, son équipe ne comptant aucune défaite lors de la saison 2006[5]. Au lycée, elle joue également pour l'équipe AAU des New York Gazelles.

En NCAA[modifier | modifier le code]

En 2009, dans son année junior, Charles et les Huskies de UConn gagnent le championnat[6]. Elle est nommée Most Outstanding Player (MOP) du Final Four. Après la victoire, en, référence à la tradition qui veut qui l'équipe victorieuse doit reçue à la Maison Blanche, elle s'écrie « Barack Obama, on arrive bientôt ! » et après son second titre en 2010 « Président Barack Obama, on revient ! ».

Le , avant la rencontre face au Red Storm de Saint John, Charles devient la douzième joueuse des Huskies récompensée par le Huskies of Honor, la seconde alors qu'elle en portait encore le maillot, quelques années après Renee Montgomery.

Le , face à Notre Dame, elle bat deux records : son cinquième rebond la fait passer devant Rebecca Lobo et ses 1 268 rebonds. Lobo était présente comme commentatrice pour ESPN et l'a interrogée après le match. En sus, elle bat les records historiques de l'université à la marque de Kerry Bascom (2 177) et Nykesha Sales (2 178)[7].

Balle commémorative de ses 1000 points en NCAA.

Elle est nommée meilleure joueuse Big East Conference pour 2010[8].

Charles est diplômée en psychologie, avec une mineure en justice criminelle, se préparant à travailler avec des jeunes en maisons de redressement après sa carrière. En 2010, elle passe six heures par semaine comme interne dans une institution disciplinaire, aidant les détenus à préparer leur réinsertion[9].

WNBA[modifier | modifier le code]

Charles est choisie en premier choix de la draft WNBA 2010 par le Sun du Connecticut[10]. Elle s'y impose rapidement, étant nommée quatre fois sur quatre meilleure rookie du mois[11]. En 34 rencontres, elle glane 22 double-double[12]. Ses moyennes sont de 15,5 points et 11,7 rebonds[13]. Sans surprise, elle obtient le titre de Rookie de l'année. Malgré ses efforts, son équipe manque de peu la qualification pour les play-offs.

Elle devient la joueuse à atteindre le plus vite la barre des 1 000 rebonds, au bout de 89 matches, contre 92 à Yolanda Griffith[14].

Elle est nommée MVP de la saison WNBA 2012[15].

Ayant exigé de sa franchise un transfert vers New York faute de quoi elle passerait une saison blanche[16], elle est envoyée en avril 2014 au Liberty de New York (plus un troisième tour de draft 2015) contre Kelsey Bone, le premier tour de draft 2014 (Alyssa Thomas, quatrième choix) et le premier tour de draft 2015 du Sun, le jour où la franchise du Connecticut recrute Chiney Ogwumike[17].

Début juillet 2014, elle est élue pour la première fois joueuse de la semaine sous le maillot du Liberty de New York, la 11e fois de sa carrière[18] puis une seconde fin juillet pour devenir joueuse du mois de la Conférence Est, pour la quatrième fois de sa carrière[19].

Le 20 juillet 2015, elle reçoit le titre de joueuse de la semaine de sa conférence pour le 13e fois de sa carrière après 3 victoire qui amènent le Liberty à la première place de l'Est, conférence qu'elle domine cette semaine-là au rebond (10,7) et se classe seconde au scoring (18,0)[20] et elle récidive la semaine suivante (3 victoires - 1 défaite) étant meilleure marqueuse et seconde rebondeuse de sa conférence (22,8 points à 53,8 % et 8,8 rebonds) avec notamment 30 points, 5 rebonds, 2 interceptions et 2 passes décisives le 21 juillet face au Storm[21]. Elle est assez logiquement élue meilleure joueuse du mois de juillet 2015, pour la 5e fois de carrière[22].

Elle est la première joueuse nommée joueuse de la semaine de sa conférence de la saison WNBA 2016 pour la 15e fois de sa carrière[23]. Sur les qautre premières rencontres de la saison, elle obtient ses meilleures moyennes en carrière dans quatre catégories statistiques : 23,5 points, 12,0 rebonds, 4,0 passes décisives et 2,7 interceptions et une attention renforcée sur la défense qui maintient les adversaires à un plus bas annuel de la ligue de 34 %, alors que son association avec Carolyne Swords comme pivot lui permet de partir rapidement en contre-attaque si sa coéquipière sécurise le rebond[24]. Elle décroche dans la foulée le titre de joueuse du mois de mai, distinction qu'elle est obtient pour la sixième fois en étant la première de la ligue aux points (23,4) et aux rebonds (11,8) sur cinq rencontres[25]. Le 24 mai, elle devient l'une des trois joueuses à enregistrer au moins 29 points, 10 rebonds, 5 interceptions et 5 passes décisives avec Brandy Reed (Phoenix à Charlotte, 22 juin 2000) et Candace Parker (Los Angeles à Washington, 1er juin 2014)[25]. Elle remporte également le titre de meilleure joueuse de la troisième semaine avec 18,7 points, 11,0 rebonds (meilleure performance avec Sancho Lyttle) et 3,3 passes décisives[26]. Le 19 juin, elle est élue pour le troisième fois de la saison meilleure joueuse de la semaine. Durant cette période, le Liberty remporte ses trois rencontres pour obtenir un bilan de 8 victoires pour 4 revers et ses statistiques la classent meilleure marqueuse de la conférence (26,7 points par match) et quatrième au rebond (8,0)[27]. Le 27 juin, elle est pour la quatrième fois joueuse de la semaine et la 18e fois de sa carrière avec 2 victoires pour le Liberty sur 3 trois rencontres durant lesquelles Charles est meilleure rebondeuse de la ligue (10,0), seconde de la conférence aux points (23,3) et première aux passes décisives (6,3)[28]. Meilleure marqueuse et rebondeuse de la ligue à cette période, ce qu'ont réussi seules Chamique Holdsclaw (issue du même lycée que Charles) en 2002 et Lauren Jackson en 2007, Charles impressionne aussi en étant sixième passeuse de la ligue avec 4,5 passes décisives par rencontre, le double de sa moyenne de 2,4 en carrière avec un pic à 10 unités le 22 juin. Elle profite à merveille des prises à deux sur elle pour trouver une autre joueuse intérieure démarquée ou resortir la balle pour un tir extérieur. Son offensive rating est exactement de 100 points pour 100 possessions, la 8e marque de la ligue mais supérieur à ses 96,5 de la saison passée et plus encore de ses 93,1 pour sa première année au Liberty[29]. Début juillet, elle est nommée une cinquième fois joueuse de la semaine de la saison et la troisième fois consécutive. Le Liberty remporte deux rencontres sur trois sur la semaine, Charles menant la ligue aux points (29,0) et étant seconde de la conférence aux rebonds (9,5)[30]. Ces performances lui valent d'être nommée meilleure joueuse du mois de juin de sa conférence, pour le seconde fois consécutive et la septième de sa carrière, égalant la record de Maya Moore. Elle est meilleure marqueuse de la ligue avec 21,7 points de moyenne de la WNBA et seconde aux rebonds (8,9) et passes décisives (5,1) sur cette période marquée par 9 victoires pour 2 revers[31]. En réaction à la fusillade à Dallas qui cause la mort de cinq policiers, consécutive à deux homicides de personnes noires par des policiers blancs début juillet, les quatre sélectionnées olympiques du Lynx du Minnesota (Lindsay Whalen, Maya Moore, Rebekkah Brunson et Sylvia Fowles) tiennent à Dallas une conférence de presse avant la rencontre les opposant aux Wings de Dallas et portent un tee-shirt noir sur lequel est inscrit notamment « Change starts with us. Justice & Accountability. Black Lives Matter »[32]. Peu après, les équipes du Fever de l'Indiana, du Liberty de New York et du Mercury de Phoenix et leurs joueuses arborant des tee-shirts noirs à l'échauffement. La WNBA condamne les franchises et les joueuses à des amendes. Cette décision est très critiquée par le joueur NBA Carmelo Anthony et plusieurs joueuses comme Tina Charles et Tamika Catchings[33].

À l'étranger[modifier | modifier le code]

Avec le ŽBK Dynamo Moscou, elle remporte l'Eurocoupe 2014 face au Dynamo Koursk par 158 points à 150 (matches aller-retour)[34]. Ses statistiques sont de 18,9 points et 10,2 rebonds en Eurocoupe et de 14,0 points et 8,5 rebonds en championnat russe où son club accroche la quatrième place[35]. Elle signe pour le club turc de Fenerbahçe SK la saison suivante[35]. En Euroligue, ses statistiques sont de 15,7 points et 8,0 rebonds. Au début de l'été, elle signe pour la saison suivante avec le nouveau club chinois de Xinjiang Tianshan[36].

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Elle remporte un premier titre international avec la médaille d'or au tournoi FIBA Americas des moins de 18 ans 2006[37].

Charles est une des trois universitaires invitées au camp d'USA Basketball à l'automne 2009[38], vivier parmi lequel sont généralement choisies les membres de la sélection pour le Mondial 2010 et des Jeux olympiques d'été de 2012[38],[39]. Le , elle joue le tournoi d'Ekaterinburg avec l'équipe nationale, compétition où elle est la seule universitaire de la sélection[40]. Elle marque au moins 10 points à chacune des rencontres, dont 15 points en 13 minutes contre Sopron lors du deuxième match[41].

Charles est nommée meilleure joueuse d'USA Basketball en 2009 pour sa contribution à la médaille d'or obtenue au Mondial universitaire, au tournoi d'Ekaterinburg et sa saison sans défaite en NCAA[42].

Charles joue avec la sélection nationale contre la sélection WNBA lors de la rencontre The Stars at the Sun en 2010[43]. Ce match remplace le traditionnel match Est/Ouest en vue de la préparation pour le Mondial 2010[44].

Figurant dans la présélection américaine championnat du monde 2014[45] puis est retenue dans la sélection finale[46]. En 2012, elle remporte avec les USA la médaille d'or olympique[14].

Elle fait partie des douze sélectionnées pour le tournoi olympique de 2016[47].

Engagements[modifier | modifier le code]

En 2014, elle fait don de moitié de son salaire WNBA à la Hopey’s Heart Fondation qui aide à prévenir les sportifs des arrêts cardiaques spontanés[48] et fait de même en 2015[49].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

  • MVP de la saison 2012

Distinctions en high school et en universitaire[modifier | modifier le code]

  • 2006 USA Today National Player of the Year[3]
  • 2006 McDonald's National Player of the Year[3]
  • 2006 Parade Magazine National Player of the Year[3]
  • 2006 Gatorade National Player of the Year[3]
  • 2006 WBCA National Player of the Year[3]
  • 2006 EA Sports National Player of the Year[3]
  • 2006 Miss New York Basketball[3]
  • 2009 USA Basketball Female Athlete of the Year[42]
  • 2010 All-BIG EAST First Team[51]
  • 2010 Big East Player of the Year[8]
  • 2010 AP All-America First Team[52]
  • 2010 U.S. Basketball Writers Association's Player of the Year[53]
  • 2010 State Farm Coaches' All-America Team[54]
  • 2010 AP National Player of the Year[55]
  • 2010 Naismith College Player of the Year[56]
  • 2010 récompensée du John R. Wooden Award[57]

Distinctions en WNBA[modifier | modifier le code]

Statistiques à l'Université de Connecticut[modifier | modifier le code]

Statistiques de Tina Charles à Connecticut[65],[66]
saison M 2pts 3pts LF Rebonds Pd Bp C Int Min Points
R/T % R/T % R/T % Tot. % T Moy.
2006-07 36 190 / 322 0,590 0 / 0 0,000 76 / 128 0,594 296 8,2 30 67 81 13 827 456 12,7
2007-08 38 220 / 364 0,604 0 / 0 0,000 100 / 173 0,578 351 9,2 49 75 68 28 982 540 14,2
2008-09 39 259 / 418 0,620 0 / 0 0,000 124 / 182 0,681 348 8,9 41 74 32 35 982 642 16,5
Totals 152 968 / 1 588 0,610 0 / 1 0,000 410 / 644 0,637 1 367 9,0 180 303 244 163 3 869 2 346 15,4

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. la Women's Basketball Coaches Association est une association d'entraineurs de basket-ball féminin.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Tina Charles », FIBA (consulté le 24 mars 2013)
  2. (en) « Tina Charles », WNBA (consulté le 4 octobre 2015)
  3. a, b, c, d, e, f, g et h (en) « UConn Huskies.com » (consulté le 21 juin 2009)
  4. [PDF]« Gatorade national Girls Basketball Player of the Year: Tina Charles » (consulté le 29 août 2010)
  5. (en) Christopher Lawlor, « Christ the King claims No. 1 for fifth time », sur USA Today,‎ (consulté le 29 août 2010)
  6. Graham Hays, « Charles leads UConn to NCAA title », sur sports.espn.go.com,‎ (consulté le 29 août 2010)
  7. « Charles takes UConn career scoring, rebounding titles in rout », sur scores.espn.go.com,‎ (consulté le 29 août 2010)
  8. a et b John Altavilla, « Tina Charles, Geno Auriemma Win Big East Top Honors », sur Hartford Courant,‎ (consulté le 29 août 2010)
  9. Kristie Ackert, « UConn basketball star Tina Charles helping inmates make turns for the better with prison internship », sur NYDailyNews.com,‎ (consulté le 29 août 2010)
  10. a et b John Altavilla, « Charles Goes First, Starting A Huge Day For Sun », Hartford Courant,‎ (consulté le 29 août 2010)
  11. (en) « Connecticut's Tina Charles Named Rookie of the Month for August », WNBA,‎ (consulté le 29 août 2010)
  12. (en) « http://www.examiner.com/sports-in-hartford/sun-go-down-fighting-losing-ot-to-new-york-88-87 », The Examiner,‎ (consulté le 29 août 2010)
  13. « Tina Charles », WNBA (consulté le 29 août 2010)
  14. a et b « Charles Re-Charged », WNBA,‎ (consulté le 20 août 2012)
  15. « Charles, Montgomery, Lawson honored by WNBA », Norwich Bulletin,‎ (consulté le 29 septembre 2012)
  16. (en) Aman Ali, « Tina Charles Heads to New York Liberty in Big Trade », sur WNBA,‎ (consulté le 15 avril 2014)
  17. (en) « Roundup: WNBA 2014 Draft », sur Love Women's Basketball,‎ (consulté le 15 avril 2014)
  18. « Tina Charles and Diana Taurasi named WNBA Players of the Week », Love Women's basketball,‎ (consulté le 8 juillet 2014)
  19. « Maya Moore and Tina Charles named WNBA Players of the Month », Love Women's Basketball,‎ (consulté le 5 août 2014)
  20. (en) « Charles, Moore Earn Player Of The Week Awards », WNBA,‎ (consulté le 20 juillet 2015)
  21. (en) « Tina Charles and Maya Moore named WNBA Players of the Week », Love Women's Basketball,‎ (consulté le 4 août 2015)
  22. (en) Jānis Kacēns, « Tina Charles and Maya Moore named WNBA Players of the Month », Love Women's Basketball,‎ (consulté le 4 août 2015)
  23. (en) « Tina Charles, Maya Moore Tip Off 20th Season as WNBA Players of the Week », WNBA (consulté le 26 mai 2016)
  24. (en) James Jackson, « Liberty, Buckets and Boards: Tina Charles’ Early Season Impact », WNBA,‎ (consulté le 30 mai 2016)
  25. a et b (en) « Charles, Moore Named WNBA Players of the Month Presented by Samsung », WNBA,‎ (consulté le 3 juin 2016)
  26. (en) « New York’s Charles And Minnesota’s Moore Named WNBA Players Of The Week », WNBA (consulté le 9 juin 2016)
  27. (en) « Tina Charles And Candace Parker Named WNBA Players Of The Week », WNBA (consulté le 20 juin 2016)
  28. (en) « New York’s Charles and Phoenix’s Taurasi Named Players of the Week », WNBA (consulté le 2 juillet 2016)
  29. (en) Jack Maloney, « With Tina Charles On Pace For Historic Season, A Closer Look At Her Much-Improved Passing », WNBA,‎ (consulté le 2 juillet 2016)
  30. (en) « Tina Charles and Nneka Ogwumike Named WNBA Players of the Week », WNBA,‎ (consulté le 7 juillet 2016)
  31. (en) « Tina Charles And Nneka Ogwumike Named Players Of The Month », WNBA,‎ (consulté le 8 juillet 2016)
  32. (en) Associated Press, « Maya Moore and Minnesota Lynx wear shirts in honor of shooting victims », theguardian.com,‎ (consulté le 23 mai 2016)
  33. (en) « Carmelo Anthony supports WNBA players upset by T-shirt fines », espn.go.com,‎ (consulté le 23 juillet 2016)
  34. « Dynamo Moscow Crowned Champions », FIBA,‎ (consulté le 10 mai 2014)
  35. a et b « Fenerbahce signs American center Tina Charles », Love WXomen's basketball,‎ (consulté le 4 juin 2014)
  36. (en) Jānis Kacēns, « Xinjiang signs center Tina Charles », Love Women's Basketball,‎ (consulté le 27 mai 2015)
  37. (en) « Sixth Women's Fiba Americas U18 Championship for women -- 2006 », sur www.usabasketball.com (consulté le 3 octobre 2010)
  38. a et b « USA Basketball Women's National Team To Tip-Off Training Tomorrow In D.C. », USA Basketball (consulté le 29 août 2010)
  39. (en) « Charles, Moore lead U.S. pool additions », sur ESPN,‎ (consulté le 29 août 2010)
  40. « 13 Players Named To USA Team For Ekaterinburg International Invitational », USA Basketball (consulté le 29 août 2010)
  41. « 2009-12 USA Basketball Women's National Team Schedule & Results », sur USA Basketball (consulté le 29 août 2010)
  42. a et b « USA Basketball Honors Tina Charles As The 2009 Female Athlete Of The Year », sur USA Basketball (consulté le 29 août 2010)
  43. « Six Olympic Gold Medalists Among 11-Member Team Set To Participate In WNBA vs. USA Basketball: The Stars at the Sun Game », sur USA Basketball,‎ (consulté le 29 août 2010)
  44. « FIBA World Championship for Women », sur FIBA (consulté le 29 août 2010)
  45. « Thirteen finalists remain for 2014 USA Basketball World Championship Team roster », hoopfeed.com,‎ (consulté le 21 septembre 2014)
  46. « Jantel Lavender final cut for Americans as they name their roster », Love Women's Basketball,‎ (consulté le 24 septembre 2014)
  47. (en) USA Basketball, « 2016 U.S. Olympic Women’s Basketball Team Announcement – Quotes », wnba.com,‎ (consulté le 27 avril 2016)
  48. « Tina Charles fait don de la moitié de son salaire », Ladyhoop,‎ (consulté le 19 juin 2014)
  49. Isaac Chipps, « WNBA center Tina Charles donates half of her salary to charity », usatoday.com,‎ (consulté le 28 juillet 2015)
  50. « USA take down Spain in Turkey 2014 Final to retain world title  », FIBA,‎ (consulté le 8 octobre 2014)
  51. « Connecticut's Moore and Charles Highlight Women's Basketball All-Conference Teams », sur Big East Conference (consulté le 29 août 2010)
  52. « Moore a three-time All-America », ESPN,‎ (consulté le 29 août 2010)
  53. (en) « USBWA ANNOUNCES 2009-10 WOMEN'S HONORS », U.S. Basketball Writers Association,‎ (consulté le 29 août 2010)
  54. « WBCA and State Farm® Announce NCAA Division I State Farm Coaches’ All-America Team », WBCA,‎ (consulté le 29 août 2010)
  55. John Altavilla, « Charles Named AP Player Of The Year », Hartford Courant, 4 avril 2010 (consulté le 29 août 2010)
  56. « Tina Charles Wins Naismith Trophy », Big East Conference,‎ (consulté le 29 août 2010)
  57. Roger Cleaveland, « Another award for Huskies’ Charles », American-Republican Inc.,‎ (consulté le 29 août 2010)
  58. « Rookie of the Year », WNBA (consulté le 16 août 2014)
  59. « Chiney Ogwumike, Jessica Breland and Briann January to make their WNBA All-Star debuts »,‎ (consulté le 16 juillet 2014)
  60. (en) « Bird, Pondexter Highlight Reserves For Boost Mobile WNBA All-Star 2015 », WNBA,‎ (consulté le 22 juillet 2015)
  61. (en) « Catchings, McCoughtry, Taurasi lead All WNBA First Team », sur usatoday.com (consulté le 5 octobre 2011)
  62. (en) « WNBA MVP Elena Delle Donne Headlines 2015 All-WNBA First Team As Unanimous Pick », hoopfeed.com,‎ (consulté le 8 octobre 2015)
  63. « Maya Moore Named 2014 MVP Presented by Samsung », WNBA,‎ (consulté le 28 août 2014)
  64. Vin A. Cherwoo, « Basketball 99, All-Stars 72 », WNBA,‎ (consulté le 28 juillet 2014)
  65. « UConn Media Guide » (consulté le 29 août 2010), p. 140
  66. « UCONN Season Statistics », University of Connecticut (consulté le 29 août 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :